Vie perso Les gens qui lisent sont plus sympas (et plus séduisants), c’est une étude qui le dit !

21:35  06 juin  2017
21:35  06 juin  2017 Source:   ELLE

Certains mouvements de danse sont plus sexy que d'autres, c'est la science qui le dit

  Certains mouvements de danse sont plus sexy que d'autres, c'est la science qui le dit Certains mouvements de danse sont plus sexy que d'autres, c'est la science qui le ditVous ne savez pas danser, vous voulez apprendre et vous ne savez pas par où commencer ?

Veuillez saisir le code pour accéder au lien de téléchargement.

Candaulisme.net est un site de rencontres libertines pour candaulistes, échangistes et mélangistes. Découvrez le candaulisme sur Candaulisme.net.

Les gens qui lisent sont plus sympas (et plus séduisants), c’est une étude qui le dit ! © Getty Les gens qui lisent sont plus sympas (et plus séduisants), c’est une étude qui le dit !

Outre Manche, une petite étude publiée dans « The Independent », a été menée sur 123 personnes concernant leurs goûts en matière de lectures, de séries et de télévision. Ce qu’il en sort va ravir les fans de livres puisqu’il en résulte que ce sont ceux les plus sympas ! Évidemment chaque catégorie de livres en dit plus sur le lecteur. Ainsi, les amateurs de fictions sont plus ouverts avec les autres, ceux préférant les romances montrent plus d’empathie et les adeptes de livres humoristiques collectionnent les amitiés.

Plus encore, toujours dans l’article publié par « The Independent », une autre étude, cette fois menée par le site de rencontres « eHarmony » révèle que les utilisateurs de l’appli notant la lecture comme leur hobby phare sont jugés comme étant plus séduisants. Une bonne raison de piocher dans l’une de nos sélections livres.

Même un gain modeste de poids avec l'âge accroît le risque de maladies chroniques .
Un gain de poids entre le début de l'âge adulte et le milieu de la cinquantaine - même modeste - accroît le risque de pathologies comme le diabète et l'hypertension plus tard dans la vie, selon une étude publiée mardi. Les auteurs ont déterminé que comparé à des personnes qui gardent la ligne, un gain modéré de poids de 2,2 à 10 kilos avant 55 ans accroît nettement la probabilité de maladies chroniques, de décès prématuré et réduit la possibilité de vieillir en bonne santé.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!