Bien-être Ménopause : l'âge auquel elle apparaît influence votre risque d’AVC

01:45  14 février  2018
01:45  14 février  2018 Source:   medisite.fr

Grippe : moins d'hospitalisations chez les enfants vaccinés

  Grippe : moins d'hospitalisations chez les enfants vaccinés Le vaccin contre la grippe réduirait vraiment le risque d'hospitalisation chez les jeunes enfants, selon une étude canadienne. Les températures baissent et les parents commencent à faire vacciner leurs enfants en bas âge contre la grippepour les préparer à affronter l'hiver et les maladies respiratoires qui l'accompagnent. Une étude canadienne menée par Santé publique Ontario (SPO) et l'Institut des sciences cliniques évaluatives (ICES), et publiée le 17 novembre dans la revue Plos One, montre justement que cet acte aurait une influence positive sur la santé de nos bambins. Les chercheurs ont analysés 9 982 dossiers d'enfants âgés de 6 mois à 5 ans soumis à des tests de dépistage de la grippe pendant plusieurs saisons. Ils ont bien distingué les enfants qui avaient reçu le vaccin, ceux partiellement vaccinés et ceux qui ne s'étaient pas fait vacciner du tout. 67 % de risque d'hospitalisation en moins chez les 2-4 ans Les enfants les mieux protégés ? Ceux âgés de 2 à 4 ans qui présentent un risque d'hospitalisation dû à à la grippe diminué de 67 %. Les enfants âgés de 6 mois à 2 ans présentent quant à eux un risque diminué de 48 %. Conclusion : les vaccins anti-grippaux effectués pendant deux saisons de suite sont efficaces pour prévenir les hospitalisations liées à la grippe chez les jeunes enfants, selon les scientifiques. A savoir : les enfants qui n'ont été vaccinés qu'une année voient leur risque d'hospitalisation baisser de 39 %.

10h57 Ménopause : l ' âge auquel elle apparaît influence votre risque d ’ AVC . Une étude publiée dans la revue médicale Stroke démontre que l ’ âge auquel la ménopause et les premières règles apparaissent influe sur l 'apparition d ' AVC chez les femmes.

La julienne vit dans des eaux tempérées, principalement en Atlantique, au Groenland, au Portugal et en Méditerrannée. Ménopause : l ' âge auquel elle apparaît influence votre risque d ’ AVC .

Ménopause : l'âge auquel elle apparaît influence votre risque d’AVC © Medisite Ménopause : l'âge auquel elle apparaît influence votre risque d’AVC

Une étude publiée dans la revue médicale Stroke démontre que l’âge auquel la ménopause et les premières règles apparaissent influe sur l'apparition d'AVC chez les femmes.

Les femmes ayant leurs premières règles avant 10 ans, ou entrant dans la ménopause avant 45 ans seraient plus à risque de développer un AVC. Les chercheurs de l'Université de Brigham et du Women's Hospital aux Etats-Unis ont découvert plusieurs facteurs de risques d'AVC, propres aux femmes.

4 facteurs de risques bien distincts

Chaque année aux Etats-Unis, il y a 55 000 femmes de plus que d'hommes qui décèdent d'un accident vasculaire cérébral, ce qui en fait la troisième cause de décès chez les femmes en Amérique. Il existe des facteurs de risque vasculaires traditionnels chez les deux sexes comprenant l'hypertension, le diabète ou encore le tabagisme mais il y en a également plusieurs bien spécifiques aux femmes. L'équipe de chercheurs s'est donc penchée sur la littérature scientifique pour comparer certains facteurs propres à la femme en prenant notamment en compte : les taux hormonaux, la contraception hormonale, la grossesse, l'âge des premières règles et de la ménopause avec les risques d'incidence d'AVC. Les critères féminins ayant montré une incdence soulignés par les scientifiques sont les suivants :

Infarctus: votre façon de marcher peut prédire votre risque

  Infarctus: votre façon de marcher peut prédire votre risque Des chercheurs suédois mettent en garde contre cette particularité dans la façon de marcher qui serait reliée à un risque accru de développer une maladie cardiaque. Et si on pouvait prédire une maladie dangereuse et potentiellement fatale juste en observant sa façon de marcher ? C'est ce que suggèrent les résultats d'une étude menée par l'Institut de Karolinska à Stockholm (Suède).

Les femmes touchées par la ménopause précoce, pouvant survenir avant l ’ âge de 45 ans La méta-analyse a démontré que les femmes ayant été ménopausées avant l ’ âge de 45 ans développaient jusqu’à deux fois plus de maladies cardiovasculaires et avait 23% plus de risque d ’avoir un AVC .

Ménopause précoce ou ménopause anticipée ? Qu'est ce qu'une #IOP? Ca concerne 1 femme sur 10 000 avant 20 ans Ménopause : l ' âge auquel elle apparaît influence votre risque d ’ AVC | Medisite http augmente- votre - risque -davc.4729506.2035.html … via @Medisite #santedesfemmes #gyneco.

- Avoir ses premières règles très tôt, avant 10 ans, exposerait les femmes à un risque plus élevé d'événements cardiovasculaires, tels que les accidents vasculaires cérébraux.

- Etre ménopausée de façon précoce, avant 45 ans, serait associé à une diminution des hormones cardioprotectrices, comme les œstrogènes, qui empêcheraient les graisses de circuler dans le sang et augmenterait le risque d'AVC chez les femmes.

- Avoir un taux faible de l'hormone déhydroépiandrostérone (DHEA). C’est avant l’âge de 20 ans que le taux de DHEA dans le sang est le plus élevé puis il baisse régulièrement au cours de la vie. Le rôle essentiel de la DHEA est de synthétiser la testostérone et les œstrogènes, des hormones sexuelles.

- Prendre des contraceptifs oraux à base d'œstrogènes augmenterait le risque d'accident vasculaire cérébral jusqu'à 80%, quelle que soit la quantité d'hormone qu'ils contiennent.

Un médicament antihypertenseur augmenterait le risque de cancer de la peau

  Un médicament antihypertenseur augmenterait le risque de cancer de la peau Les médicaments contre l’hypertension contenant de l’hydrochlorothiazide seraient impliqués dans la survenue d’un type fréquent de cancer de la peau, selon une vaste étude danoise. Explications. Quel est le rapport entre traitement de l’hypertension et cancer de la peau ? Des chercheurs danois de l’université du Danemark du Sud et de la Société Danoise du Cancer démontrent l’existence d’un lien entre les médicaments anti hypertenseurs contenant de l’hydrochlorothiazide et la survenue de carcinome épidermoïde cutané, un type de cancer de la peau parmi les plus fréquents.

Mais elles n’ont donc pas la pilule ou un diaphragme !? Premier demande de #gyneco sur la Plateforme en lien avec #sagefemme le service à disposition des patients c’est @Entr_Actes @agnesbuzyn.

Le risque pour les femmes augmente à l 'approche de la ménopause et continue ensuite de croître. L 'alcool, le café et les drogues. Contrairement au tabagisme, l ' influence de la consommation d'alcool n'est pas évidente. Enfin, la cocaïne 3 et les stéroïdes 3 augmenteraient le risque d ' AVC , en

"Les femmes souffrent d'AVC plus souvent que les hommes"

Toutefois, les scientifiques précisent que même si plusieurs de ces facteurs sont extrêmement communs, seule une fraction des femmes qui réunit un facteur ou plus subira un AVC au cours de sa vie. L'auteure principale de l'étude, Kathryn Rexrode, explique dans son rapport : "Ces femmes doivent être surveillées avec attention et elles doivent être conscientes qu'elles sont plus à risque et être motivées à adopter les comportements les plus sains pour réduire le risque d'hypertension et d'AVC". La scientifique appelle à la vigilance des femmes : "Beaucoup de gens ne réalisent pas que les femmes souffrent d'AVC plus souvent que les hommes, et la mortalité est beaucoup plus élevée chez les femmes". Avec l'âge, les femmes seraient donc susceptibles d'avoir un accident vasculaire cérébral comme première manifestation de maladie cardiovasculaire.

Douleurs mammaires : un symptôme de la ménopause .
La femme ménopausée subit de grands bouleversements hormonaux parfois difficiles à supporter. Mais en quoi les douleurs mammaires au toucher sont-elles un signe de ménopause ? Lien entre douleur mammaire et ménopauseLes douleurs mammaires, aussi appelées mastodynies, sont le plus souvent dues à un dérèglement hormonal. La présence excessive d’œstrogène par rapport à la progestérone engendre un gonflement des glandes mammaires rendant les seins douloureux notamment au toucher. Ce déséquilibre hormonal se produit à chaque cycle menstruel, lors d'une grossesse mais aussi durant la période de préménopause.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!