Bien-être L'acné augmenterait les risques de dépression

01:45  14 février  2018
01:45  14 février  2018 Source:   Glamour

Dépression : les ados accros à leur smartphone plus à risque

  Dépression : les ados accros à leur smartphone plus à risque <p>Il fallait s'y attendre. Une étude démontre que les téléphones portables pourraient avoir une incidence sur la santé. Plus précisément sur la santé mentale des adolescents.</p>Il fallait s'y attendre. Une étude démontre que les téléphones portables pourraient avoir une incidence sur la santé. Plus précisément sur la santé mentale des adolescents.

Certains l'assument, d'autres un peu moins mais selon une nouvelle étude canadienne, l ' acné serait un facteur de dépression .

D'après une étude récente, avoir des rougeurs, boutons ou de l ' acné baisserait notre estime de soi et augmenterait le risque de dépression .

Si Kendall peut assumer son acné, nous aussi ! © GettyImages/Kevork Djansezian Si Kendall peut assumer son acné, nous aussi ! Des chercheurs de l’Université de Calgary au Canada l’ont confirmé : l’acné est un facteur de dépression. L’enquête a été menée sur une durée de 15 ans sur 134 427 participants avec de l’acné et près de 2 millions de personnes qui n’en sont pas atteintes. Publiée dans le British Journal of Dermatology (le Journal Britannique de Dermatologie, ndlr), l’enquête révèle que le risque de développer une dépression importante est plus ...

Des chercheurs de l’Université de Calgary au Canada l’ont confirmé : l’acné est un facteur de dépression. L’enquête a été menée sur une durée de 15 ans sur 134 427 participants avec de l’acné et près de 2 millions de personnes qui n’en sont pas atteintes.

Un médicament antihypertenseur augmenterait le risque de cancer de la peau

  Un médicament antihypertenseur augmenterait le risque de cancer de la peau Les médicaments contre l’hypertension contenant de l’hydrochlorothiazide seraient impliqués dans la survenue d’un type fréquent de cancer de la peau, selon une vaste étude danoise. Explications. Quel est le rapport entre traitement de l’hypertension et cancer de la peau ? Des chercheurs danois de l’université du Danemark du Sud et de la Société Danoise du Cancer démontrent l’existence d’un lien entre les médicaments anti hypertenseurs contenant de l’hydrochlorothiazide et la survenue de carcinome épidermoïde cutané, un type de cancer de la peau parmi les plus fréquents.

Le risque de dépression est particulièrement élevé dans l'année suivant le diagnostic d'acné. L ' acné augmente le risque de dépression , selon les résultats d'une étude publiée dans la revue médicale British Journal of Dermatology.

L'étude publiée dans le British Journal of Dermatology et menée par l'Université de Calgary au Canada affirme que les personnes souffrant d' acné voient leur risque de tomber en dépression significativement augmenter , et ce durant les cinq années suivant l'apparition des premiers boutons.

Publiée dans le British Journal of Dermatology (le Journal Britannique de Dermatologie, ndlr), l’enquête révèle que le risque de développer une dépression importante est plus élevé chez les sujets acnéiques (18,5%), que chez leurs homologues à la peau nette (12%). Et pour cause : l’acné entraîne, dans la plupart des cas, une baisse de l’estime de soi. Une raison de plus de rager contre ceux qui ont une peau parfaite.

Le rapport des scientifiques Canadiens informe cependant que le danger de dépression est plus élevé durant les 5 premières années suivant le diagnostic, notamment pendant la première année. "Cela montre à quel point l’aspect de notre peau peut avoir un impact sur notre santé mentale globale", déclare Isabelle Vallerand, l’une des chercheuses, dans la conclusion de l’étude. Pour elle et son équipe, il est important "que les médecins surveillent les troubles de l’humeur chez leurs patients souffrant d’acné et – si besoin – initient un traitement rapide contre la dépression".

Heureusement, ces petits tracas de l’épiderme pourraient bientôt être de l'histoire ancienne puisque les recherches pour un vaccin contre l’acné ont été lancées.  

Ménopause : l'âge auquel elle apparaît influence votre risque d’AVC .
Une étude publiée dans la revue médicale Stroke démontre que l’âge auquel la ménopause et les premières règles apparaissent influe sur l'apparition d'AVC chez les femmes.Une étude publiée dans la revue médicale Stroke démontre que l’âge auquel la ménopause et les premières règles apparaissent influe sur l'apparition d'AVC chez les femmes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!