Bien-être Insuffisance cardiaque chronique : quel régime adopter

17:35  07 janvier  2018
17:35  07 janvier  2018 Source:   medisite.fr

Diabète : pourquoi consulter un néphrologue ?

  Diabète : pourquoi consulter un néphrologue ? Le dysfonctionnement des reins fait partie des complications du diabète. Chez un diabétique, une fatigue inexpliquée, des troubles urinaires et digestifs peuvent être des symptômes d’insuffisance rénale. Consulter un néphrologue permet d’étudier la fonction rénale et de détecter une éventuelle anomalie. Pourquoi le diabète peut-il provoquer une insuffisance rénale ?Le diabète se caractérise par une glycémie élevée, autrement dit par un taux de sucre (glucose) important dans le sang. Ce déséquilibre empêche le rein de filtrer le sang normalement.

Insuffisance cardiaque chronique : quel régime adopter . On parle d’ insuffisance cardiaque systolique lorsque le myocarde ne parvient plus à assurer correctement ses fonctions.Comment se manifeste l’ insuffisance cardiaque chronique ?

Insuffisance cardiaque chronique : quel régime adopter . On parle d’ insuffisance cardiaque systolique lorsque le myocarde ne parvient plus à assurer correctement ses fonctions.Comment se manifeste l’ insuffisance cardiaque chronique ?

Insuffisance cardiaque chronique : quel régime adopter © Medisite Insuffisance cardiaque chronique : quel régime adopter

On parle d’insuffisance cardiaque systolique lorsque le myocarde ne parvient plus à assurer correctement ses fonctions. En parallèle d’un traitement médical approprié, des mesures diététiques sont souvent préconisées.

Comment se manifeste l’insuffisance cardiaque chronique ? Dans la majorité des cas, l’insuffisance cardiaque systolique est secondaire à un infarctus du myocarde ayant endommagé l’intégrité du muscle cardiaque qui, de fait, n’est plus en capacité de pomper suffisamment de sang pour alimenter convenablement la circulation sanguine. Néanmoins, d’autres pathologies peuvent provoquer ce type de défaillance chronique.

Crise cardiaque : les premiers signes

  Crise cardiaque : les premiers signes Certains signes avant-coureurs d’une crise cardiaque diffèrent selon le sexe de la personne. Il est donc important de connaître chaque symptôme d’une crise cardiaque afin de réagir avant qu’il ne soit trop tard. Crise cardiaque est le terme couramment utilisé pour désigner l’infarctus du myocarde. Elle intervient lorsque le cœur – muscle cardiaque – n’est plus suffisamment alimenté en sang, du fait de la présence d’un caillot dans une artère coronaire. Cet accident cardiaque peut survenir à tout moment. En France, il concerne chaque année cent-vingt-mille personnes.

Insuffisance cardiaque chronique : quel régime adopter . On parle d’ insuffisance cardiaque systolique lorsque le myocarde ne parvient plus à assurer correctement ses fonctions.Comment se manifeste l’ insuffisance cardiaque chronique ?

Insuffisance cardiaque chronique : quel régime adopter . On parle d’ insuffisance cardiaque systolique lorsque le myocarde ne parvient plus à assurer correctement ses fonctions.Comment se manifeste l’ insuffisance cardiaque chronique ?

C’est le cas, notamment, de l’hypertension artérielle, de la pneumopathie, du diabète, des pathologies des valves cardiaques ou encore de l’alcoolisme. Concrètement, l’insuffisance cardiaque se traduit, entre autres, par un essoufflement, une fatigue intense, une perte de la masse musculaire ou encore une accélération du rythme cardiaque.

Quels sont les traitements l’insuffisance cardiaque chronique ? La prise en charge des patients souffrant d’insuffisance cardiaque doit s’articuler autour de deux axes thérapeutiques. Le premier passe par la prescription d’un traitement médicamenteux visant à restaurer la fonction cardiaque. Dans certains cas, le recours à une opération chirurgicale est parfois nécessaire. Le second requiert généralement l’adaptation - voire le changement total - du mode de vie du patient. En plus d’une pratique physique régulière, le patient devra, en effet, suivre un régime alimentaire hyposodé, c’est-à-dire pauvre en sel. En outre, la consommation des produits riches en matières grasses et en sucres doit également être limitée afin d’éviter la prise de poids et d’augmenter la charge de travail du myocarde. Une alimentation à base de produits frais est à privilégier.

Une consommation trop élevée de boissons sucrées augmente le risque de mortalité .
Les individus qui consomment en grande quantité des breuvages sucrés ont plus de risques de mourir de maladie cardiaque ou d'autres causes, selon une étude publiée par l'American College of Cardiology (ACC). L'étude a regardé la consommation de boissons sucrées non alcoolisées ("softs drinks"), fruitées, de sodas et jus de fruits chez 17.930 personnes de plus de 45 ans sans antécédents de diabète ou d'accidents cardiaques et a étudié les effets sur la santé en général et le nombre de décès par maladie cardiaque.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!