Bien-être Les docteurs doublent la quantité d’alcool que les patients prétendent boire

17:11  09 août  2018
17:11  09 août  2018 Source:   covermg.com

Ce qui se passe dans le corps quand on boit de l'alcool

  Ce qui se passe dans le corps quand on boit de l'alcool Que se passe-t-il dans le corps quand on boit de l'alcool ? Quels sont les effets physiques et psychologiques ? S'il n'est pas toujours facile de répondre à ces questions, il est important de comprendre les effets de l'alcool sur le corps pour mieux prévenir les risques. © Medisite Ce qui se passe dans le corps quand on boit de l'alcool Où va l'alcool ? Quand on boit de l'alcool, il est transféré dans le sang par l'estomac et les intestins.

Combien de verres d ' alcool peut-on boire sans mettre sa santé en danger? Consommation moyenne toujours élevée. Les accidents restent en effet la cause numéro un des méfaits de l'alcool sur la santé, rappelle le spécialiste.

allô docteurs . Pourquoi urine-t-on plus que la quantité bue ? Des patients urinent trop souvent et en fait, on se rend compte que ces personnes boivent beaucoup et elles ne s'en rendent pas compte, notamment les buveurs de thé ou de café.

Les médecins aimeraient bien pouvoir croire leurs patients lorsqu’ils les interrogent sur leur consommation d’alcool. Bien souvent, ils n’hésitent pas à doubler la quantité avouée.

a glass of beer on a table © Provided by Cover Media

Selon une étude de l’assurance Direct Line, environ 14% des britanniques mentent à leur docteur sur leur consommation d’alcool, tout simplement parce qu’ils ne pensent pas que l’information est signifiante, ou encore parce qu’ils ont peur d’être jugés.

Pour autant, les professionnels de la santé ne se laisse pas prendre : selon une étude menée auprès de 191 docteurs, 32% disent considérer que leurs patients boivent 1,5 fois plus que ce qu’ils prétendent, et 46% estiment qu’on peut aller jusqu’à doubler la quantité.

L’odeur des hommes incite-t-elle les femmes à boire ?

  L’odeur des hommes incite-t-elle les femmes à boire ? Promis, on ne l’invente pas : le sujet est très sérieux, au cœur d’une étude de psychologie américaine dont la conclusion est la suivante : durant l’expérience, une odeur masculine aurait poussé d’innocentes participantes à boire plus… toutes proportions gardées, on vous explique. Les hommes boivent plus si les femmes ovulent Tout commence à l’Université de Floride du Sud, au cœur du département de psychologie. Des chercheurs curieux y ont mené une étrange expérience sur les hommes et la boisson, dont les conclusions furent sans appel : en présence d’odeurs émises par des femmes en phase d’ovulation de leur cycle, les hommes levaient bien plus volontiers le coude. La réciproque était-elle valable ? Pour y répondre, les chercheurs ont cette fois rassemblé 103 femmes de 21 à 31 ans, de la bière sans alcool et pas un seul homme. Des femmes, de la bière et pas d’hommes Puisque le principe n’est pas l’interaction avec l’autre sexe, mais avec son odeur, les chercheurs ont « simplement » imprégné des bandelettes de papier d’androstérone, une hormone sexuelle à l’odeur musquée, produite par le métabolisme de la testostérone. En bref, une hormone qui sent le mâle, qu’il le veuille ou non. Les 103 participantes innocentes, persuadées d’être au cœur d’une étude sur l’alcool et l’eau de Cologne, se sont donc vu présenter tour à tour une bandelette musquée, ou une autre imbibée d’eau. Le tout, avant de se voir offrir un beau verre de 35 cl de bière… non alcoolisée, tout de même.

Sachez également que la quantité d ’ alcool consommée dépendra du fait que vos invités dorment ou non sur place. Si vous avez convié des enfants, ils devront ici faire partie du calcul. Pensez aussi que certains de vos invités ne boiront pas d ’ alcool , notamment ceux responsables de prendre le

Associations de patients . Mon entourage me fait des remarques sur ma consommation d ' alcool . J'ai voulu arrêter de boire pendant quelques jours et je n'ai pas pu.

Actuellement, les autorités britanniques conseillent à la population de ne pas boire plus de 14 unités d’alcool par semaine, tout sexe confondu, alors qu’auparavant le nombre était de 21 pour les hommes et 14 pour les femmes. Cela correspond environ à six pintes de bières fortes par semaine. Il s’agit là de tenter de réduire le risque de mortalité lié aux cancers ou à d’autres maladies liées à la consommation d’alcool, comme les maladies du foie.

« Nombre d’entre nous aiment boire un coup de temps en temps. Peu importe la quantité d’alcool que vous buvez, il est important d’être honnête avec votre docteur. Si vous ne donnez pas des informations correctes sur votre style de vie, il sera compliqué de faire un bon diagnostic et de proposer le traitement adéquat », a déclaré Jane Morgan de Direct Line Life Insurance. « Et c’est aussi vrai lorsque vous souscrivez une assurance vie afin de vous assurer que vous êtes couvert par une police adaptée. »

Pourquoi il ne faut pas boire glacé quand il fait chaud .
Boire glacé donnerait l'illusion de ne plus avoir soif mais ne désaltérerait pas complétement. Soleil, chaleur, canicule... L'été est une saison où il faut particulièrement veiller à s'hydrater. Seulement, boire glacé ne serait pas la bonne solution et certaines boissons seraient fortement déconseillées en cas de chaleur. Une simple illusion Opter pour une boisson glacée peut paraître rafraîchissant et désaltérant aux premiers abords.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!