Tech & Science Il y a 61.000 ans, Sapiens bandait déjà son arc

20:50  04 mai  2018
20:50  04 mai  2018 Source:   lefigaro.fr

Ajaccio perd gros, Lorient se relance

  Ajaccio perd gros, Lorient se relance par Tanguy Berthault (iDalgo)

Il y a environ 61 . 000 ans , les Homo sapiens qui peuplaient l 'Afrique du Sud chassaient déjà à l 'aide d'un arc et de flèches. Et il ne bandait que son arc ?

Il y a 700. 000 ans , l 'homme moderne n'était pas sorti d'Afrique et Néandertal n'existait pas encore, mais plusieurs de nos cousins peuplaient déjà une partie du globe. » LIRE AUSSI - Il y a 61 . 000 ans , Sapiens bandait déjà son arc .

Une équipe internationale de chercheurs a démontré l'utilisation d'arcs et de flèches il y a 61.000 pour chasser, alors que la plus vielle trace d'utilisation d'une telle technologie datait jusqu'alors d'il y a à peine 10.000 ans.

figarofr: Des morceaux d'os retrouvés dans une grotte d'Afrique du Sud témoignent de l'utilisation d'arcs et de flèches il y a 61.000 ans. © Courtesy of Dr. Tom Horne, Antiquity Des morceaux d'os retrouvés dans une grotte d'Afrique du Sud témoignent de l'utilisation d'arcs et de flèches il y a 61.000 ans.

Il y a environ 61.000 ans, les Homo sapiens qui peuplaient l'Afrique du Sud chassaient déjà à l'aide d'un arc et de flèches. C'est ce que démontre une équipe internationale d'anthropologues dans un article publié dans Antiquity. Jusqu'à aujourd'hui, la plus ancienne trace connue d'une telle technologie datait de la fin du Paléolithique récent en Europe (il y a 10.000 ans). 

Pas de « pasillo » pour le Barça lors du Clasico

  Pas de « pasillo » pour le Barça lors du Clasico Sergio Ramos est un homme fier, trop fier pour se plier à la traditionnelle haie d'honneur faite au champion d'Espagne. Surtout lorsqu'il s'agit Sergio Ramos est un homme fier, trop fier pour se plier à la traditionnelle haie d'honneur faite au champion d'Espagne. Surtout lorsqu'il s'agit du Barça.

Il y a 61 . 000 ans , Sapiens bandait déjà son arc . Néandertal était- il trop stupide pour survivre ? Découverte du plus vieil os humain hors d'Afrique.

Il y a 61 . 000 ans , Sapiens bandait déjà son arc . N'oublions pas que l 'homo sapiens (apparu vers -200 000 ans ) a pour ancêtre l 'homo erectus, apparu vers -2 millions d'années.

Ce sont des petits os de 5 cm retrouvés dans la grotte de Sibudu, en Afrique du Sud, qui ont mis les chercheurs sur la piste. L'étude de ces ossements a révélé des fissures relevant plus d'une arme que de l'utilisation d'outils domestiques. Afin de comparer ces fissures, l'équipe a reconstitué sept flèches, en s'appuyant sur les pratiques du peuple Kalahari San de Namibie. Après avoir fait tirer ces flèches par un chasseur San dans une carcasse de chèvre à 8 mètres de distance, l'équipe a pu comparer les flèches reconstituées aux flèches préhistoriques. Résultats: dans les deux cas les fissures montrent qu'un arc a bien été utilisé.

Ces petits morceaux d'os ont donc bel et bien servi au bout d'une flèche, avant d'être ramenés dans la grotte, et d'y être oubliés. Là, ils ont souffert d'une légère combustion, mais pas de carbonisation complète, sans quoi ce premier exemple de chasse à l'arc n'aurait jamais été trouvé.

Des traces d'outils sur des os de rhinocéros laissent supposer que l'homme avait déjà peuplé les Philippines il y a plus de 700 000 ans

  Des traces d'outils sur des os de rhinocéros laissent supposer que l'homme avait déjà peuplé les Philippines il y a plus de 700 000 ans Des traces d'outils sur des os de rhinocéros laissent supposer que l'homme avait déjà peuplé les Philippines il y a plus de 700 000 ans . Jusqu'à ce jour, la plus ancienne présence humaine dans ce pays, attestée par un os de pied, avait été datée de 67 000 ans.Il faut savoir que depuis 2,5 millions d'années, les Philippines forment un chapelet d'îles isolées du continent par de profonds bras de mer.

Il y a 61 . 000 ans , Sapiens bandait déjà son arc . Il y a 74 000 ans rien ne prouve que l 'homme n'était pas déjà formé en peuple avec des pigment de couleurs différents. Il y a 74000 ans un homo sapiens était mort au maroc depuis 230000 ans et Néanderthal existait ,donc l 'espèce humaine

Il y a 61 . 000 ans , Sapiens bandait déjà son arc . Une équipe internationale de chercheurs a démontré l 'utilisation d' arcs et de flèches il y a 61 . 000 pour chasser, alors que la plus vielle trace d'utilisation d'une telle technologie datait jusqu'alors d' il y a à peine 10. 000 ans . Il y a environ 61 . 000

Les arcs n'étaient sûrement pas aussi travaillés que ceux retrouvés 50.000 ans plus tard, «les chasseurs de l'époque devaient sûrement se contenter de tendre une corde, a priori des tendons d'élans (les plus grosses gazelles d'Afrique du Sud - NDLR), entre deux morceaux de bois souple» explique Francesco d'Errico coauteur de l'article et chercheur au laboratoire Pacea (CNRS/Université de Bordeaux). «La portée n'était pas très grande.»

Une technologie qui caractérise l'homme moderne

L'arme n'était sans doute pas assez puissante pour causer seule la mort du gibier. Ce sont des pointes très fragiles, le but était sûrement de blesser l'animal et de lui administrer du poison. L'utilisation d'arcs et de flèches est un marqueur d'un comportement complexe qui caractérise l'homme moderne. Est-ce surprenant de retrouver cette technique si loin dans le passé? «Pas tant que ça», juge Francesco d'Errico. «C'est évidemment une technique évoluée, mais pour nous, ce n'est pas si surprenant. Nous savions déjà qu'à cette époque, l'homme maîtrisait un niveau élevé de technologie.»

En effet, si l'utilisation d'un tel propulseur est une première, les pointes et les lances sont des armes courantes pour Homo sapiens. Les plus vieux projectiles avec des pointes de pierre attachées datent d'il y a 500.000 ans. La plus vieille flèche en bois a été retrouvée en Allemagne et est datée d'il y a 400.000 ans. L'utilisation des os pour en faire des pointes était d'ailleurs une pratique assez répandue en Afrique il y a 60.000 ans. Maintenant, il s'agit de comprendre pourquoi aucune trace d'un arc propulseur n'a pu être trouvée avant la fin du paléolithique récent (10.000 ans).

Bouna Sarr sera « prêt pour jouer » la finale de la Ligue Europa .
Plus de peur que de mal. Sorti en larmes du Roudourou vendredi soir, et contraint de laisser son équipe à neuf (3-3, score final), Bouna Sarr a Plus de peur que de mal.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!