Tech & Science Découverte du plus vieil os humain hors d'Afrique

16:55  14 avril  2018
16:55  14 avril  2018 Source:   Le Figaro

Programme TV : Hors de contrôle (RMC Découverte) revient sur le naufrage du Titanic

  Programme TV : Hors de contrôle (RMC Découverte) revient sur le naufrage du Titanic Ce mardi 10 avril à 20h50, la série documentaire Hors du contrôle se penche sur le naufrage du Titanic sur RMC Découverte. Même s’il n’a pas été le plus meurtrier, le naufrage du Titanic, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, restera comme la plus grande catastrophe maritime du XXe siècle. L'épave du navire, qui repose par 3 800 m de fond, a été retrouvée par Robert Duane Ballard le 1er septembre 1985. Plus d'un siècle après, le seul nom de "Titanic" évoque encore LA tragédie maritime.

Les derniers travaux sur la génétique indiquent qu'il pourrait y avoir eu des excursions hors d ' Afrique encore plus tôt que cela, et sur les terres d'autres espèces humaines , ajoute Jean-Jacques Hublin. Une analyse ADN sur un os néandertalien allemand vieux de 124 000 ans suggère que les

» LIRE AUSSI : Découverte du plus ancien Homo sapiens hors d ' Afrique . Cet os serait le plus vieux fossile d'Homo sapiens "directement daté" découvert hors d ' Afrique , selon l'équipe "Il y a eu de multiples dispersions d'êtres humains hors d ' Afrique , le mouvement migratoire et la colonisation

Un morceau de phalange vieux de 85.000 ans appartenant à notre ancêtre Homo sapiens, a été retrouvé dans le désert d'Arabie Saoudite. Il s'agit du plus vieux reste humain découvert hors d'Afrique et du Levant.

figarofr: Une phalange de 3 cm retrouvée dans le désert de Néfoud en Arabie Saoudite, permet de retracer le chemin emprunté par les premiers hommes.© Ian Cartwright Une phalange de 3 cm retrouvée dans le désert de Néfoud en Arabie Saoudite, permet de retracer le chemin emprunté par les premiers hommes.

C'est un petit fragment de phalange, probablement celle d'un majeur, retrouvé au cœur du désert de Néfoud en Arabie Saoudite. Il ne mesure guère plus de trois centimètres mais donnerait des indications primordiales pour comprendre l'exode de nos ancêtres sapiens et le peuplement du globe. Dans un article publié dans Nature ecology and evolution, le 9 avril dernier, une équipe internationale de chercheurs menée par Michael Petraglia, du département d'Évolution humaine à l'Institut Max Planck de Jena (Allemagne), présente ce petit bout d'os comme le plus vieux reste d'Homo sapiens découvert hors d'Afrique et du Levant en le datant d'il y a 85.000 ans.

Hors de Contrôle (RMC Découverte) s'intéresse ce soir au naufrage du Titanic

  Hors de Contrôle (RMC Découverte) s'intéresse ce soir au naufrage du Titanic Pour ce nouveau numéro de Hors de contrôle, RMC Découverte fait la part belle au naufrage du Titanic. Un document à voir ce mardi 10 avril à 20h50.C'est l'un des événements les plus marquants du début du XXe siècle. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, alors qu'il devait relier Southampton (Angleterre) à New York (Etats-Unis), le Titanic fait naufrage dans l'océan Atlantique. Retrouvée par Robert Duane Ballard le 1er septembre 1985, l'épave du navire repose toujours par 3 800 m de profondeur. Encore aujourd'hui, rien que le nom du navire évoque encore LA tragédie maritime, bien qu'elle n'ait pas été la plus meurtrière de l'histoire. La raison ? Ce luxueux paquebot, que la compagnie de la White Star Line a mis en avant à grand renfort de publicité, était présenté comme le summum de la modernité et de la sécurité à l'époque. ⋙ Révélations : le Titanic n'aurait pas fait naufrage à cause d'un iceberg !Pourtant, c’est une étonnante suite d’erreurs, à laquelle on peut ajouter une pointe de malchance, qui a envoyé par le fond ce que la technologie britannique avait fait de mieux à l'époque. Selon certaines théories, l’iceberg qui a déchiré la coque du Titanic se serait détaché de l’Arctique 18 mois auparavant. Au moment de l’impact, on a estimé sa hauteur hors de l’eau à 30 m ! Malgré la présence de plusieurs navires, aucun ne captera suffisamment tôt le SOS du Titanic. Les secours n’arriveront qu’au petit matin et ne sauveront que 700 passagers. À travers les analyses d’historiens et de spécialistes maritimes, ce remarquable documentaire revient sur les raisons de ce naufrage hors normes.

Fossile. Un petit lion des cavernes vieux de plus de 20 000 ans découvert dans la glace de Sibérie. Videos. Une découverte de fossiles humains au Maroc bouleverse l'histoire d'Homo sapiens.

Un fossile vieux de 180 000 ans trouvé sur le mont Carmel est le plus vieux représentant de notre espèce ayant vécu hors du berceau africain de l’humanité.

Une des forces de cette découverte est d'avoir réussi à dater l'os directement, et non les sédiments qui l'entouraient. C'est donc une certitude absolue: il y a 85.000 ans, le désert de Néfoud (qui devait être beaucoup plus hospitalier qu'aujourd'hui), à plus de 2.000 km des côtes africaines, était peuplé de certains de nos ancêtres. Jusqu'à maintenant, aucune preuve ne permettait d'affirmer que sapiens avait été plus loin que les côtes méditerranéennes du Levant à cette date. C'est une nouvelle pièce qui est apportée au puzzle, encore très incomplet, du peuplement de la planète.

«Sans mauvais jeu de mots, cette phalange est une découverte majeure,» explique David Pleurdeau, chercheur au Musée de l'Homme. «D'une part parce qu'elle ne souffre d'aucune contestation possible, d'autre part car elle nous permet de confirmer le schéma qui se dessine sur le peuplement du globe par Homo sapiens.» Depuis plusieurs années, les découvertes s'enchaînent, repoussant sans cesse dans le temps la sortie d'Afrique de nos ancêtres. En janvier dernier, c'était le magazine Science qui reculait cette date de plus de 60.000 ans avec la découverte d'une mâchoire datant d'une période comprise entre 177 000 et 194 000 ans sur le site archéologique de Mislya, dans le nord d'Israël, près de la ville d'Haïfa. «L'ensemble de ces découvertes permettent de remettre petit à petit en cause la théorie dominante,» rajoute David Pleurdeau. «Jusqu'à maintenant on parlait de deux sorties. Une première, il y a 130.000 ans mais qui aurait avorté car les populations se seraient contentées de rester sur le pas de la porte (au Levant NDLR). Et une deuxième, la bonne, il y a 60.000 ans. Désormais, on se rend compte que ce schéma ne fonctionne plus.»

Afrique du Sud : Un bébé rhinocéros protège sa mère des vétérinaires (Vidéo)

  Afrique du Sud : Un bébé rhinocéros protège sa mère des vétérinaires (Vidéo) Alors qu’une femelle rhinocéros a été endormie par des vétérinaires dans une réserve en Afrique du Sud, les hommes ont dû faire face à la colère du bébé, qui n’a pas hésité à prendre la défense de sa mère. Des images à découvrir sur Non Stop Zapping.Depuis plusieurs années, les rhinocéros doivent faire face au braconnage de plus en plus intensif, qui décime cette race. Ainsi il y a quelques mois, le monde entier a été ému par les images de ce bébé rhinocéros qui tentait de réveiller sa mère abattue par des braconniers. Et alors que les hommes tentent de venir en aide à ces animaux, ils doivent parfois faire face à des scènes inattendues.

3,2 cm et des questions. Cette découverte implique que « notre espèce s’était dispersée hors d ’ Afrique Cet os serait le plus vieux fossile d’Homo sapiens « directement daté » découvert hors d ’ Afrique , selon l’équipe « Il y a eu de multiples dispersions d’êtres humains hors d ’ Afrique , le

« Cette découverte apporte de l’eau au moulin d’un modèle qui émerge actuellement sur la sortie d ’ Afrique de notre espèce, qui s’appuie à la fois sur des » Cela pourrait expliquer la présence de 47 dents humaines vieilles de 120 000 ans dans la grotte de Daoxian, en Chine, annoncée en 2015.

«La sortie d'il y a 60 000 ans n'est pas la seule qui ait fonctionné.»

Aucun reste de sapiens datant d'avant 194.000 ans n'a jamais été retrouvé hors d'Afrique. En dehors de cette date, plusieurs découvertes permettent de dresser une carte encore parcellaire de l'histoire des premières migrations humaines. En 2015, une dent a été retrouvée en Chine datée entre 80.000 et 120.000 ans. On a retrouvé des traces humaines en Australie datant d'il y a 65.000 ans, des dents sur l'île de Sumatra datant d'il y a 68.000 ans. «Le vide entre les deux sorties commence peu à peu à se combler,» rajoute David Pleurdeau. «Il est évident qu'en trouvant des restes humains vieux de 65.000 ans en Australie, le principe de la sortie d'il y a 60.000 ans ne pouvait plus tenir très longtemps. La solidité scientifique de cette découverte permet désormais de passer à l'étape suivante. La sortie d'il y a 60 000 ans n'est pas la seule qui ait fonctionné.»

Beaucoup de choses restent à découvrir pour terminer cet immense puzzle. À commencer par comprendre les chemins empruntés par les ancêtres du propriétaire de cette phalange. Sont-ils passés par le sud en franchissant le détroit Bab-el-Mandeb qui sépare le Yémen et Djibouti? Ou bien sont-ils passés par le désert du Sinaï, puis ont repiqué vers le sud? Dans leur publication, les auteurs de l'étude ne tranchent pas directement la question, mais semblent pencher pour la deuxième hypothèse. Rappelons que d'autres «hommes» avaient emprunté des chemins similaires plusieurs dizaines de milliers d'années auparavant. En empruntant ces routes, nos ancêtres ne sont pas tombés sur des territoires inhabités mais ont croisé, au moins, deux de leurs cousins, l'homme de Néandertal et l'homme de Denisova.

Plus de la moitié de notre corps n’est en fait pas humain .
L’organisme n’est composé qu’à 43% de cellules humaines. Le reste, soit plus de la moitié, n’est que bactéries, virus et champignons, a expliqué un scientifique au média anglais BBC. "Vous êtes plus microbe qu'humain”, s’amuse à dire à la BBC le Pr. Rob Knight, de l'Université de Californie à San Diego aux Etats-Unis. Étonnant mais vrai : les cellules humaines ne représentent que 43% des cellules présentes dans l’organisme. Les scientifiques en comptent plus 30.000 milliards pour un homme de 1,70 m et d’environ 70 kg. Un chiffre impressionnant mais bien inférieur à celui des autres cellules. Si notre corps renferme des virus, des champignons, des archées - microorganismes constitués d’une cellule unique sans noyau ni organites à l’instar des bactéries - il contient surtout des bactéries. Environ 38.000 milliards composent les microbiotes - communautés de microorganismes présentes dans une partie du corps humain. La plupart se trouve dans le système digestif et particulièrement dans le côlon. Des cellules essentielles pour la santé Tous ces organismes "sont essentiels à votre santé", déclare le professeur Ruth Ley, directrice du département de microbiologie à l'Institut Max Planck de Munich en Allemagne. Leur rôle est primordial dans la digestion, la régulation du système immunitaire, la protection contre les maladies et la fabrication de vitamines vitales, s’accordent à dire les scientifiques. "Nous avons trouvé que ces minuscules créatures transforment totalement notre santé d'une manière que nous n'avions jamais imaginé jusque là”, se félicite le Pr. Rob Knight.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!