Sport Migraines suspectes: le Canada rapatrie les familles de ses diplomates à Cuba

01:20  17 avril  2018
01:20  17 avril  2018 Source:   AFP

Migraines suspectes: le Canada rapatrie les familles de ses diplomates à Cuba

  Migraines suspectes: le Canada rapatrie les familles de ses diplomates à Cuba Le Canada a décidé de rapatrier les familles de ses diplomates en poste à Cuba suite aux fortes migraines et autres symptômes inhabituels observés l'an dernier, a annoncé lundi le gouvernement de Justin Trudeau dont l'enquête se poursuit.Les Etats-Unis, dont 24 diplomates en poste à La Havane ont subi des malaises similaires, avaient rappelé fin septembre plus de la moitié du personnel de leur ambassade de La Havane ainsi que l'ensemble des familles de diplomates.

Rappel d’un antiépileptique en raison de la présence de taux élevés de plomb. Auteur : Abderrahim Derraji. Date de publication : 10 avril 2018. Santé Canada a procédé à un rappel de deux lots de primidone, un lot avec des comprimés dosés à 125 mg (numéro de lot MT4040

Considérant le risque imminent de Troisième Guerre mondiale, le Kremlin a donné ordre à ses diplomates et personnels en poste en Occident de rapatrier leurs familles sans attendre.

Le Canada a décidé de rapatrier les familles des diplomates canadiens en poste à Cuba suite aux fortes migraines et autres symptômes inhabituels observés l'an dernier, a annoncé lundi le gouvernement de Justin Trudeau.

Dix Canadiens ont été victimes de tels malaises entre le printemps et l'automne 2017, tels que "des étourdissements, des maux de tête et un manque de capacité à se concentrer", a indiqué le ministère canadiens des Affaires étrangères dans un communiqué.

"La cause reste inconnue mais pourrait être le résultat d'actions humaines", a déclaré la diplomatie canadienne, sans avancer de pistes mais en louant la "relation positive et constructive avec Cuba".

Cuba : que reste-t-il de l’héritage castriste ?

  Cuba : que reste-t-il de l’héritage castriste ? Cuba : que reste-t-il de l’héritage castriste ? En 1959, alors que l’île est dirigée par le dictateur Fulgencio Batista, deux révolutionnaires renversent le pouvoir. Ils s’appellent Fidel Castro et Che Guevara. Soutenus par la population, ils entament des réformes à Cuba. Ils redistribuent les terres agricoles, rendent l’éducation et la santé gratuites, proposent les transports et l’alimentation à prix modestes. L’Etat contrôle tout et Fidel Castro concentre rapidement tous les pouvoirs.Dès son arrivée, Fidel Castro décide aussi de s’écarter des Etats-Unis. L’île finit par obtenir le soutien de l’URSS.

Pour ne citer que ces quelques noms de diplomates et d’ambassadeurs qui ont fait l’évènement en Guinée avec des fortunes diverses. Cherchons l’idole, c’est-à-dire celui qui a fait le plus d’agitation pendant son séjours au pays des milles contradictions

Cinq familles de diplomates canadiens se sont aussi plaintes de symptômes semblables. Le gouvernement cubain a nié toute malversation, diffusant un communiqué en août : « Cuba n'a jamais permis, et ne permettra jamais, que le territoire cubain soit le théâtre d'actions VICE CANADA .

"En raison de cette incertitude (...) les diplomates canadiens postés à Cuba ne seront pas accompagnés des membres de leur famille" et des dispositions seront prises "dans les prochaines semaines" afin d'organiser le rapatriement des familles diplomatiques qui s'y trouvent actuellement, est-il précisé.

Les gouvernements américain et canadien avaient reconnu en août dernier que certains de leurs diplomates en poste à La Havane s'étaient plaints de symptômes troublants, nécessitant parfois une hospitalisation.

Les Etats-Unis, dont 24 diplomates en poste à La Havane ont subi des malaises similaires, attribuaient l'an passé ces symptômes à l'utilisation probable d'appareils acoustiques capables de provoquer des dommages cérébraux. Mais le Canada juge désormais "improbable" un tel scénario, selon une source gouvernementale.

Des médecins canadiens et américains qui ont ausculté leurs compatriotes affectés par ces malaises évoquent plutôt "un nouveau type probable de lésion cérébrale acquise", a indiqué Ottawa qui "continue d'enquêter".

Selon le gouvernement canadien, aucun nouveau symptôme n'a été déclaré depuis le début de l'automne 2017. "Les familles de diplomates qui sont retournées au Canada continuent cependant d'éprouver des symptômes", est-il noté.

"Dans certains cas, ces symptômes ont semblé diminué d'intensité avant de réapparaître", a souligné la diplomatie canadienne.

Le Canada se prépare à un afflux de demandeurs d'asile .
Le nombre de demandeurs d'asile en provenance des Etats-Unis et entrant à pied au Canada en franchissant la frontière entre des points officiels est en forte hausse depuis le début de l'année et des responsables ont dit s'attendre vendredi à ce qu'il augmente encore.Plus de 6.300 demandeurs d'asile ont franchi la frontière de cette façon entre le début de l'année et la mi-avril, la majorité au Québec, mais aussi au Manitoba et en Colombie-Britannique, soit plus du double par rapport à la même période l'an dernier, ont indiqué des responsables lors d'un point de presse technique.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!