Sport Kimpembe, roc en stock

09:50  14 février  2018
09:50  14 février  2018 Source:   sofoot.com

PSG : Thiago Silva sur le banc, Kimpembe titulaire à Madrid !

  PSG : Thiago Silva sur le banc, Kimpembe titulaire à Madrid ! Presnel Kimpembe devrait être titulaire à Santiago-Bernabeu mercredi soir, pour le choc entre le Real Madrid et le PSG, à la place du capitaine brésilien !Ce serait un véritable coup de tonnerre. Et un terrible désaveu. Alors que l’absence mardi soir de Thiago Silva en conférence de presse, à la veille du huitième de finale de Ligue des champions entre le Real Madrid et le PSG, était passée relativement inaperçue, Marquinhos assurant l’intérim à la place de son capitaine, le défenseur brésilien ne devrait pas non plus fouler la pelouse de Santiago-Bernabeu au coup d’envoi mercredi.

Site officiel du festival Rock en Stock les 28 et 29 juillet 2018 à Etaples/mer (62). Avec 16 groupes : Tiken Jah Fakoly - les négresses vertes - BB Brunes - Higlight Tribe - Unswabbed Rock en stock . 20ème édition les 28 et 29 juillet 2018.

Pop rock en stock . Исполнитель: Michel Polnareff. 2017 поп. Le désert n'est plus en Afrique. — Michel Polnareff, Bill Shepherd.

Lancé en Ligue des champions pour la première fois il y a un an jour pour jour dans un huitième de finale aller remporté face au Barça (4-0) lors duquel il avait kidnappé Lionel Messi et Luis Suárez, Presnel Kimpembe fêtera mercredi soir, à Madrid, sa première année au plus haut niveau. Détail : malgré une courbe de progression parfaite, l'élève devrait une nouvelle fois se retrouver à l'ombre du tableau. Un choix qui se discute.

C1: Kimpembe plutôt que Silva au PSG, Bale remplaçant pour le Real

  C1: Kimpembe plutôt que Silva au PSG, Bale remplaçant pour le Real Double surprise dans les compositions d'équipe du choc de Ligue des champions entre le Real Madrid et le Paris SG: Presnel Kimpembe devrait être titulaire à la place de Thiago Silva côté parisien, et Gareth Bale remplaçant pour les Madrilènes, annoncent mercredi des médias spécialisés. Le capitaine du PSG, Thiago Silva, laissé sur le banc pour l'affiche de la saison? C'est ce qu'affirme L'Equipe sur son site internet, en stipulant que c'est le tout jeune Kimpembe, 22 ans, qui va le remplacer en défense centrale, tandis que le brassard de capitaine serait logiquement attribué à Marquinhos, le compatriote de Silva.

Последние твиты от Presnel Kimpembe (@ kimpembe _3). Bienvenue sur mon compte twitter officiel ! Symbole d’union pour la France, ce sera d’autant plus vrai en ce moment, en pleine coupe du monde de foot ou #lesbleus sont au bord de la consécration ! #leSportQuiRassemble

Presnel Kimpembe , né le 13 août 1995 à Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), est un footballeur international français qui évolue au poste de défenseur au Paris Saint-Germain. Avec sa sélection, il remporte la Coupe du monde 2018.

Et soudain, la coquille a explosé dans un fracas sublime. La veille, au moment de se glisser dans sa bulle, Presnel Kimpembe, 21 ans et moins de trente apparitions chez les pros, dont aucune en Ligue des champions, a prévenu son père : « Papa, je prépare ce match comme si c'était le dernier. » Ce match, c'est le Barça, un huitième de finale aller de C1 et une manche incertaine depuis que le mollet gauche du capitaine du PSG, Thiago Silva, a définitivement décidé d'abandonner. En se baladant entre les débats, on tombe sur des spécialistes patouillant dans l'inconnu. Forcément, on se questionne : de quoi ce gamin est-il capable ? Puis, on attend la réponse. Brutal : un 100% dans les interventions, 88% de passes réussies, des sorties de balle aussi aventureuses que maîtrisées, un torse bombé et un Parc debout. Il y a aussi ces trois secondes passées entre une passe foireuse de Kurzawa et un tacle dans le vide de Marquinhos : là, Kimpembe recule et croque Lionel Messi en deux temps. Tout ça a quelque chose de fascinant.

Thiago Silva en prend plein la tête…

  Thiago Silva en prend plein la tête… Alors que L’Equipe a annoncé la titularisation de Presnel Kimpembe ce mercredi soir contre le Real Madrid, les réseaux sociaux prennent un peu plus en grippe Thiago Silva. Un petit séisme a touché le PSG à quelques heures du 8e de finale aller contre le Real Madrid, ce merecredi à Santiago-Bernabéu (20h45). Le capitaine Thiago Silva serait, selon L’Equipe, relégué sur le banc au profit de Presnel Kimpembe pour affronter les Merengues.

L'ancien joueur du Paris Saint-Germain Jérôme Rothen a donné son avis tranché sur la sélection de Presnel Kimpembe , qu'il trouve trop rapide.

Kimpembe en visite au centre de pré-formation - Продолжительность: 4:05 PSG - Paris Saint-Germain 169 814 просмотров. Presnel Kimpembe vs Real Madrid - Ligue des Champions - 14-02-2018 - Продолжительность: 2:24 Seydi 239 4 078 просмотров.

Vidéo

Gosse, lorsqu'on lui demandait ce qu'il voulait faire de sa vie, l'allumette de Beaumont-sur-Oise répliquait déjà : « Moi, je veux jouer au PSG, c'est mon club. J'aime Paris. » Mercredi soir, à Madrid, c'est un autre Presnel Kimpembe que l'on retrouvera : un joueur dont plus personne ne doute, qui attend toujours d'accrocher une première cape internationale sur sa veste, mais sur qui le sélectionneur national, Didier Deschamps, serre le marquage, mais surtout « un homme ». Un homme qui fêtera, aussi, le premier anniversaire d'une bascule dans la perception collective, probablement dans la peau d'un remplaçant, même si une titularisation en position d'arrière gauche n'est pas à exclure.

Concurrence biaisée et nouveau-né

Que reste-t-il du Kimpembe du ? Tout, ou presque : un mélange de puissance, de relance propre et d'autorité naturelle. Son statut, lui, n'a pas totalement changé, même si Unai Emery l'a définitivement fait entrer dans une concurrence, biaisée par les statuts, que le Basque estime égalitaire avec Thiago Silva et Marquinhos. Cette saison, Presnel Kimpembe a joué autant de matchs de Ligue 1 que le premier (16), deux de moins que le second (18). En C1, c'est une autre histoire : le Français n'a été aligné qu'à une seule reprise – à Anderlecht (0-4), où Thiago Silva était absent – ce qui raconte pas mal de choses. Dès que l'on approche les sommets, Emery préfère faire confiance à ses Brésiliens, pourtant séchés ensemble à Barcelone l'an passé (6-1), à Munich en décembre (3-1) – où Kimpembe est venu remplacer Silva en cours de partie, alors que le scénario était déjà ficelé – ou plus récemment encore à Lyon (2-1). Un chiffre, pourtant : depuis qu'il a posé un premier pied chez les pros en octobre 2014 lors d'une victoire à Lens (3-1), Presnel Kimpembe n'a connu que deux revers avec son club formateur en tant que titulaire toutes compétitions confondues.

Le PSG avec Kimpembe et Lo Celso à Madrid !

  Le PSG avec Kimpembe et Lo Celso à Madrid ! A la surprise générale, Unai Emery a décidé de se passer des services de Thiago Silva et Lassana Diarra pour titulariser Presnel Kimpembe et Giovani Lo Celso pour Real Madrid-PSG. Après les diverses informations données par les médias français et espagnols tout au long de ce mercredi, les onze de départ du choc entre le Real Madrid et le PSG, en 8e de finale aller de la Ligue des champions, ont été dévoilés à une heure du coup d’envoi. Thiago Silva n’est pas titulaire face aux Merengues, comme l’a annoncé L’Equipe ce midi. Mais Lassana Diarra, à la surprise générale, ne débute pas non plus la partie.

Kimpembe dans une belle lignée. Titulaire contre le Danemark ce mardi, Presnel Kimpembe est le 12e joueur français à débuter son premier match en sélection en Coupe du monde.

Titulaires hier face au Danemark (0-0), Steve Mandanda et Presnel Kimpembe ont participé ce mercredi 27 juin au point presse de l'Équipe de France en direct

Retour au jeu, où Kimpembe apporte des qualités physiques, là où Marquinhos et Thiago Silva parlent avant tout aux techniciens, et où Unai Emery, surtout, peine à gérer le statut particulier que possède son capitaine. À Paris, malgré les secousses, Silva est sacré, il faut s'y habituer. Invité à s'exprimer sur la gestion des bizuths au sein du nouveau XV de France récemment, Denis Troch, moustachu mystique devenu coach mental, expliquait : « Si on ne sort pas un nouveau-né sous prétexte que c'est l'hiver, on ne le rend pas plus fort, mais on le fragilise. » Pas faux, et l'histoire raconte que Presnel Kimpembe a peiné à cacher sa déception au moment d'apprendre sa non-titularisation à Munich le 5 décembre dernier. Compréhensible quand on sait que l'on parle de l'un des joueurs les plus réguliers de l'effectif parisien depuis le début de saison.

« J'ai dû en choquer plus d'un »

Oublions, Kimpembe, c'est autre chose. C'est une courbe d'évolution complexe : le meilleur ami d'enfance de Kingsley Coman, avec qui il partait notamment souvent en vacances, n'a jamais été le plus doué de sa génération. Lui ne dit pas autre chose au moment de s'expliquer dans L'Équipe en septembre 2016 : « Revenir de très loin ? C'est petit par rapport à ce que j'ai vécu. J'ai galéré quand même. Ma génération (95) était surclassée avec les 94, mais moi je jouais avec des plus petits : quand les autres partaient en tournoi, j'allais m'entraîner avec les 97-98. Alors que tout le monde signait pro, moi j'ai dû attendre la dernière année. J'ai vraiment eu du mal à décoller. (...) J'ai dû en choquer plus d'un ces derniers mois. À une époque, personne ne me voyait arriver ici. » Chaque fin de saison, la question se pose : faut-il persévérer avec un joueur dont le physique interroge et les qualités techniques avec ? Un temps, il pense à partir, mais Olivier Létang, alors directeur sportif adjoint du PSG, le rattrape par le col. « Il a été la bonne, et la seule personne, qui a cru en lui, qui a poussé pour lui offrir un premier contrat pro, ce qui n'était pas forcément l'avis des dirigeants, explique un ancien proche du vestiaire parisien. C'est même lui qui a signalé le joueur à la DTN à l'époque où il était approché par le Congo. Sans ça, il n'aurait peut-être jamais joué au PSG et n'aurait jamais été convoqué en équipe de France. »

Les notes du PSG : Areola, du rêve au cauchemar

  Les notes du PSG : Areola, du rêve au cauchemar Brillant jusqu’alors, Alphonse Areola a plombé le Paris Saint-Germain par sa faute de mains sur le deuxième but de Ronaldo. Du côté des surprises d’Emery, Kimpembe a assuré, Lo Celso nettement moins. LES TOPSKimpembeLa surprise du chef n’a pas déçu. Préféré à Thiago Silva par Unai Emery, un choix fort, Presnel Kimpembe, un an après son match impressionnant face au Barça au Parc des Princes, a encore rendu une copie très propre. Solide dans le duel, à l’aise balle au pied.

TONY YOKA VS PRESNEL KIMPEMBE - Boxing Day - Round 1 - Продолжительность: 12:23 Bros. MBAPPÉ va bien, RONALDO en sang, MARQUINHOS en larmes, ALEXIS SANCHEZ à MU - Продолжительность: 3:29 Top Mercato 174 859 просмотров.

Presnel Kimpembe et Kylian Mbappé prendront part cet après-midi au point presse de l'Équipe de France en direct du Musée New Jerusalem à Istra.

Blanc a cru en lui, mais lui parlait peu. Unai Emery, lui, a décidé de le construire avec l'aide de certains joueurs, notamment Thiago Silva avec qui Kimpembe bosse l'aspect tactique du jeu. Hier, c'était avec David Luiz : « Il m'a aidé à être ce que je suis aujourd'hui. À la fin des entraînements, il me faisait bosser mon pied faible. Diagonale pied faible, il m'aidait à me positionner au moment du geste. » Aujourd'hui, Presnel Kimpembe est un produit que l'on regarde avec attention et qu'Emery apprécie là où le joueur lui répond en affirmant « qu'une fois sur le terrain, il n'y a pas d'ami, je ne connais personne ». C'est surtout l'histoire d'un changement de monde maîtrisé pour un jeune passé en quelques mois à peine de 8000€ à 180000€ mensuels l'an passé. Ainsi, on a envie de lui donner plus, de le voir dans les grands rendez-vous là où Unai Emery le laisse le plus souvent sous sa couette : pourtant, Kimpembe était du plus beau match de l'ère du Basque et il n'était pas du pire. Un jour, un journaliste a demandé à Julian Draxler quel était le joueur de Ligue 1 qui l'impressionnait le plus : il a donné le nom de son coéquipier. On revient au 14 février, Presnel Kimpembe est clair : « La Saint-Valentin, c'est sur le terrain. »

Thiago Silva, sa mise au point sur Kimpembe .
Muet depuis sa mise au banc face au Real Madrid, Thiago Silva a dit tout le bien qu’il pensait de son jeune coéquipier. Pas sûr que Thiago Silva ait bel et bien digéré d’avoir été cantonné au banc de touche pour le match aller du choc au sommet face au Real Madrid en Ligue des champions.  A en croire certains suiveurs du PSG, le Brésilien aurait si mal accepté ce déclassement qu’il en aurait voulu non seulement à Unai Emery mais également à Presnel Kimpembe, qui lui a donc été préféré par son entraîneur et à qui il n’aurait pas adressé la parole les jours qui ont suivi la rencontre à Santiago Bernabeu.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!