Sport JO-2018: Clémence Grimal, ou le pari d'un unique run en halfpipe

16:45  12 février  2018
16:45  12 février  2018 Source:   afp.com

Section de recherches : une saison 12 mouvementée en mars sur TF1

  Section de recherches : une saison 12 mouvementée en mars sur TF1 TF1 diffusera la 12ème saison de Section de recherches à compter du jeudi 1er mars prochain à 21h. La série, l'une des plus anciennes et emblématiques de la chaîne, reste une valeur sûre et relève le pari de se renouveler encore une fois. Après des nombreux bouleversements en saison 8, avec le transfert de l'intrigue de Bordeaux à Nice, lequel s'accompagnait d'une nouvelle équipe, la saison 12 devrait réserver son lot de surprises à ses fidèles téléspectateurs. Déjà, l'absence de Chrystelle Labaude devrait se faire sentir. L'interprète de la commandante Nadia Angeli, jusqu'alors l'unique rescapée - avec Xavier Deluc - du casting original, tirait sa révérence à l'issue de la saison 11 en avril 2017. Le premier inédit de la nouvelle saison lèvera le voile sur le sort réservé au capitaine Bernier. Après avoir franchi la ligne jaune, ce dernier s'était retrouvé en état d'arrestation.

Victime au cœur de l’hiver d ’ une insuffisance surrénale qui l’a éloignée des pistes de snowboard, la Française Clémence Grimal se présente aux JO - 2018 à Pyeongchang (Corée du Sud) pour un pari fou: réaliser un seul run dans l’hiver et aller chercher le podium olympique en halfpipe .

Une dernière place obtenue après un run surréaliste réalisé sans la moindre figure, avec une prise de risque minimum. JO - 2018 : La belle histoire d'Elizabeth Swaney, dernière du ski half - pipe et considérée comme "l'ath - Продолжительность: 3:18 Belga News Agency 1 106 просмотров.

La snowboardeuse Clemence Grimal durant une conférence de presse à Pyeongchang, le 8 février 2018 © Fournis par AFP La snowboardeuse Clemence Grimal durant une conférence de presse à Pyeongchang, le 8 février 2018

Victime au cœur de l'hiver d'une insuffisance surrénale qui l'a éloignée des pistes de snowboard, la Française Clémence Grimal se présente aux JO-2018 à Pyeongchang (Corée du Sud) pour un pari fou: réaliser un seul run dans l'hiver et aller chercher le podium olympique en halfpipe.

En attendant, elle s'élancera lundi en qualifications (13h30, 05h30) avec comme premier objectif de se qualifier pour la finale, programmée mardi (10h00, 02h00).

Double médaillée de bronze en halfpipe aux Championnats du monde de Sierra Nevada (Espagne) en 2017, et de Kreichberg (Autriche) en 2015, la trajectoire de Clémence Grimal était toute tracée pour la médaille sous les Anneaux en 2018.

JO-2018: l'Américaine Chloe Kim remporte son premier titre olympique en halfpipe

  JO-2018: l'Américaine Chloe Kim remporte son premier titre olympique en halfpipe L'Américaine d'origine coréenne Chloe Kim a remporté comme attendu la médaille d'or de snowboard halfpipe, mardi aux Jeux de Pyeongchang, décrochant à 17 ans son premier titre olympique. Kim a survolé la compétition en signant notamment un 3e run époustouflant qui lui a valu la note de 98,25, loin devant la Chinoise Liu Jiayu qui décroche l'argent (89,75) et une autre Américaine médaillée de bronze, Arielle Gold (85,75).

«J’ai eu des moments de désespoir mais les Jeux en valaient la chandelle.» A 23 ans, Clémence Grimal s’apprête à vivre ses deuxièmes Jeux olympiques, quatre ans après sa 14e place à Sotchi. Mais la snowboardeuse, spécialiste du halfpipe

Une dernière place obtenue après un run surréaliste réalisé sans la moindre figure, avec une prise de risque minimum. JO - 2018 : La belle histoire d'Elizabeth Swaney, dernière du ski half - pipe et considérée comme "l'ath - Продолжительность: 3:18 Belga News Agency 1 106 просмотров.

Seulement voilà, la skieuse du Lioran dans le Cantal a connu une saison pleine de galères, enchaînant "pas mal de petits pépins de santé cet hiver", comme elle le glisse, tout en euphémisme.

"Bien sûr que ça crée une frustration. Ça fait quatre ans depuis mon dernier +run+ à Sotchi, que je me dis que j'ai envie de faire une médaille à Pyeongchang. Au final, je me retrouve bloquée par ma maladie, bloquée dans mon élan", souligne-t-elle.

Résultat, elle ne s'est alignée sur aucune des épreuves de Coupe du monde au cours de l'hiver. "Au fur et à mesure que la saison et les compétitions passaient, je paniquais un peu et je me disais +Oh là là, mince, ça va quand même être compliqué+", reconnait-elle.

- Préparation physique et visualisation -

Sourire aux lèvres, elle assure en ironisant avoir eu le temps de faire "plein de choses" durant son inactivité: "On regarde des films, on mange du popcorn".

Totsuka, son horrible chute a éclipsé White (vidéo)

  Totsuka, son horrible chute a éclipsé White (vidéo) Peur sur le half-pipe. Si Shaun White est entré dans l’histoire en décrochant un troisième titre olympique, Yuto Totsuka a provoqué l’effroi en chutant lourdement. Deux jours après la peur née de la chute de Klaudia Medlova lors de l’épreuve de slopestyle, le monde du snowboard en a été quitte pour une nouvelle frayeur. Et cette fois l’inquiétude était de mise. Car si la Slovaque a pu se relever et même disputer sa deuxième manche, c’est dans une civière que Yuto Totsuka a quitté le concours de half-pipe.La faute à une terrible chute dès sa première figure.

Un général de dieu camerounais prédit la mort du Président Paul Biya et tout son régime pour 2018 . #AfricaActu #AfriqueNouveauté #AfricaNews

Le pari fou de Clémence Grimal . Stoppée par une insuffisance surrénale, la Française a réussi sa course contre la montre en obtenant son billet pour Pyeongchang. Mais place à l'actualité, et donc à cette troisième journée des JO 2018 .

Plus sérieusement, elle en a profité pour faire "un peu de préparation physique mine de rien. On fait beaucoup de préparation mentale, on travaille un peu là-dessus. On fait aussi beaucoup de visualisation de nos runs, de nos figures, de nos enchaînements. On essaie de se mettre dedans", explique-t-elle.

Des exercices en intérieur, à l'aide de trampolines et de bacs en mousse, qui permettent de "garder une lucidité sur ce que l'on peut faire". "On peut tester les figures que l'on a envie de faire, refaire celles que l'on sait déjà faire. Avec les repères dans l'espace, ça nous aide beaucoup".

De là à visualiser un podium aux Jeux ? "Ouais, bien sûr", lance-t-elle. "Beaucoup moins que des runs de pipe, mais ça m'arrive d'en rêver. Des fois je me dis que ce serait cool un podium aux Jeux."

La snowboardeuse a finalement pu remonter sur sa planche il y a une quinzaine de jours, agréablement surprise d'avoir rapidement retrouvé les sensations.

"Quand je suis remontée sur la planche, j'étais assez contente de voir que j'avais toujours ce truc et que j'arrivais encore à faire ce que je sais faire. Ça m'a bien soulagé".

Malgré son tempérament de battante, elle reconnait avoir beaucoup gambergé quand les médecins n'avaient pas encore diagnostiqué sa maladie.

"Je me disais que j'étais folle, on me disait que j'étais en dépression. A ce moment-là, je me dis qu'ils avaient raison et je me suis demandé si ça servait encore à quelque chose que je me fasse autant de mal", explique-t-elle.

Ces moments pénibles sont désormais derrière elle et elle tentera lundi et mardi de "s'amuser et représenter la France".

OL-Aulas: "Toulalan est unique" .
Le départ de Jérémy Toulalan de Bordeaux n'a pas surpris Jean-Michel Aulas, qui garde un souvenir exceptionnel de son ancien joueur à l'OL. Le président des Gones revient aussi sur Knysna. Jean-Michel Aulas a été invité par L'Equipe à donner son avis sur le départ de Jérémy Toulalan de Bordeaux, il y a un peu plus d'un mois. L'ancien joueur de l'OL avait lié son destin à celui de Jocelyn Gourvennec et a demandé à partir sans indemnité, ce qui a été accepté par les Girondins et leur président Stéphane Martin. Par ailleurs, Toulalan n'a pas profité du marché hivernal pour trouver un nouveau club.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!