Sport JO-2018: 13 sportifs russes et 2 entraîneurs blanchis sont éligibles pour Pyeongchang

16:20  03 février  2018
16:20  03 février  2018 Source:   afp.com

Un virus inquiète l'organisation des JO

  Un virus inquiète l'organisation des JO Un norovirus, la cause principale de gastro-entérite, a touché de nombreux membres du personnel des Jeux Olympiques de Pyeongchang. A deux jours de la cérémonie d'ouverture, prévue vendredi, l'organisation a pris des mesures drastiques pour préserver les athlètes.  Tout faire pour éviter une propagation du virus. L'organisation des Jeux Olympiques de Pyeongchang a fait savoir mardi lors d'une conférence de presse qu'une partie du personnel chargé de la sécurité avait été atteint par un norovirus, la cause principale de la gastro-entérite, provoquant diarrhées et vomissements.

(illustration). Le Comité international olympique a annoncé que 13 sportifs russes et deux entraîneurs , bannis à vie pour dopage avant d'être blanchis par le Tribunal arbitral du sport (TAS), étaient éligibles pour participer aux Jeux d'hiver 2018 en Corée du Sud.

Treize sportifs russes et deux entraîneurs , bannis pour dopage puis blanchis jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS), sont éligibles pour participer aux Jeux Olympiques 2018 de Pyeongchang , annoncé samedi le Comité international olympique (CIO).

Treize sportifs russes et deux entraîneurs, bannis pour dopage puis blanchis jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS), sont éligibles pour participer aux jeux Olympiques 2018 de Pyeongchang (Corée du Sud), a annoncé samedi le Comité international olympique (CIO).

Le secrétaire général du TAS Matthieu Reeb, livre le verdict sur la requalification des athlètes russes, le 1er février 2018 à Pyeongchang © Fournis par AFP Le secrétaire général du TAS Matthieu Reeb, livre le verdict sur la requalification des athlètes russes, le 1er février 2018 à Pyeongchang

À six jours de l'ouverture du rendez-vous coréen (9-25 février), ces 15 cas vont désormais être examinés par un panel du CIO présidé par Valérie Fourneyron, ancienne ministre française des Sports.

A Pyeongchang, des JO d’hiver toujours aussi peu universels

  A Pyeongchang, des JO d’hiver toujours aussi peu universels Malgré un record de 92 délégations participantes, obtenu en conviant des athlètes de faible niveau, l’édition 2018 des Jeux olympiques hivernaux reste une affaire qui se joue entre une vingtaine de pays. Quatre-vingt-onze pays et plus de 160 athlètes russes réunis sous la bannière olympique : 92 délégations vont défiler ce vendredi pour la cérémonie d’ouverture des JO de Pyeongchang. Jamais les JO d’hiver n’en avaient accueilli autant, ce dont le Comité international olympique (CIO) ne se prive pas de s’enorgueillir. Mais que vaut vraiment cette universalité ? 206 comités nationaux sont adhérents du CIO, et 204 d’entre eux participaient aux JO d’été de Rio en 2016.

Treize sportifs russes et deux entraîneurs , bannis pour dopage puis blanchis jeudi par le Tribunal arbitral du sport (TAS), sont éligibles pour participer aux jeux Olympiques 2018 de Pyeongchang (Corée du Sud), a annoncé samedi le Comité international olympique (CIO).

Sport: JO - 2018 : 13 sportifs russes et 2 entraîneurs blanchis sont - francais-express.com. Dopage: 13 sportifs russes et 2 coachs blanchis sont éligibles pour PyeongChang .

Le TAS a levé totalement jeudi pour 28 sportifs russes les sanctions et suspensions à vie infligées par le CIO pour leur implication présumée dans un système de dopage d'État mis en place par la Russie et qui vaut au pays d'être suspendu des JO d'hiver.

Sur ces 28 sportifs, seuls 15, dont deux entraîneurs sont éligibles, les autres étant soit retraités soit non-éligibles, selon une source proche du dossier.

Une commission de discipline du CIO avait suspendu à vie un total de 43 sportifs russes, dont 42 ont fait appel devant le TAS. Sur ces 42, 28 ont vu leurs sanctions totalement levées. Pour 11 autres, le TAS a levé la suspension à vie, mais maintenu la suspension pour les JO de Pyeongchang.

En raison d'un système de dopage institutionnalisé mis en lumière par un rapport de l'Agence mondiale antidopage, le CIO a suspendu la Russie pour les JO d'hiver. Seuls 169 Russes "propres" sont pour le moment admis à y participer, mais sous drapeau olympique.

JO-2018: l'Américaine Chloe Kim remporte son premier titre olympique en halfpipe .
L'Américaine d'origine coréenne Chloe Kim a remporté comme attendu la médaille d'or de snowboard halfpipe, mardi aux Jeux de Pyeongchang, décrochant à 17 ans son premier titre olympique. Kim a survolé la compétition en signant notamment un 3e run époustouflant qui lui a valu la note de 98,25, loin devant la Chinoise Liu Jiayu qui décroche l'argent (89,75) et une autre Américaine médaillée de bronze, Arielle Gold (85,75).

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!