The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Sport Mondial-2018: "On dirait qu'on est au funérarium", ironise l'Espagnol Ramos

20:56  14 juin  2018
20:56  14 juin  2018 Source:   msn.com

Mondial 2018 : Cristiano Ronaldo moqué par Sergio Ramos à l'entraînement de l'Espagne (Vidéo)

  Mondial 2018 : Cristiano Ronaldo moqué par Sergio Ramos à l'entraînement de l'Espagne (Vidéo) Lors de l'entraînement de l'Espagne, Sergio Ramos s'est amusé à se moquer de Cristiano Ronaldo. Plusieurs jours après la rencontre avec le Portugal, Sergio Ramos a imité la façon dont l'attaquant portugais était parvenu à obtenir un penalty face à Nacho. Une séquence à découvrir sur Non Stop Zapping.Cristiano Ronaldo s'est illustré dès son premier match dans cette Coupe du monde 2018 face à l'Espagne il y a quelques jours. Auteur de trois buts, l'attaquant portugais a eu droit à un penalty dès la 4e minute après un contact avec Nacho. Si Cristiano Ronaldo semblait en avoir rajouté lors de ce contact, Sergio Ramos a voulu s'en amuser lors de l'entraînement de l'Espagne.

Tout cela n' est pas si grave mais on dirait que quand Ramos est impliqué, tout prend un peu plus d'importance", a déploré l'Andalou. "Tant qu ' on ne joue pas avec méchanceté, le football est fait pour les hommes forts et Pepe est l'un d'eux."

"Put , voilà qu ' on remet une pièce dans l'histoire Salah", a pesté Ramos la semaine dernière lorsqu'on lui a reparlé de ce fait de jeu. 09H47 Mondial - 2018 : la traversée du désert du Saoudien Sahlawi.

Le nouveau sélectionneur espagnol Fernando Hierro (g) et le capitaine Sergio Ramos en conférence de presse, le 14 juin 2018 à Sotchi © Fournis par AFP Le nouveau sélectionneur espagnol Fernando Hierro (g) et le capitaine Sergio Ramos en conférence de presse, le 14 juin 2018 à Sotchi

"On dirait qu'on est au funérarium", a ironisé jeudi le capitaine espagnol Sergio Ramos pour dédramatiser le retentissant limogeage du sélectionneur Julen Lopetegui, assurant que le vestiaire ne présentait aucune "fissure" avant d'entrer en lice vendredi face au Portugal au Mondial-2018.

"J'aimerais achever cette conférence de presse sur un sourire parce qu'on dirait qu'on est au funérarium, alors que demain (vendredi) on commence une Coupe du monde!", a lancé le défenseur du Real Madrid aux côtés de Fernando Hierro, ex-directeur sportif nommé mercredi sélectionneur au pied levé.

"On dirait qu’on est à un enterrement", ironise Ramos

  Au lendemain de l’éviction de Julen Lopetegui, Sergio Ramos a tenu à dédramatiser la situation de la sélection espagnole, qui s’apprête vendredi à débuter son Mondial face au Portugal. "Il faut tourner la page", martèle-t-il.C’est un Sergio Ramos que l’on sait proche de Julen Lopetegui - son futur entraîneur au Real Madrid - qui s’est présenté à la presse ce jeudi, à la veille des débuts de l’Espagne en Coupe du monde, dans un match crucial face au champion d’Europe portugais.

Coupe du Monde 2018 : les Bleus à la peine face aux États-Unis avant le Mondial - Продолжительность: 2:31 Nouvelles DT Нет просмотров. Coupe du Monde 2018 : quel est le montant des primes des Bleus ?

Le défenseur espagnol Sergio Ramos lors de l'amical face à la Tunisie, à Krasnodar, le 9 juin 2018 . "Put , voilà qu ' on remet une pièce dans l'histoire Salah", a pesté Ramos la semaine dernière lorsqu'on lui a reparlé de ce fait de jeu.

"Il n'y a aucune fissure (dans le vestiaire). Il y a les goûts et les couleurs, nous pensons tous différemment mais l'idée collective reste la même: aller chercher ce Mondial", a souligné Ramos au stade olympique de Sotchi.

Choisi mardi pour devenir l'entraîneur du Real Madrid, contre toute attente, Lopetegui a été limogé mercredi de son poste de sélectionneur, qu'il occupait depuis 2016, le président de la Fédération ayant estimé que le Basque n'avait pas agi correctement vis-à-vis de son employeur et du vestiaire espagnol.

"A titre personnel, c'était un moment très délicat", a reconnu Ramos, qui est également capitaine du Real Madrid.

"Mais il faut laisser les questions personnelles de côté et je peux vous assurer que les problèmes sont une opportunité de grandir. Cela va nous rendre plus forts et nous permettre de nous rendre compte combien un Mondial est difficile. Il faut savourer ce moment parce que plus tard, ce sera trop tard", a-t-il conclu.

Ebranlée par cette révolution de palais, l'Espagne débute son Mondial-2018 à tâtons face au Portugal du colosse Cristiano Ronaldo vendredi à Sotchi (20h00 françaises). Soit le premier grand choc du tournoi et un premier match aux airs d'immense défi pour le nouveau sélectionneur Fernando Hierro.

Ramos a bien fait rire Salah .
Après avoir vécu "le pire moment de (sa) carrière" en finale de la Ligue des champions, Mohamed Salah a répondu, très ironiquement, à Sergio Ramos, à l’origine de sa blessure à l’épaule. Blessé à l’épaule gauche suite à un choc avec Sergio Ramos lors de la finale de la Ligue des champions, Mohamed Salah, qui avait quitté la pelouse en pleurs, a réagi aux propos du défenseur madrilène, qui a notamment déclaré que c’est l’attaquant de Liverpool qui lui avait d’abord pris le bras et même qu’il aurait pu continuer à jouer sous infiltration…"C’est marrant, a-t-il avoué dans une interview accordée au journal espagnol Marca.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!