The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Sport La Roja n’est pas d’attaque

02:10  10 juin  2018
02:10  10 juin  2018 Source:   sports.fr

Mondial 2018: la Tunisie a donné du fil à retordre à l'Espagne

  Mondial 2018: la Tunisie a donné du fil à retordre à l'Espagne La sélection tunisienne a longtemps accroché son homologue espagnole ce samedi 9 juin en amical. Ce n'est qu'en fin de rencontre que la Roja a trouvé la faille et marqué le seul but de ce dernier match de préparation au Mondial 2018 (1-0). Les Aigles de Carthage pourront regretter leurs occasions manquées. Pas de victoire pour la Tunisie au terme de ses trois matches de préparation à la Coupe du monde 2018 (14 juin-15 juillet). Après les nuls face au Portugal (2-2 le 28 mai) et face à la Turquie (2-2 le 1er juin), les Aigles de Carthage se sont cette fois inclinés, ce samedi 9 juin, contre l'Espagne (1-0).

L' attaque surviendrait quand ce commentaire, après avoir été enregistré dans la BD, serait affiché à l'écran. L'affichage d'une alerte n ' est pas une attaque bien dangereuse mais elle indique à l'utilisateur malveillant que le code n ' est pas sécurisé

Cette attaque est souvent sous estimée puisqu'elle n ' est pas d 'ordre informatique. Pourtant, une attaque par social engineering bien menée peut se réveler très efficace. Elle n ' est donc pas à prendre à la légère.

Bousculée la semaine passée par la Suisse, l’Espagne n’a pas vraiment rassuré lors de sa courte victoire (1-0) face à la Tunisie. A cinq jours du début du Mondial, la Roja se cherche encore.

Sergio Ramos - Espagne © Reuters Sergio Ramos - Espagne

Figurant parmi les favoris naturels du Mondial 2018, l’Espagne s’est imposée dans la douleur, ce samedi soir, contre la Tunisie de Khaoui (Troyes) et Skhiri (Montpellier), tous deux titulaires dans l’entrejeu. A Krasnodar, ce sont effectivement les Aigles de Carthage qui se sont procurés les plus belles occasions de la partie, du moins jusqu'à ce contre rondement mené et conclu par l’attaquant du Celta Vigo, Iago Aspas en toute fin de match (84e).

Mondial-2018: l'Espagnol Carvajal ne s'est pas entraîné, Piqué a écourté sa séance

  Mondial-2018: l'Espagnol Carvajal ne s'est pas entraîné, Piqué a écourté sa séance Le défenseur espagnol Dani Carvajal n'a pas pris part lundi à l'entraînement de la Roja que son coéquipier Gerard Piqué a légèrement écourté en raison apparemment d'une douleur au genou gauche, a constaté un journaliste de l'AFP.Carvajal, victime d'une lésion musculaire à la cuisse droite lors de la finale de la Ligue des champions remportée avec le Real Madrid contre Liverpool (3-1) le 26 mai, semble donc très incertain pour le choc du groupe B, dès vendredi contre le Portugal à Sotchi.

Ce n ' est pas la petite blessure provoquée par une balle allemande qui la fera saigner, souffrir, mais son cœur, brisé par la double perte des deux hommes qu'elle aimait le plus au monde: le père et le fiancé. L' attaque du moulin. Texte. Il était trois heures.

de l’agresser : gardez votre chien en laisse pour éviter qu’il n’ attaque . Ne vous approchez pas , surtout si vous croisez des petits, et même si ils sont mignons (la mère n ’ est pas loin, elle est dangereuse et nettement moins mignonne).

Opposés à des Tunisiens agressifs et appliqués, les Espagnols ont commis d'inhabituelles imprécisions dans leur jeu de passes, peinant à se rapprocher du but de Mathlouti. Lors de cet ultime galop d'essai, la Roja, encore en phase de régalages, n’a ainsi pas gommé toutes ses incertitudes, notamment celle entourant le poste de numéro 9. Sans avant-centre fixe depuis plusieurs années, l'Espagne aborde le Mondial russe dans l'inconnue à ce poste-clé, brigué par Diego Costa, Iago Aspas et Rodrigo.

A moins d'une semaine de ses grands débuts face au Portugal (groupe B), l'Espagne reste malgré tout invaincue en 20 rencontres avec son sélectionneur Julen Lopetegui. Mais paradoxalement, elle se cherche encore un buteur. Rédhibitoire pour soulever la Coupe du monde ? Pas vraiment. En 2010, la Roja, déjà, s’était hissée sur le toit du monde sans ce fameux numéro 9.

ROJA : Piqué donne son avis sur le départ de Lopetegui .
​À quelques jours du début de la Coupe du Monde, Julian Lopetegui a été limogé de ses fonctions de sélectionneur de la Roja pour avoir négocié avec le Real Madrid sans en informer la direction espagnole. Une affaire sur laquelle Gerard Piqué a donné son sentiment. Alors qu'une préparation sereine s'achevait pour l'Espagne, un scandale est venu tout remettre en question. En effet, la nomination de Julian Lopetegui au poste d'entraîneur du Real Madrid a mis en rogne la direction espagnole. Et pour cause, elle n'a été informée d'aucune discussion entre les deux partis.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!