Sport Mondial-2018: le président du Pérou apporte son soutien à Guerrero pour contester sa suspension

11:05  17 mai  2018
11:05  17 mai  2018 Source:   msn.com

Hugo Lloris apporte son soutien à Paolo Guerrero

  Hugo Lloris apporte son soutien à Paolo Guerrero Le petit cadeau d'Hugo. Dans une lettre du syndicat mondial des joueurs professionnels (FifPro), Hugo Lloris a apporté son soutien au péruvien Paolo Guerrero, suspendu quatorze mois pour dopage. Le capitaine de l'Equipe de France a apposé sa signature sur cette lettre, tout comme ses futurs adversaires du premier tour, le capitaine australien Mile Jedinak et le capitaine danois Simon Kjaer. La FifPro réclame l'annulation pure et simple de la suspension de l'attaquant péruvien, .

Flash 10h55 Foot, Mondial 2018 : Pérou : Guerrero devant le TAS pour annuler sa suspension . Voir aussi: La liste des 23 Bleus pour la Coupe du monde décalée au 17 mai.

COUPE DU MONDE 2018 – La star de la sélection péruvienne Paolo Guerrero pourra finalement disputer le Mondial . « La période de suspension débute le 3 novembre 2017, la date à laquelle le joueur a été suspendu à titre conservatoire par le président de la commission de discipline de la

L'attaquant du Pérou Paolo Guerrero face à la Bolivie en quarts de la Copa America, le 26 juin 2015 à Temuco au Chili© Fournis par AFP L'attaquant du Pérou Paolo Guerrero face à la Bolivie en quarts de la Copa America, le 26 juin 2015 à Temuco au Chili

Le président du Pérou Martin Vizcarra a apporté mercredi son soutien au capitaine de la sélection Paolo Guerrero, et mis à son service l'aide de l'Etat pour contester sa suspension pour le Mondial-2018 auprès du tribunal fédéral suisse.

L'attaquant vedette de la sélection andine, adversaire de la France, a dû faire une croix sur la Russie après la décision lundi du Tribunal arbitral du sport (TAS) de porter sa suspension pour dopage de 6 à 14 mois.

Le joueur et ses avocats "vont faire appel au tribunal fédéral suisse, en indiquant que la décision (du TAS) n'a pas respecté les garanties d'une procédure réglementaire et en demandant son annulation", a déclaré mercredi le chef de l'Etat péruvien lors d'une conférence de presse.

Mondial-2018: la Fifa confirme qu'elle va recevoir le Péruvien Guerrero

  Mondial-2018: la Fifa confirme qu'elle va recevoir le Péruvien Guerrero La Fifa a confirmé mardi que son président Gianni Infantino allait recevoir dans la journée le capitaine de la sélection péruvienne Paolo Guerrero, écarté du Mondial-2018 pour dopage. La Fifa a confirmé dans un courriel transmis à l'AFP que "la Fédération de football du Pérou avait sollicité un entretien avec le président Gianni Infantino".L'entretien se tiendra "ce jour au siège de la Fifa à Zurich en présence du président de la Fédération péruvienne Edwin Oviedo et du joueur Paolo Guerrero", a ajouté la Fifa.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) avait aussi de son côté fait appel le 19 février et demandé une suspension d'au moins un an. Guerrero figurait dans la liste élargie de 25 joueurs du Pérou annoncée dimanche par la Fédération péruvienne de football (FPF).

Lundi 14 mai 2018 . Le capitaine du Pérou Paolo Guerrero contre l'Uruguay lors des éliminatoires du Mondial russe, le 28 mars 2017 à Lima - Ernesto BENAVIDES L'Agence mondiale antidopage (AMA) avait aussi, de son côté, fait appel le 19 février et demandé une suspension d'au moins un an.

L'ambassade du Pérou en Suisse "soutiendra les initiatives de la défense de Guerrero devant le tribunal fédéral suisse pour annuler la suspension du TAS", a-t-il expliqué.

Le joueur peut en effet faire appel auprès du tribunal fédéral suisse, la plus haute juridiction de la Confédération et basée à Lausanne comme le TAS, pour garder une chance de disputer la Coupe du monde.

Le cas du populaire joueur de Flamengo (Brésil) vire à l'affaire d'Etat, alors que le Pérou, qualifié pour son premier Mondial depuis 1982, crie à l'injustice.

"Nous croyons que cette sanction est totalement injuste", a répété mercredi le sélectionneur Ricardo Gareca, qui a appelé une liste de 24 joueurs pour la Russie, sans Guerrero.

Cette décision "doit être révisée urgemment", a-t-il poursuivi. Le cas du joueur "doit avoir un retentissement mondial parce que n'importe quel joueur peut être dans sa situation."

Mondial-2018: le Pérou ne dépend pas de Guerrero, assure le milieu Tapia

  Mondial-2018: le Pérou ne dépend pas de Guerrero, assure le milieu Tapia La sélection du Pérou, adversaire de la France au Mondial-2018, a peut-être perdu son capitaine Paolo Guerrero, suspendu pour dopage, mais elle "ne dépend pas d'un seul joueur", a indiqué jeudi le milieu Renato Tapia, sûr des forces de son équipe. "Notre sélection ne dépend pas d'un seul joueur, nous sommes une équipe. Nous avons déjà prouvé que nous pouvions bien marcher sans Paolo, ni sans d'autres joueurs", a déclaré le jeune joueur du Feyenoord, 22 ans.

Par AFP — 14 mai 2018 à 18:31 (mis à jour à 23:17). Le capitaine du Pérou Paolo Guerrero contre l'Uruguay lors des éliminatoires du Mondial russe, le 28 mars 2017 à L’Agence mondiale antidopage (AMA) avait aussi, de son côté, fait appel le 19 février et demandé une suspension d’au moins un an.

Paolo Guerrero , le capitaine du Pérou , a été entendu ce jeudi matin par le Tribunal arbitral du sport (TAS) pour demander l'annulation totale de sa suspension pour dopage. 3 mai, ce qui lui permettra de disputer le Mondial 2018 en Russie avec le Pérou , qui figure dans le groupe C, celui de la France

Guerrero avait été testé positif à un métabolite de cocaïne, substance inscrite sur la liste des interdictions de l'Agence mondiale antidopage (AMA), à la suite d'un contrôle effectué après un match des qualifications pour le Mondial-2018 contre l'Argentine, le 5 octobre 2017.

La Fifa avait annoncé fin décembre que la suspension d'un an infligée à l'attaquant avait été réduite à six mois et se terminait le 3 mai.

Mais le joueur de 34 ans a fait appel fin janvier et demandé à ce que "la décision de suspension soit annulée et qu'aucune sanction ne lui soit imposée", avait indiqué à l'AFP un porte-parole du TAS.

L'Agence mondiale antidopage (AMA) avait aussi de son côté fait appel le 19 février et demandé une suspension d'au moins un an.

Dopage : pas de Mondial pour Paolo Guerrero .
Immense coup dur pour le Pérou, mais aussi pour le joueur. Paolo Guerrero, suspendu pour dopage, ne pourra pas participer à la prochaine Coupe du Monde en Russie. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a même alourdi sa sanction, passant de 6 à 14 mois. L'attaquant star du futur adversaire de l'équipe de France en Russie avait été contrôlé positif à un métabolite de cocaïne à la suite d'un contrôle effectué après un match de qualification face à l'Argentine en octobre dernier. Cette substance est inscrite sur la liste des interdictions de l'Agence mondiale antidopage.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!