Sport Dopage: à un mois de la Coupe du monde, la Russie pas tirée d'affaire

10:31  17 mai  2018
10:31  17 mai  2018 Source:   msn.com

Dopage : pas de Mondial pour Paolo Guerrero

  Dopage : pas de Mondial pour Paolo Guerrero Immense coup dur pour le Pérou, mais aussi pour le joueur. Paolo Guerrero, suspendu pour dopage, ne pourra pas participer à la prochaine Coupe du Monde en Russie. Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a même alourdi sa sanction, passant de 6 à 14 mois. L'attaquant star du futur adversaire de l'équipe de France en Russie avait été contrôlé positif à un métabolite de cocaïne à la suite d'un contrôle effectué après un match de qualification face à l'Argentine en octobre dernier. Cette substance est inscrite sur la liste des interdictions de l'Agence mondiale antidopage.

JO 2016 : le CIO affirme ne pas être lié à la situation incertaine de la Russie . avoir été blanchis dans le scandale de dopage qui a secoué le monde du sport depuis plusieurs mois . Comme un safari: des soldats israéliens en jeep prennent en chasse un adolescent palestinien et lui tirent une balle

La question du dopage dans le football arrive juste avant que la Russie n'organise la Coupe du Monde . Chez elle. Après la reddition des autorités russes face à C'est aussi mon sentiment. Il y a de plus un aspect que je ne vois pas évoqué en cette affaire , peut-être parce que Karine n'est pas une

Logo de l'Agence mondiale antidopage au siège de l'organisation, à Montréal, le 20 septembre 2016 © Fournis par AFP Logo de l'Agence mondiale antidopage au siège de l'organisation, à Montréal, le 20 septembre 2016

A un mois de la Coupe du monde de football, l'Agence mondiale antidopage (AMA) maintient la pression sur la Russie, exigeant toujours qu'elle reconnaisse ses fautes dans le plus grand scandale de dopage de l'histoire du sport.

L'affaire ressemble à une impasse. Sans cet aveu par les autorités russes qu'un système de dopage institutionnel a bien existé entre 2011 et 2015, touchant tous les sports et des centaines d'athlètes, l'AMA refuse de lever la suspension de l'agence russe antidopage Rusada.

Mondial 2018: visa refusé pour le journaliste à l'origine du scandale sur le dopage russe

  Mondial 2018: visa refusé pour le journaliste à l'origine du scandale sur le dopage russe Le journaliste allemand Hajo Seppelt, à l'origine des révélations sur un vaste scandale de dopage en Russie, s'est vu refuser l'entrée dans le pays à l'occasion de la Coupe du monde de football, a-t-il indiqué jeudi au SID, filiale sportive de l'AFP."Manifestement, la découverte du système de dopage d'Etat a une telle portée que la Russie pense devoir prendre de telles mesures. Cela parle pour soi", a-t-il indiqué au SID.

Le journal The Australian a accusé l’AMA d’amplifier le scandale de dopage contre la Russie . Des journalistes de ce média ont reçu des informations d’un responsable de l ’industrie du sport, dont le nom et la position n'ont pas été divulgués

La Russie veut rassurer. Pour garantir la sécurité des supporters qui assisteront à la Coupe du monde A un peu plus de deux mois du début de la Coupe du monde , programmée du 14 juin au 15 14 mai, 2018. 1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.

Le comité exécutif de l'AMA, réuni mercredi à Montréal, est resté sur cette position, ont indiqué plusieurs de ses participants.

"Il n'y a pas eu besoin de vote (...), rien n'a changé", a confirmé le directeur général de l'AMA, Olivier Niggli, à quelques journalistes après la réunion, sans livrer plus de détails. Le sujet doit être abordé jeudi lors d'un conseil de fondation de l'agence. Tout comme un autre scandale, plus récent, celui des accusations contre le président démissionnaire de la fédération internationale de biathlon (IBU), le Norvégien Anders Besseberg, d'avoir touché des pots-de-vin pour protéger les intérêts russes dans ce sport.

- "prise en sandwich" -

La mise à l'index de Rusada est hautement symbolique pour la Russie, qui s'apprête à accueillir la Coupe du monde de football (14 juin-15 juillet). Pour cette compétition, la FIFA a déjà fait savoir qu'"aucun russe ne (serait) impliqué dans la mise en oeuvre du programme antidopage" et que les analyses auraient lieu hors de Russie.

Russie Dopage: Moutko écarté du dossier des Sports dans le nouveau gouvernement

  Russie Dopage: Moutko écarté du dossier des Sports dans le nouveau gouvernement Vitali Moutko, au coeur des accusations de dopage institutionnel visant la Russie, a été écarté du dossier des Sports dans le nouveau gouvernement annoncé vendredi à la suite de la réelection de Vladimir Poutine, où il sera vice-Premier ministre chargé de la Construction. Vitali Moutko, 59 ans, a été ministre des Sports de 2008 à 2016, année pendant laquelle il avait été promu vice-Premier ministre chargé des Sports Il a été montré du doigt par le rapport McLaren de l'Agence mondiale antidopage (AMA) et le Comité international olympique (CIO), qui l'a banni le 5 décembre des Jeux olympiques pour son implication présumée dans le scandale de

iNTERNATIONALE – Le Monde .fr. Cela ne lui a pas laissé le temps, comme il l’a avoué, de regarder Icare (Netflix, août 2017), le documentaire détaillant le dopage organisé en Russie , la plus grande fraude sportive connue organisée ces trente dernières années.

«Au cours des 18 derniers mois , la FIFA a bien endommagé sa réputation, notamment en donnant à la Russie le droit d’organiser la Coupe du monde 2018. L’Agence mondiale antidopage aurait monté l’ affaire de dopage contre la Russie .

Mais les conséquences sont aussi concrètes dans un autre sport : le retour à la conformité de Rusada est en effet l'un des critères pour que la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) autorise à nouveau la Russie à participer à ses compétitions, comme les championnats d'Europe, en août à Berlin.

En athlétisme, la Russie a déjà été privée des JO de Rio-2016 et des Mondiaux-2017 à Londres, l'IAAF n'acceptant qu'une sélection d'athlètes neutres triés sur le volet. La Russie, qui a fait du sport un outil majeur pour réaffirmer sa puissance, a aussi été privée de drapeau et d'hymne aux jeux Olympiques de Pyeongchang, où le CIO a imposé une sélection d'athlètes neutres.

Depuis sa suspension en novembre 2015, Rusada a engagé des réformes et répond désormais à tous les critères exigés par l'AMA en termes de bonne gouvernance. Elle a ainsi été autorisée en juin 2017 à mener à nouveau ses programmes antidopage, sous supervision internationale.

Journaliste allemand interdit de Mondial: Berlin proteste et en appelle à Poutine

  Journaliste allemand interdit de Mondial: Berlin proteste et en appelle à Poutine Le gouvernement allemand a appelé lundi Vladimir Poutine à autoriser la venue au Mondial de foot du journaliste Hajo Seppelt, à l'origine des révélations sur un scandale de dopage en Russie et déclaré persona non grata par Moscou. "Nous considérons que cette décision d'invalider la (demande) de visa de Monsieur Seppelt est une erreur, nous appelons la direction de l'Etat à permettre à ce correspondant allemand de se rendre (en Russie) pour couvrir la coupe du monde", a indiqué le porte-parole de la chancelière Angela Merkel, Steffen Seibert.

Tous n'hériteront au final que de quelques mois de suspension. Mais coïncidence ? A l'approche de la Coupe du Monde , la FIFA n'a toujours pas signé d'accord avec l'Agence Mondiale antidopage. 2003. Débutée à la fin des années 1990, l' affaire de dopage dans le football italien dite " affaire des

SOCiÉTÉ – Le Monde .fr. Nelson PANCiATiCi. Cela ne lui a pas laissé le temps, comme il l’a avoué, de regarder Icare (Netflix, août 2017), le documentaire détaillant le dopage organisé en Russie , la plus grande fraude Coupe de France : Sochaux sort Monaco en huitièmes de finale. février 9, 2016.

Mais l'AMA attend toujours l'acceptation claire par Moscou des conclusions accablantes de l'enquête McLaren. Ces travaux avaient levé le voile en 2016 sur un système à grande échelle, reposant sur la falsification des résultats des contrôles au laboratoire de Moscou et sur le trucage d'échantillons d'urine aux JO de Sotchi en 2014, avec la bénédiction de rouages de l'Etat, notamment le ministère des Sports.

Mercredi, le directeur général de Rusada, Iouri Ganous, a donné un nouveau gage de bonne volonté en demandant aux autorités de son pays d'ouvrir les portes du laboratoire antidopage de Moscou à l'AMA, la seconde condition posée par l'agence pour lever les sanctions. En vain pour l'instant.

"Rusada fait preuve de bonne volonté mais se retrouve prise en sandwich entre l'AMA et le pouvoir russe", observe l'un des patrons de l'Institut des organisations antidopage (iNADO), le Canadien Doug Mac Quarrie. "Les premières victimes, ce sont les athlètes russes honnêtes. Mais pour avancer, il faut que la Russie accepte de reconnaître ses fautes", ajoute-t-il à l'AFP.

La Russie sanctionnée pour des chants racistes .
Le pays hôte a du boulot en vue de la Coupe du Monde. Pour des chants racistes de ses supporters entonnés lors du match amical disputé à domicile contre la France (1-3), la Russie a été condamnée par la FIFA à payer une amende de 25 000 euros. Après ouverture d'une procédure disciplinaire, l'organisation internationale a décidé de sanctionner la Russie à la suite d'une « enquête approfondie et du visionnage des preuves ».Des cris de singes avaient notamment été entendus au bord de la pelouse lorsque Ousmane Dembelé et Paul Pogba touchaient le ballon.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!