Sport Engie continue de récolter les fruits de sa transformation au premier trimestre

13:30  15 mai  2018
13:30  15 mai  2018 Source:   msn.com

UniCredit réalise son meilleur premier trimestre depuis 2007

  UniCredit réalise son meilleur premier trimestre depuis 2007 UniCredit, première banque d'Italie, a publié jeudi ses meilleurs résultats sur un premier trimestre depuis 2007 avec un bénéfice net de 1,1 milliard d'euros supérieur aux attentes en raison de pertes sur crédits moins élevées que prévu. Les analystes attendaient en moyenne un bénéfice net de 766 millions d'euros, selon un consensus fourni par la banque elle-même.Le produit net bancaire d'UniCredit a augmenté de 4% par rapport au trimestre précédent à 5,1 milliards d'euros, gonflé essentiellement par les commissions, tandis que le revenu net d'intérêts s'est légèrement tassé.

Investissements signalés au premier trimestre . 1. Agriculture. 2. Transformation . 3. Commerce. Vol. 26, n° 13, 17 avril 2018. Du québec au premier trimestre de 2018.

Malgré ses efforts de réorganisation (l’état-major a récemment été renouvelé) et ses nombreux projets (en 2017, le groupe annonçait un investissement de 1,3 milliard d’euros sur trois ans pour moderniser ses magasins), le groupe tarde à récolter les fruits de cette stratégie. En Continu .

Engie a connu un début d'année encourageant © Fournis par AFP Engie a connu un début d'année encourageant

Engie a connu un début d'année encourageant avec une hausse de ses résultats au premier trimestre due en partie à une augmentation de la production d'électricité renouvelable en France et en Belgique, continuant ainsi de récolter les fruits de sa transformation.

Sur les trois premiers mois de l'année, l'Ebitda, un des indicateurs retenus par Engie pour ses objectifs, s'élève à 3,2 milliards d'euros, en hausse de 3%, a précisé mardi le groupe énergétique, engagé depuis deux ans dans un repositionnement stratégique désormais quasiment achevé.

Engie: Ebitda du 1er trimestre en hausse organique de 6%, objectifs confirmés

  Engie: Ebitda du 1er trimestre en hausse organique de 6%, objectifs confirmés Engie a publié mardi un Ebitda en croissance organique de 6,0% au titre du premier trimestre 2018, tiré notamment par les renouvelables et les ventes de gaz et d'électricité en France, et a confirmé ses objectifs annuels. L'énergéticien, très présent dans les services, prévoit toujours pour 2018 un résultat net récurrent part du groupe compris entre 2,45 et 2,65 milliards d'euros, un objectif qui repose sur une fourchette indicative d'Ebitda (bénéfice avant impôt, charges financières, dépréciation et amortissement) confirmée de 9,3 à 9,7 milliards.

La pleine récolte ayant été atteinte au cours du premier trimestre . Les opérateurs de la filière déplorent la hausse continue des prix des intrants agricoles, la pression fiscale et les difficultés d’obtention des crédits fournisseurs.

Engie a confirmé vendredi ses objectifs pour 2017 après un premier trimestre où son chiffre d'affaires s'est redressé. Sur les trois premiers mois de l'année, le groupe énergétique, engagé depuis plus d'un an dans un vaste plan de transformation , a vu son chiffre d'affaires progresser de 3,2% à 19

Confronté au bouleversement du secteur européen de l'énergie, l'ex-GDF Suez avait lancé en 2016 un plan de transformation sur trois ans. Le groupe veut se concentrer sur les énergies renouvelables, le gaz, les services énergétiques et les activités à prix régulés ou fixés par contrat, moins risquées que celles exposées aux prix de marché.

De son côté, le chiffre d'affaires a augmenté de 1,2%, atteignant 17,5 milliards d'euros.

Malgré ces performances, l'action du groupe énergétique reculait légèrement à la Bourse de Paris, lâchant 0,17% à 14,67 euros, vers 11H30, dans un marché autour de l'équilibre (+0,08%).

- "Résultats solides" -

"C'est un bon nouveau trimestre", s'est félicitée la directrice générale Isabelle Kocher lors d'une conférence téléphonique, évoquant des "résultats très solides (...) alignés sur nos attentes" avec "une croissance organique rapide" et un endettement net qui "continue de baisser".

Allianz: Hausse de 6,8% du bénéfice net au 1er trimestre, meilleur que prévu

  Allianz: Hausse de 6,8% du bénéfice net au 1er trimestre, meilleur que prévu L'assureur allemand Allianz a publié mardi un bénéfice net en hausse de 6,8% au premier trimestre, meilleur que prévu, et a dit être en passe de réaliser ses objectifs 2018. Le bénéfice net est ressorti à 1,939 milliard d'euros, contre 1,816 milliard d'euros au premier trimestre 2017. Il est également supérieur au consensus des analystes qui attendaient en moyenne 1,787 milliard d'euros.Le groupe a également précisé que son ratio combiné, un indicateur très suivi dans le secteur, avait progressé de 0,8 point à 94,8% au premier trimestre.

· Afin d’accélérer sa transformation dans cet environnement en pleine mutation, ENGIE concentrera ses · Au Royaume-Uni, signature du premier contrat de vente GNL de détail avec FLOGAS Britain · juin 2016 : · 28 juillet 2016 : Publication des informations financières du 1er trimestre 2016.

Le distributeur a annoncé, vendredi, un bénéfice net – part du groupe – en baisse de plus de 53,4 % en 2017, à 275 millions d’euros. En cause, ses mauvais

L'excédent brut d'exploitation a notamment profité d'une "forte augmentation de la production d'électricité d'origine renouvelable en France et en Belgique", a expliqué le groupe.

"La forte hausse de l'Ebitda est également due à une augmentation des marges (...) dans les activités de services et aux très bonnes performances des activités de gaz +midstream+ (transport, stockage, vente en gros, NDLR) dans un contexte de marché favorable en Europe", a-t-il poursuivi.

Le chiffre d'affaires a lui aussi été porté par la production d'électricité renouvelable, tout comme par la progression des ventes de gaz et d'électricité pour les particuliers en France, "les mises en service d'actifs en Amérique latine, et par l'effet température favorable pour les infrastructures de distribution de gaz en France", a énuméré Engie.

Les récentes acquisitions du groupe (Talen aux Etats-Unis ainsi que deux centrales hydroélectriques au Brésil) expliquent aussi la bonne tenue du chiffre d'affaires.

Engie négocie le rachat de TAG, réseau de gazoducs de Petrobras

  Engie négocie le rachat de TAG, réseau de gazoducs de Petrobras Engie négocie actuellement le rachat en partenariat de Transportadora Associada de Gás (TAG), le réseau de gazoducs de Petrobras au Brésil, mais ce dossier ne donne pas encore lieu à des discussions exclusives, a déclaré mardi la directrice de l'énergéticien français, Isabelle Kocher. TAG détient un réseau de 4.500 kilomètres de gazoducs dans le nord-est du Brésil. Sa vente s'inscrit dans le cadre du projet de cession d'actifs de Petrobras de 21 milliards de dollars au total (17,6 milliards d'euros environ) destiné à réduire sa dette de 95 milliards.

Produits et marques. Un axe en pâte de fruits enrobé de Nerds aux arômes variés aux Etats-Unis. Un biscuit sain enrichi de vitamines au Brésil. Annonce du chiffre d’affaires et des résultats 2001; Conférence de presse (Vevey) 10 avril 2002 Annonce du chiffre d’affaires du premier trimestre 2002

Engie . selon les marchés Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir ( Premier Marché, Second

- "la meilleure offre" pour les gazoducs de Petrobras -

Le groupe devrait d'ailleurs poursuivre sa politique d'acquisitions, notamment au Brésil où il s'est dit toujours dans la course pour une prise de participation dans Transportadora Associada de Gás (Tag), réseau de gazoducs de la compagnie pétrolière brésilienne Petrobras.

"Nous sommes en train de négocier actuellement les conditions d'une transaction possible pour le rachat" de Tag, aux côtés de partenaires, a annoncé Mme Kocher, précisant que Engie avait présenté "la meilleure offre".

Engie a en revanche souffert d'un impact de change négatif, en particulier "imputable à la dépréciation du real brésilien et du dollar américain face à l'euro, par des conditions de marché moins favorables pour les activités thermiques en Europe au premier trimestre 2018".

Le groupe a également été affecté par des cessions, notamment des actifs thermiques en Australie, en Pologne et au Royaume-Uni.

Engie a par ailleurs continué de réduire son endettement net au premier trimestre. Il a reculé à 19,4 milliards d'euros au 31 mars, contre 22,5 milliards au 31 décembre 2017, "un niveau historiquement bas", a jugé la directrice générale.

"Nous avons infléchi la stratégie de la société il y a deux ans et nous en récoltons désormais les bénéfices (...) Nous ne pouvons que confirmer nos prévisions pour 2018", a-t-elle encore dit.

Pour son exercice annuel, Engie vise toujours un bénéfice net récurrent compris entre 2,45 et 2,65 milliards d'euros, un montant qui repose sur une estimation d'Ebitda allant de 9,3 à 9,7 milliards d'euros.

RPT-Engie-Kocher et Clamadieu promettent de former un "duo efficace" .
La directrice générale d'Engie Isabelle Kocher et le nouveau président du conseil d'administration du groupe, Jean-Pierre Clamadieu, ont réaffirmé vendredi leur intention de former un "duo" efficace pour définir les prochaines étapes de développement de l'entreprise.Jean-Pierre Clamadieu, actuel patron du chimiste belge Solvay, succède ce vendredi à Gérard Mestrallet à la présidence non-exécutive du groupe énergétique français, en pleine mutation.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!