Sport Engie négocie le rachat de TAG, réseau de gazoducs de Petrobras

11:45  15 mai  2018
11:45  15 mai  2018 Source:   fr.reuters.com

Feu vert de la CE au rachat sous condition d'Ilva par ArcelorMittal

  Feu vert de la CE au rachat sous condition d'Ilva par ArcelorMittal ArcelorMittal a reçu lundi le feu vert de la Commission européenne pour le rachat de l'aciérie italienne Ilva, se disant satisfaite par les engagements de cessions pris par le numéro un mondial de l'acier.Dans un communiqué, l'exécutif européen rappelle qu'il exigeait "la cession d'un vaste ensemble d'actifs, destinée à préserver une concurrence effective sur les marchés européens de l'acier, au bénéfice des consommateurs et des entreprises".

Engie négocie le rachat de TAG , réseau de gazoducs de Petrobras . Engie négocie actuellement le rachat en partenariat de Transportadora Associada de Gás , le réseau de gazoducs de Petrobras au Brésil, mais ce dossier ne donne pas encore lieu à des discussions exclusives

TAG détient un réseau de 4.500 kilomètres de gazoducs dans le nord-est du Brésil. La vente de TAG s'inscrit dans le cadre du projet de cession d'actifs d'un total 21 milliards de dollars (18 milliards d'euros environ) de Petrobras destiné à réduire une dette de 95 milliards de dollars. Reuters avait révélé en

Engie négocie actuellement le rachat en partenariat de Transportadora Associada de Gás (TAG), le réseau de gazoducs de Petrobras au Brésil, mais ce dossier ne donne pas encore lieu à des discussions exclusives, a déclaré mardi la directrice de l'énergéticien français, Isabelle Kocher.

TAG détient un réseau de 4.500 kilomètres de gazoducs dans le nord-est du Brésil. Sa vente s'inscrit dans le cadre du projet de cession d'actifs de Petrobras de 21 milliards de dollars au total (17,6 milliards d'euros environ) destiné à réduire sa dette de 95 milliards.

"Le réseau de gaz au Brésil jouera un rôle important dans la stratégie énergétique du pays", a déclaré Isabelle Kocher lors d'une conférence téléphonique sur les résultats d'Engie du premier trimestre.

Le PDG de Monsanto quittera le groupe après le rachat par Bayer

  Le PDG de Monsanto quittera le groupe après le rachat par Bayer Hugh Grant, le PDG de Monsanto, quittera ses fonctions après la finalisation du rachat du géant des semences par l'allemand Bayer, a annoncé le groupe américain lundi. Grant, d'origine écossaise, dirige Monsanto depuis 2003.Le directeur financier Pierre Courduroux et le directeur technologique Robert Fraley quitteront aussi le groupe après la fusion, a précisé Monsanto.

Engie pourrait être intéressé par une prise de participation dans le réseau de gazoducs de la compagnie pétrolière brésilienne Petrobras , dans le cadre de sa stratégie de développement dans les infras

Energéticien historique en France, ENGIE est un acteur majeur de la transition énergétique dans le pays. Le Groupe propose des offres d’énergie électricité et gaz naturel aux particuliers, aux collectivités locales

ENGIE NÉGOCIE LE RACHAT DE TAG, RÉSEAU DE GAZODUCS DE PETROBRAS © REUTERS/Ueslei Marcelino ENGIE NÉGOCIE LE RACHAT DE TAG, RÉSEAU DE GAZODUCS DE PETROBRAS

"Apparemment, nous avons présenté la meilleure offre (...) et nous négocions actuellement les termes et conditions d'une transaction potentielle. Ce n'est pas encore une phase d'exclusivité, c'est un long processus (...), nous aurons l'occasion de vous tenir informés au cours des mois à venir", a-t-elle ajouté.

Des sources proches du processus avaient dit en avril que trois consortiums, l'un dirigé par Engie, l'autre par l'australien Macquarie et le troisième par Mubadala Development, le fonds souverain des Emirats arabes unis, avaient remis des offres pour TAG et que les prix proposés pouvaient dépasser les sept milliards de dollars.

(Benjamin Mallet, édité par Benoît Van Overstraeten)

Les valeurs à suivre à Paris et en Europe .
Les valeurs à suivre jeudi à la Bourse de Paris et en Europe où les contrats à terme sur les indices suggèrent une ouverture sur une note stable : * SECTEUR AUTOMOBILE - L'administration Trump a ouvert mercredi soir une enquête sur les importations de voitures, de camions et de pièces détachées aux Etats-Unis, une initiative susceptible de déboucher sur l'imposition de droits de douane. Cette enquête est menée dans le cadre de la section 232 d'une loi de 1962 sur le commerce, celle-là même qui a servi en mars dernier pour justifier l'imposition de droits de douane sur les importations d'acier et d'aluminium.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!