Monde Merkel promet d'aller au bout de son mandat malgré une fronde dans son parti

09:20  12 février  2018
09:20  12 février  2018 Source:   L’Obs

Coalition : un accord au forceps pour Merkel

  Coalition : un accord au forceps pour Merkel La chancelière devait tenir mercredi matin le contrat de coalition signé entre la CDU-CSU et le SPD. © ADAM BERRY/AFP La chancelière Angela Merkel s'est exprimée devant la presse, mardi à Berlin, avant de poursuivre les négociations sur la formation un gouvernement de coalition.

Angela Merkel a affirmé dimanche soir son intention d ' aller au terme de son prochain mandat de chancelière de quatre ans, malgré les critiques croissantes dont elle fait l'objet au sein de son parti conservateur. «Je fais partie des gens qui respectent la parole donnée»

Angela Merkel à l’aube d’un quatrième mandat . Allemagne Après des négociations serrées avec les sociaux-démocrates, les bases d’une nouvelle grande coalition ont été posées mercredi. Merkel promet d ' aller au bout de son mandat .

La chancelière allemande doit affronter un début de rébellion à la CDU.

Angela Merkel s'est lancée dans la campagne des législatives le 6 juillet 2017. © Copyright 2018, L'Obs Angela Merkel s'est lancée dans la campagne des législatives le 6 juillet 2017.

Angela Merkel a promis dimanche d'aller au bout de son prochain mandat de chancelière en Allemagne, malgré une fronde sans précédent dans son parti conservateur où beaucoup l'accusent de faire trop de concessions pour rester au pouvoir.

Alors que plusieurs voix s'élèvent au sein de son camp démocrate-chrétien, la CDU, pour l'inviter à préparer sa succession, la chancelière a exclu de laisser la main au cours des quatre années à venir.

Allemagne : critiqué, Martin Schulz renonce à devenir ministre des Affaires étrangères

  Allemagne : critiqué, Martin Schulz renonce à devenir ministre des Affaires étrangères Le chef de file des sociaux-démocrates allemands (SPD), Martin Schulz, a annoncé vendredi qu'il renonçait à entrer au gouvernement de coalition dirigé par la chancelière Angela Merkel, dont il devrait être le ministre des Affaires étrangères. C'est le dernier rebondissement politique en date en Allemagne : le chef du Parti social-démocrate (SPD) Martin Schulz a annoncé, vendredi 9 février, renoncer à devenir ministre des Affaires étrangères dans le prochain gouvernement de coalition d'Angela Merkel.

Pourra-t-elle dans ces conditions aller au terme de son nouveau mandat de quatre ans? “Dans l’intérêt électoral de son parti , elle ne devrait pas”, ajoute le politologue, en pariant sur un départ anticipé au bout de deux ans. Politique. Des propos «indignes de sa fonction».

Un des appareils israéliens ayant participé à l'opération, un F-16, a toutefois été touché par la DCA syrienne, un fait rarissime, avant de s'écraser en territoire israélien. Les dernières news Monde. Merkel promet d ' aller au bout de son mandat .

"Je me suis engagée auprès de la population pour quatre ans" et "naturellement" cette promesse sera respectée, a-t-elle déclaré à la chaîne de télévision publique ZDF.

Angela Merkel a aussi réfuté l'impression grandissante d'usure du pouvoir et de déclin après plus de douze ans à la tête de la première économie européenne.

"Non, ce n'est pas mon impression", a-t-elle dit, tout en reconnaissant que son parti "se pose des questions après douze ans passés à la chancellerie".

Fronde

Angela Merkel était déjà fragilisée dans le pays suite au mécontentement suscité dans l'opinion par l'arrivée de plus d'un million de migrants depuis 2015, puis par un score très décevant pour son parti lors des législatives de septembre - le pire depuis les années 1950.

Allemagne : Merkel prête à des concessions douloureuses pour obtenir un gouvernement

  Allemagne : Merkel prête à des concessions douloureuses pour obtenir un gouvernement Merkel prête à des concessions douloureuses pour obtenir un gouvernement Angela Merkel s'est dite prête mardi à des "compromis douloureux" pour arracher un accord de coalition en Allemagne avec les sociaux-démocrates, au dernier jour de négociations censées sortir la première économie européenne de l'impasse politique.Des désaccords subsistent "sur des thèmes essentiels" et "chacun d'entre nous va devoir accepter des compromis douloureux", a déclaré la chancelière conservatrice à son arrivée à Berlin.

Un des appareils israéliens ayant participé à l'opération, un F-16, a toutefois été touché par la DCA syrienne, un fait rarissime, avant de s'écraser en territoire israélien. Les dernières news Monde. Merkel promet d ' aller au bout de son mandat .

Berlin - "La coalition des perdants": la formule fait florès en Allemagne pour désigner le prochain gouvernement qu'Angela Merkel se prépare à diriger. Car de fait, la chancelière part affaiblie à l'orée de son quatrième et sans doute dernier mandat .

Elle doit désormais affronter depuis cette semaine un début de rébellion à la CDU.

En cause: les concessions qu'elle a acceptées pour conclure mercredi un accord avec le parti social-démocrate, lui permettant d'obtenir une majorité et un quatrième mandat à la tête du gouvernement.

La chancelière a dû notamment accepter de céder au SPD le ministère des Finances, perçu à la CDU comme garant de rigueur budgétaire. Une concession "douloureuse", a-t-elle convenu dimanche.

L'une des figures de la CDU, Wolfgang Bosbach, a parlé lui de "la concession de trop" dans le quotidien Bild.

"Je ne voudrais pas que le Premier ministre grec Alexis Tsipras ouvre le champagne parce que certains s'imaginent qu'avec un ministre SPD on va pouvoir à nouveau faire plus de dettes et moins de réformes", lui a fait écho Jens Spahn, chef de file de l'aile droite de la CDU, et principal opposant en interne à la chancelière.

Algérie: l’ancien président du RCD Saïd Sadi quitte son parti

  Algérie: l’ancien président du RCD Saïd Sadi quitte son parti En Algérie, l'ancien leader du parti d'opposition du Rassemblement pour la culture et la démocratie, Saïd Sadi, se retire des instances de son pays. Membre fondateur du RCD, en 1989, il en avait été le président jusqu'en 2012. A 71 ans, Saïd Sadi a annoncé qu'il voulait s'engager sur d'autres terrains. C'est devant un parterre de militants surpris que Saïd Sadi a annoncé ce week-end qu'il quittait toute fonction au sein du RCD. Il était la figure emblématique du parti.Originaire de la région de Tizi-Ouzou, Saïd Sadi est psychiatre. Il intègre d'abord le Front des Forces socialistes, le parti historique d'opposition de Hocine Aït Ahmed.

Cela dure depuis des années. En détruisant des sites iraniens, Israël envoie le message qu’il n’acceptera pas une telle menace à sa frontière. Merkel promet d ' aller au bout de son mandat .

Berlin - "La coalition des perdants": la formule fait florès en Allemagne pour désigner le prochain gouvernement qu'Angela Merkel se prépare à diriger. Car de fait, la chancelière part affaiblie à l'orée de son quatrième et sans doute dernier mandat .

L'influent hebdomadaire Der Spiegel résume la situation ce week-end par un dessin en couverture. On y voit une chancelière entièrement dénudée après s'être fait dérober tous ses vêtements par le SPD.

La perte du ministère des Finances a réveillé au sein des démocrates-chrétiens les critiques contre Angela Merkel, perçue par ses détracteurs comme responsable de la fuite d'une partie des électeurs conservateurs vers l'extrême droite.

Un paysage en pleine recomposition

"Un chef de parti responsable devrait aussi réfléchir à sa succession, mais nous n'entendons rien sur ce sujet", a accusé un autre frondeur, Christean Wagner. Il réclame "une correction de cap".

Le séisme vécu par l'Allemagne lors des législatives avec le repli des partis traditionnels et la percée de l'extrême droite, qui complique la formation de majorités, n'en finit plus de créer des secousses dans un paysage politique en pleine recomposition.

A gauche, le parti social-démocrate en crise se déchire à son sommet avec une guerre des chefs qui a conduit au départ de son président Martin Schulz, et à sa base où l'aile gauche opposée à toute nouvelle alliance avec la droite mène une fronde sous l'impulsion de l'organisation des jeunes du mouvement.

Les militants du SPD auront le dernier mot sur l'accord de coalition avec les conservateurs et donc l'avenir d'Angela Merkel: ils doivent encore se prononcer d'ici début mars par référendum interne et l'issue reste incertaine.

A droite aussi le débat se polarise. A l'image des "Jeunes" du SPD, ceux de la CDU ont pris la tête des critiques. Leur président, Paul Ziemiak, a demandé dimanche qu'Angela Merkel garantisse une place à l'aile droite du parti dans le prochain gouvernement.

Sur ce point, la chancelière a fait un geste en promettant sur ZDF que ce cabinet allait "refléter toutes les tendances" de la CDU.

Pour le quotidien Süddeutsche Zeitung, "la transition vers l'après-Merkel a commencé".

Dante : « Ça ne sert à rien d'y aller si on y croit pas » .
Dante ne baisse pas les bras. Logiquement déçus après le revers à domicile face aux Russes du Lokomotiv Moscou à domicile (2-3), les Niçois vont probablement devoir gagner par deux buts d'écart, à moins d'assister à un score de babyfoot.Et pour le capitaine Dante, il ne faudra pas y aller en touriste car seule la qualification compte : « Pour tous ceux qui iront là-bas, il faudra y aller en étant convaincu à 100 % qu’on peut réussir quelque chose, a prévenu le capitaine du Gym au micro de beIN Sports. Cela ne sert à rien d’y aller si on n’y croit pas. Moi je suis le premier à y croire. Je ne lâche rien.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!