Monde Syrie: «A Afrine, on ne sait pas combien de temps nous allons résister»

09:06  07 février  2018
09:06  07 février  2018 Source:   RFI

Syrie: les Kurdes indignés par les images du corps mutilé d'une combattante

  Syrie: les Kurdes indignés par les images du corps mutilé d'une combattante Les images vidéo d'un corps de femme ensanglanté et atrocement mutilé, présenté comme étant celui d'une combattante kurde de Syrie ayant subi les sévices de rebelles alliés aux forces turques, a provoqué vendredi la colère dans la communauté kurde. Les forces kurdes présentent le corps comme étant celui de Barîn Kobanê, nom de guerre de cette jeune femme de 23 ans. Elle a participé aux combats contre le groupe Etat islamique (EI) notamment dans la région de Kobané, dans le nord de la Syrie, selon un responsable kurde.

La Russie s'oppose fermement à une éventuelle résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies concernant une intervention armée en Syrie contre le régime de Bachar el-Assad.

Home. Afrique. Amérique Latine - Caraïbe. Asie & Pacifique. Europe. Moyen-Orient. Amérique du Nord. Syrie Actualités.

Des Kurdes manifestent en soutien aux Kurdes d'Afrin, au nord de Beyrtouh (Liban) le 5 février 2018. © JOSEPH EID / AFP Des Kurdes manifestent en soutien aux Kurdes d'Afrin, au nord de Beyrtouh (Liban) le 5 février 2018.
L'ONU réclame une trêve humanitaire d'au moins un mois en Syrie, pour venir en aide aux populations les plus vulnérables. Trois régions sont au coeur des combats : la Ghouta orientale où des frappes du régime syrien ont fait plus de 70 victimes civiles ce mardi, la région d'Idlib et enfin Afrine.

Mohammed Billo habite la ville d'Afrine. Il travaille comme correspondant pour la webradio syrienne Rozana basée à Paris. Selon lui, la Turquie bombarde sans relâche les villages kurdes de la région, sans épargner les civils. « L'armée turque a utilisé tous les genres d'armes de façon arbitraire sur les villages sécurisés. Les bombardements ont obligé les citoyens kurdes de quitter leur maison. »

Elodie Gossuin révèle combien de kilos elle a perdu pendant Danse avec les stars

  Elodie Gossuin révèle combien de kilos elle a perdu pendant Danse avec les stars En participant à Danse avec les stars, Elodie Gossuin a mis son corps à rude épreuve durant de longues semaines. L'ancienne Miss a révélé avoir perdu beaucoup de poids durant l'émission."J'ai perdu 8 kg le premier mois" a-t-elle dévoilé avant d'ajouter : "Faire du sport aussi intensivement m'a fait perdre du poids. Je n'avais pas vraiment le temps de grignoter... Au niveau de la santé et de la forme, ça m'a fait un bien fou !" A 37 ans, Elodie Gossuin qui est maman de quatre enfants (deux paires de jumeaux) a relevé le défi avec brio et en garde de précieux souvenirs : "J'ai encore l'impression d'y être...

Ce script n'a pas été exécuté manuellement à partir de index.php ou a été exécuté directement par un robot. cliquer ici pour confirmer votre requête et que vous n'êtes pas un robot.

Désolé, il semblerait que la page que vous cherchez soit introuvable. Retour à l'accueil.

De nombreux civils ont dû fuir leurs villages. Beaucoup se sont regroupés dans la ville d'Afrine où trois ou quatre familles s'entassent dans un appartement, selon Mohammed Billo. Pour lui, la situation devient tragique, et l'aide humanitaire se fait attendre : « Aucune association humanitaire n'intervient à Afrine jusqu'à maintenant. Seules les associations locales travaillent à Afrin. On ne sait pas combien de temps nous allons résister à cette situation. »

Mohammed Billo assure vouloir rester dans sa ville d'Afrine. Mais si la situation devient plus dangereuse, il enverra sa famille dans un lieu plus sûr, comme à Alep, la grande ville au sud d'Afrine.

Syrie : "C'est le moment d'agir", supplie le porte-parole des "Casques blancs", en visite à Paris .
Depuis Paris, mardi, Abdulrahman Almawwas a lancé un appel à la communauté internationale, et notamment à la France, pour intervenir en Syrie où une partie de la population vit sous les bombes. © Fournis par Francetv info Une partie de la communauté internationale est mobilisée, mercredi 14 février, au siège de l'ONU à New York où doit se réunit le Conseil de sécurité, pour obtenir un cessez-le-feu d'un mois en Syrie. Les combats se sont intensifiés ces derniers jours dans le pays.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!