The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Monde Au Cambodge, le Premier ministre Hun Sen fait place nette

09:05  14 septembre  2017
09:05  14 septembre  2017 Source:   liberation.fr

Carmila soigne ses résultats avant de passer à l'offensive

  Carmila soigne ses résultats avant de passer à l'offensive La foncière a amélioré ses bénéfices. Son bilan lui permet d'investir, surtout après l'augmentation de capital de juilletLa foncière affichait un actif net réévalué EPRA de 28,28 euros au 30 juin dernier, en hausse de 9,4% par rapport à son niveau de fin 2016. Retraitée des effets de l'entrée en bourse, la progression ressort à 5,8%. Les revenus locatifs du premier semestre ont atteint 146,8 millions d'euros, en progression de 8,8% en glissement annuel, dont une hausse organique de 2,4%, tandis que le taux d'occupation financier a progressé légèrement à 96,2%.

Le ministre chinois Wang Yi et le Premier ministre du Cambodge , Hun Sen . “…Le ministre Wang Yi a déclaré que le Premier ministre Hun Sen et le gouvernement royal cambodgien avaient mis en place des mesures de suivi pour protéger et préserver la paix et la stabilité politique, et aussi la

Hun Sen : Second Premier Ministre du Cambodge . En 1979, devenu membre du FUNSK (front d'union nationale pour le salut du Kampuchéa) aux côtés d'autres chefs militaires khmers rouges ayant fait défection, il devient ministre des affaires étrangères du nouveau régime mis en place par les

En ciblant la presse, l'opposition et les ONG, le Premier ministre veut éteindre toute critique avant l'organisation des élections générales de 2018 que le pouvoir redoute.

Le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, le 28 juin à Phnom Penh.© TANG CHHIN SOTHY Le Premier ministre cambodgien, Hun Sen, le 28 juin à Phnom Penh.

Médias fermés, opposition arrêtée, ONG expulsées, le Cambodge du Premier ministre Hun Sen ne s’embarrasse même plus des apparences de la démocratie. C’est une «descente en pleine dictature», comme le titrait le quotidien anglophone Cambodia Daily avant de mettre la clé sous la porte, le 4 septembre, mettant un terme à vingt-quatre ans d’activité. Mardi, après deux décennies de présence dans le royaume, Radio Free Asia a, à son tour, fermé son bureau de Phnom Penh. Le jour où le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP) a été empêché de commémorer l’attaque d’un rassemblement de l’opposition qui avait fait près de 20 morts et une centaine de blessés le 30 mars 1997.

Antalis confirme ses objectifs annuels après le premier semestre

  Antalis confirme ses objectifs annuels après le premier semestre Le groupe a amélioré sa marge d'EbitdaLa dette financière nette a reculé de 34 ME à 269 ME, soit un ratio dette financière nette sur Ebitda amélioré de 3,26 à 3 fois, qui laisse un peu plus de marge sur le covenant (limite à 3,3 fois). Le groupe a lancé en juillet le refinancement de ses lignes de crédit, qui sont sécurisées jusqu'au 31 décembre 2018. En revanche, le projet d'émission obligataire a été annulé à cause des "conditions de marché". Le management "étudie activement différentes alternatives de refinancement".

© TANG CHHIN SOTHY Le Premier ministre cambodgien, Hun Sen , le 28 juin à Phnom Penh. Médias fermés, opposition arrêtée, ONG expulsées, le Cambodge du Premier ministre Hun Sen ne À l’approche des élections de juillet 2018, le régime cambodgien cherche à faire place nette .

Dans ce nom, le nom de famille, Hun , précède le nom personnel. Hun Sen (en khmer : ហ៊ុន សែន), né le 5 août 1952 (officiellement le 4 avril 1951) à Peam Koh Sna (district de Stoeung Trang, province de Kompong Cham), est un homme d'État cambodgien, Premier ministre à deux reprises

Qui était visé ce jour-là ? Sam Rainsy, leader de l’opposition, qui vit aujourd’hui en exil à Paris pour éviter la prison après une énième condamnation. Le dirigeant du CNRP, Kem Sokha, qui, lui, n’a jamais quitté le Cambodge, a été arrêté le 3 septembre par une bonne centaine de policiers qui ont saccagé son domicile.

Que lui reproche le clan Hun Sen ? Rien de moins qu’une «conspiration secrète, entre Kem Sokha, son groupe et des étrangers, faisant du tort au Cambodge», selon le communiqué de Phnom Penh. Le gouvernement a déniché un «acte de trahison» sans épiloguer. L’autocrate patriarche Hun Sen, au pouvoir depuis 1985 et qui s’y est maintenu à grand renfort de manipulations électorales et d’intimidations physiques et verbales, voit de la «trahison» partout avant les élections générales de l’été prochain.

Pourquoi le gouvernement veut "stabiliser" le taux du Livret A

  Pourquoi le gouvernement veut Pourquoi le gouvernement veut "stabiliser" le taux du Livret ALe gouvernement veut "stabiliser" le taux du Livret A, a déclaré mercredi 13 septembre le Premier ministre Édouard Philippe, en promettant que "les épargnants n'y perdront pas". "Ce que nous voulons faire, (...) c'est faire en sorte que le taux du Livret A soit stable", "qu'il ne bouge pas pendant une période de temps", a déclaré le Premier ministre sur France 2.

Le Premier ministre cambodgien, Hun Sen , a lancé vendredi un ultimatum au Laos voisin pour qu'il retire , lisez plus sur Canal Monde. Au Cambodge , les élections législatives fixées au 29 juillet 2018. "Vous feriez mieux de préparer vos cercueils".

Le Premier ministre cambodgien Hun Sen , le 30 avril 2016. REUTERS/Samrang Pring. « En outre, poursuit Soiphie Boisseau du Rocher, Hun Sen cherche à mettre en place une dynastie politique. Cela fait longtemps qu’il le fait en plaçant de façon opportuniste ses différents enfants : ses trois fils sont

«Protéger ce traître»

C’est peut-être pour cette raison qu’il s’en prend tous azimuts à toute forme de critique, d’indépendance, d’expression libre et de liberté d’association. Lundi, il est reparti à l’assaut de l’opposition qu’il a menacée de «dissolution». Il n’a pas apprécié qu’une vingtaine de députés du CNRP boycottent le Parlement pour aller soutenir Kem Sokha devant sa prison, sise à plus de trois heures de Phnom Penh, près de la frontière vietnamienne. «Si le parti continue de protéger ce traître, cela veut aussi dire que leur parti est traître», a tonné le dictateur aux petits pieds. Début septembre, Hun Sen s’est dit prêt à rester encore dix ans au pouvoir. Imbu de lui-même jusqu’à la caricature, il se voit en garant de l’unité du pays. Il n’a jamais hésité à menacer le Cambodge d’un retour de la guerre civile – après le génocide des années 1975-1979 des Khmers rouges – s’il devait être chassé du pouvoir.

Pourquoi le gouvernement veut "stabiliser" le taux du Livret A

  Pourquoi le gouvernement veut Pourquoi le gouvernement veut "stabiliser" le taux du Livret ALe gouvernement veut "stabiliser" le taux du Livret A, a déclaré mercredi 13 septembre le Premier ministre Édouard Philippe, en promettant que "les épargnants n'y perdront pas". "Ce que nous voulons faire, (...) c'est faire en sorte que le taux du Livret A soit stable", "qu'il ne bouge pas pendant une période de temps", a déclaré le Premier ministre sur France 2.

HUN Sen Actuel Premier ministre du Royaume du Cambodge . Et si certains détails essentiels vous semblent erronés ou manquants, n’hésitez pas de nous en faire part.

San Francisco - Un ancien chef de l'opposition cambodgienne a déposé un recours en justice jeudi aux Etats-Unis contre Facebook pour tenter de démontrer que Hun Sen , Premier ministre inamovible du pays d'Asie, utilisait son compte à des fins de répression politique.

L’ex-soldat khmer rouge, qui a déserté les rangs de Pol Pot en 1977, a fait main basse sur le royaume cambodgien. Hun Sen, dont le nom et ceux de ses proches apparaissent régulièrement dans les enquêtes sur la corruption, s’est enkysté au pouvoir, plaçant dans les rouages de l’administration ses affidés et ses fidèles, sa femme et ses enfants. Il entend préserver ses intérêts familiaux et patrimoniaux, ainsi que ceux du Parti du peuple cambodgien, la puissante machine à gagner les élections qui quadrille les campagnes. Et ne tolère pas l’action des organisations des droits de l’homme, de la presse et des ONG, qu’il considère comme des leviers potentiels de mobilisation de l’opinion publique. «Derrière Kem Sokha, c’est toujours la même main, celle de l’Amérique», affirmait récemment le Premier ministre cambodgien, lors d’un discours télévisé.

Enterrer les accords de Paris sur le Cambodge de 1991

Fier d’une arrogante croissance économique et fort du soutien sonnant et trébuchant du grand frère chinois, Hun Sen multiplie à nouveau les sorties antiaméricaines qui ravissent Pékin. Il a ciblé les médias anglophones, notamment ceux financés par Washington (Radio Free Asia), auquel il demande des arriérés d’impôts. Il a fait expulser le personnel du National Democratic Institute, une organisation à but non lucratif proche du Parti démocrate aux Etats-Unis, qui prodiguait des conseils à plusieurs partis politiques au Cambodge.

Maddox, le fils aîné d’Angelina Jolie, se confie pour la 1ere fois

  Maddox, le fils aîné d’Angelina Jolie, se confie pour la 1ere fois "Ma mère est merveilleuse"À tout juste 16 ans, Maddox Jolie-Pitt a déjà un poste de producteur exécutif à son actif.Il a travaillé au côté de sa mère, Angelina Jolie, sur son dernier film, D’abord ils ont tué mon père. Pour la première fois, le jeune homme a choisi de s’exprimer dans la presse, pour raconter cette première expérience dans le monde du cinéma, mais aussi pour parler de sa mère, qu’il admire énormément.

Les commémorations ont été organisées par le parti du Premier ministre Hun Sen . □. « Le Parti du sauvetage national du Cambodge aurait cherché à renverser le gouvernement […] » X prendre la place « […] avec l’appui des États-Unis

S’il perd les élections de 1993, et en conteste pendant un temps le résultat, il parvient néanmoins à se faire nommer second premier ministre . ↑ (fr) « Elections au Cambodge : le PPC de Hun Sen revendique une victoire écrasante », dans Agence France Presse, 27 juillet 2008 [texte intégral (page

Dans ce climat de violence et de harcèlement généralisé, Hun Sen entend faire place nette pour les élections législatives. Les précédentes, en 2013, avaient consacré l’émergence du CNRP de Sam Rainsy comme force d’opposition unie et ébranlé la maison Hun Sen. L’autocrate s’était braqué, avait fait déployer ses forces de sécurité contre les manifestants en attente de changements politiques et une partie du peuple cambodgien privée des fruits de la croissance. Démarrait un vaste mouvement de reprise en main qui se poursuit aujourd’hui.

Hun Sen a enterré les promesses des accords de Paris en 1991 qui mettaient fin à la guerre et mettaient sur les rails le Cambodge démocratique. Malgré un très timoré communiqué du Quai d’Orsay, la France, qui parrainait ces accords, n’a pas trouvé les mots justes pour alerter sur la longue glissade du Cambodge vers la dictature.

Une nouvelle forme de paludisme atteint le Vietnam .
Une forme de paludisme résistant au traitement standard, détectée pour la première fois en 2007 au Cambodge, s'est propagée au Vietnam, ont mis en garde vendredi des chercheurs, appelant à agir avant sa propagation à d'autres zones comme l'Inde ou l'Afrique."Cela s'est répandu comme une traînée de poudre au Vietnam", a expliqué à l'AFP le professeur Arjen Dondorp, responsable de l'unité de recherche en médecine tropicale de l'université Mahidol à Bangkok et co-auteur d'un article publié jeudi dans la revue scientifique The Lancet Infectious Diseases sur le sujet.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!