Monde Experts de l’ONU tués en RDC: un enregistrement suggère la piste d'un guet-apens

08:50  13 septembre  2017
08:50  13 septembre  2017 Source:   RFI

Danse avec les stars – Lio, recalée et déçue : "On ne me veut pas !"

  Danse avec les stars – Lio, recalée et déçue : La chanteuse phare des années 1980 aimerait beaucoup fouler le parquet de TF1. 1/8 DIAPOSITIVES © BestImage Danse avec les stars – Lio, recalée et déçue : "On ne me veut pas !" Exclusif - Lio - Enregistrement de l'émission "Cette Soirée Là" au Zénith de Paris le 8 et 9 janvier 2017. © Cyril Moreau - Veeren Ramsamy / Bestimage 2/8 DIAPOSITIVES © BestImage Danse avec les stars – Lio, recalée et déçue : "On ne me veut pas !" La chanteuse Lio au défilé de mode "Franck Sorbier", collection Haute-Couture automne-hiver 2017/2018, à Paris.

Communiqué supprimé de l 'Espace Datapresse.

erreur aucun n° de mandat trouvé. copyright 2015 - © A la lucarne de l 'immobilier.

C'était il y a six mois, deux experts de l'ONU étaient portés disparus au Kasaï Central. Les corps de Michael Sharp et Zaida Catalan étaient retrouvés deux semaines plus tard. On est toujours sans nouvelles de leurs quatre accompagnateurs congolais. Un procès est en cours à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï.

Les experts de l'ONU Zaida Catalan (photo de 2009) et Michael Sharp ont été assassinés dans le Kasaï, en mars 2017.© BERTIL ERICSON, TIMO MUELLER / TT News Agency / AFP Les experts de l'ONU Zaida Catalan (photo de 2009) et Michael Sharp ont été assassinés dans le Kasaï, en mars 2017.

Michael Sharp et Zaida Catalan avaient rendez-vous avec un chef d'une des délégations de la cour Kamuina Nsapu venue négocier un accord avec le gouvernement congolais. Nous sommes à la veille de la mort des deux experts. Ils préparent une mission dans la localité de Bunkonde à deux heures de route de Kananga où, disent-ils, ils espèrent en savoir plus sur des groupes de miliciens « très différents » de ce qu'ils savent des adeptes de Kamuina Nsapu. Des miliciens « mieux armés » notamment.

Un avion de Japan Airlines atterrit en urgence après avoir heurté un oiseau

  Un avion de Japan Airlines atterrit en urgence après avoir heurté un oiseau Selon la compagnie nippone, l'animal aurait heurté le réacteur de l'appareil au moment du décollage. Un oiseau dans le réacteur. Un avion de la compagnie nippone Japan Airlines (Jal), en partance pour New-York, a fait demi-tour, mardi 5 septembre, peu après son décollage de l'aéroport de Tokyo-Haneda. "Il semble qu'un oiseau ait heurté le réacteur gauche au moment du décollage", a indiqué un porte-parole de la compagnie. L'appareil a largué un peu de carburant en vol pour réduire son poids, avant de revenir, a-t-il précisé.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Média. Reconstitution de la déportation des Acadiens En 1941, la Société de

L'interlocuteur des deux experts ne parle pas français. A plusieurs reprises, il met en garde les deux experts contre l'idée de se rendre à Bunkonde et leur suggère de se rendre plutôt dans le village Kamuina Nsapu, où il pense pouvoir contrôler les miliciens. Mais jamais ces mises en garde en ciluba, la langue locale, ne seront traduites, au contraire. Toutes les garanties de sécurité sont données. Et parmi les personnes qui mentent aux deux experts, RFI a réussi à identifier leur interprète présumé : Betu Tshintela qui va les accompagner, son cousin José Tshibuabua, agent de l'agence nationale des services de renseignement, l'ANR. Et un membre de la famille royale, proche du nouveau chef, Thomas Nkashama qui ment sur son identité et se fait appeler Tom Perriello, du nom de l'ancien envoyé spécial américain. Selon des proches et des témoins, Thomas Nkashama est aujourd'hui agent d'un autre service de sécurité congolais, la DGM.

UE-Canada : un rapport pointe les lacunes du Ceta

  UE-Canada : un rapport pointe les lacunes du Ceta Les experts, missionnés par le premier ministre durant l'été, ont notamment émis des réserves sur les questions environnementales. Le calendrier est serré, il ne reste que deux semaines avant l'entrée en vigueur provisoire du Ceta, le traité de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, signé en octobre 2016. Devant la levée de boucliers ciblée sur les risques d'abaissement des normes sanitaires et environnementales, Édouard Philippe a missionné une commission d'évaluation.

Un groupe d’ experts de l ’ ONU , dont deux membres ont été tués alors qu’ils enquêtaient sur des fosses communes en République démocratique du Congo (RD Congo), n’a pas exclu l’implication de membres de la sécurité d’État dans le crime, selon un rapport que Un « guet - apens prémédité ».

La page que vous essayez de chercher est introuvable. Retour a la page precedent.

Officiellement, le gouvernement congolais a dit après la mort des deux experts ne jamais avoir été informé de cette mission. Thomas Nkashama et José Tshibuabua n'ont jamais comparu devant le tribunal de garnison militaire de Kananga. Ils étaient tous deux injoignables ces derniers jours. RFI n'est donc pas en mesure d'expliquer les motivations.

Jean Bosco Mukanda, l'étrange témoin du procès de Kananga

Le principal témoin du crime est un informateur de l'armée congolaise, un chef de milice supplétif des FARDC, disent même des habitants de Bunkonde, ce que Jean Bosco Mukanda dément. Ces six derniers mois, le témoin était surtout un quasi-auxiliaire de justice pour l'ONU comme la justice congolaise. C'est Jean Bosco Mukanda qui a indiqué la tombe des deux experts tués. Encore lui qui a désigné de potentiels suspects aujourd'hui arrêtés.

Devant la cour, l'excellent témoin dit avoir assisté à l'exécution, tout en assurant avoir été lui-même presque tué un mois plus tôt par les mêmes miliciens mais qui, ce jour-là, ne l'auraient pas inquiété.

Une démo des Beatles jamais dévoilée mise aux enchères .
Un enregistrement du titre "What Goes On" des Beatles, datant de 1963 est actuellement en vente sur le site britannique de Ebay. D'après le site Billboard, cet enregistrement de 1963 est antérieur à l'enregistrement des Beatles et chanté par Ringo Starr que l'on peut retrouver sur l'album "Rubber Soul" sorti en 1965. Cette version est chantée par John Lennon, qui a écrit le titre. Dans un court extrait de 30 secondes, on peut entendre Paul McCartney aux choeurs. D'après le descriptif de Bay, quelques notes de pianos peuvent être entendues à la fin de la chanson.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!