Monde Présidentielle au Kenya : le sortant Kenyatta proclamé vainqueur face à Odinga

09:20  12 août  2017
09:20  12 août  2017 Source:   France 24

Rwanda : Paul Kagame réélu président avec plus de 98% des voix

  Rwanda : Paul Kagame réélu président avec plus de 98% des voix La victoire de président sortant ne semblait faire aucun doute depuis le plébiscite par référendum d'une modification de la Constitution lui permettant de briguer un nouveau mandat de 7 ans. © Fournis par Francetv info Nouveau mandat pour Paul Kagame. Le chef de l'État sortant, qui dirige le Rwanda d'une main de fer depuis 23 ans, a obtenu une victoire écrasante à l'élection présidentielle, en étant réélu avec plus de 98% des voix, selon des résultats partiels divulgués samedi 5 août.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Des partisans de Kenyatta fêtent la réelection du président sortant à Nairobi, le 11 août 2017. © AFP Des partisans de Kenyatta fêtent la réelection du président sortant à Nairobi, le 11 août 2017.

Uhuru Kenyatta a été proclamé vendredi vainqueur de l'élection présidentielle organisée mardi au Kenya. Le président sortant a obtenu 54,27 % des voix contre 44,74 % pour son rival Odinga, d'après la commission électorale kényane.

La commission électorale a proclamé vendredi 11 août le président sortant, Uhuru Kenyatta, vainqueur de l'élection présidentielle organisée mardi au Kenya.

Il a obtenu, d'après les résultats définitfs, 54,27 % des suffrages exprimés, contre 44,74 % pour le chef de l'opposition, Raila Odinga.

Élections au Kenya : la peur silencieuse des habitants de Kibera, l'épicentre des violences post-électorales de 2007

  Élections au Kenya : la peur silencieuse des habitants de Kibera, l'épicentre des violences post-électorales de 2007 Au Kenya, des élections générales se tiennent mardi, 10 ans après les violences post-électorales de 2007 qui avaient fait 1 200 morts. Le bidonville de Kibera, à Nairobi, avait été l’épicentre des violences. © Fournis par Francetv info Dix ans après les pires violences électorales de l'histoire du Kenya, près de 20 millions de Kényans sont appelés aux urnes mardi 8 août pour les élections générales. Ils doivent élire leurs président, gouverneurs, députés, sénateurs, élus locaux et représentantes des femmes à l'assemblée.

Tous vos contenus préférés. Un seul endroit. V | Max | MusiquePlus. Revoyez vos émissions et accédez à des contenus exclusifs.

Kenyatta – Odinga , la rivalité de deux dynasties familiales au Kenya . Afrique. Attente et violences après l’élection présidentielle au Kenya . Elle avait ajouté que le vainqueur serait proclamé "peu après" leur validation. Organe indépendant chargé de garantir l'équité du scrutin, l'IEBC a reçu jeudi le

"Nous sommes amis, pas ennemis", a t-il tweeté à l’adresse de ses opposants, affirmant tendre la main à ses anciens adversaires.

Raila Odinga avait contesté par avance la validité des résultats officiels du scrutin, affirmant que les chiffres avancés par les autorités étaient faux. Il n'a pas fourni de preuve à l'appui de ses allégations. L'opposition avait demandé l'accès aux serveurs informatiques de la commission électorale.

Uhuru Kenyatta, réélu pour un second mandat à la tête de l'économie la plus dynamique d'Afrique de l'Est, est avant tout l'héritier du père fondateur de la nation et le représentant des élites du pays. La victoire du chef de file de l'ethnie kikuyu est éclatante alors que les sondages prédisaient un duel serré.

Des scènes de violence ont cependant éclaté dans des fiefs de l'opposition, dès l'annonce de la réélection d'Uhuru Kenyatta, ont constaté des journalistes de l'AFP. Des émeutes, accompagnées de scènes de pillage, ont été observées dans le bidonville de Kibera à Nairobi. Dans la ville de Kisumu (ouest), la police a tiré des coups de feu pour tenter de disperser des manifestants.

Avec AFP

Présidentielle au Kenya: Odinga saisit la justice .
L'opposant Raila Odinga, qui conteste la victoire du président sortant, Uhuru Kenyatta, à la présidentielle du 8 août, a annoncé qu'il allait saisir la Cour suprême. Cette décision, attendue depuis des jours, écarte un peu plus le risque de violences. © SIMON MAINA/AFP Le leader de l'opposition, Raila Odinga, le 16 août 2017 à Nairobi. Après des jours à laisser planer le doute, Raila Odinga a enfin tranché. Mercredi, l'opposant kényan a annoncé son intention de saisir la Cour suprême pour contester l'issue de l'élection présidentielle.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!