Monde Venezuela : Maduro veut avoir «une conversation» avec Trump

21:35  11 août  2017
21:35  11 août  2017 Source:   Liberation

Maradona est prêt à se battre pour Maduro

  Maradona est prêt à se battre pour Maduro Maradona manie toujours aussi bien l'art du contre-pied. Aurélien Collin : « Le peuple est en train de mourir » Alors que le Venezuela est Alors que le Venezuela est plongé dans une grave crise économique et politique depuis début 2016 et que plus de cent personnes ont été tuées au cours de manifestations à l'encontre de Nicolas Maduro, Diego Maradona a tenu à apporter son soutien au président vénézuélien.

Est-ce vrai que Dieu veut qu'il y ait une relation entre lui et nous qui sommes

5homesforsale. Home |. Deadly protests mar Venezuela ballot as voters snub Maduro assembly.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro lors de son discours devant l'assemblée consituante à Caracas le 10 août 2017 © RONALDO SCHEMIDT Le président vénézuélien Nicolas Maduro lors de son discours devant l'assemblée consituante à Caracas le 10 août 2017

Le président vénézuélien, Nicolas Maduro, a dit jeudi souhaiter «une conversation» avec le président américain Donald Trump qui a pris des sanctions contre son pays, affirmant garder «les armes à la main» contre toute éventuelle agression.

«S’il est autant intéressé par le Venezuela, je suis là, je suis le chef de ce qui l’intéresse», a lancé M. Maduro, lors d’un discours devant la nouvelle très critiquée assemblée constituante. Rejetée par l’opposition et des pays occidentaux, cette assemblée l’a confirmé à l’unanimité dans ses fonctions de «président constitutionnel de la République bolivarienne du Venezuela». «Engagez des démarches, Chancelier, afin que je puisse avoir une conversation personnelle avec Donald Trump», a ordonné Maduro à son ministre des Affaires étrangères Jorge Arreaza.

Venezuela : l'ONU dénonce "l'usage excessif de la force" du gouvernement

  Venezuela : l'ONU dénonce L'ONU a dénoncé, mardi, dans un communiqué, "un usage excessif de la force" au Venezuela pour réprimer les manifestations contre le président Maduro. Les Nations unies accusent les forces de sécurité d'être responsables du décès de 73 personnes.La pression internationale s'accentue sur le Venezuela. Dans un communiqué publié mardi 8 août, l'Organisation des Nations unies (ONU) a dénoncé un "usage excessif de la force" au Venezuela. Elle reproche aux forces de sécurité et les milices progouvernementales d'être responsables de la mort d'au moins 73 manifestants antigouvernementaux.

Tout le monde veut être Marilyn Monroe.

La video n'existe pas > Rechercher des videos. Top Video Youtube.

Le président socialiste souhaite que cette discussion ait lieu par téléphone ou qu’elle se fasse à New York à l’occasion de l’assemblée générale des Nations unies le 20 septembre. Tout en disant souhaiter avoir des relations «normales» avec les États-Unis, il a averti M. Trump que son pays répondrait «avec les armes à la main» à une éventuelle agression. «Le Venezuela ne se rendra jamais (...) devrait savoir l’empire américain», a ajouté le président socialiste.

Début août, les États-Unis ont traité le président vénézuélien Nicolas Maduro de «dictateur» et lui ont imposé des sanctions sans précédent en riposte à l’élection dans le sang d’une Assemblée constituante rejetée par l’opposition qui y voit une façon de contourner le parlement qu’elle contrôle. Mercredi, le gouvernement américain a adopté des sanctions à l’encontre de huit responsables vénézuéliens impliqués dans la mise en place de cette nouvelle assemblée.

Venezuela : douze pays d'Amérique condamnent une Assemblée "illégitime"

  Venezuela : douze pays d'Amérique condamnent une Assemblée Pour le ministre péruvien des Affaires étrangères, Ricardo Luna, le gouvernement vénézuélien est une "dictature". Il l'a déclaré mardi à l'issue d'un sommet régional.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales, régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Source: Allemand Anglais Arabe Catalan Chinois simplifié Chinois traditionel Espagnol Français Grec Traduction vouloir .

Par ailleurs, M. Maduro a accusé Washington d’être derrière l'«attaque terroriste» contre une base militaire, dimanche à Valencia (nord), estimant qu'«ils ont repris des méthodes brutales de coup d’État». Maduro a fait ce discours devant les 545 membres de cette nouvelle assemblée chargée notamment de réécrire la Constitution de 1999. Elle régira le pays durant au moins deux ans, le mandat du président s’achevant en janvier 2019.

Il a ensuite présenté une loi punissant de 15 à 25 ans de prison toute personne «exprimant de la haine, de l’intolérance et de la violence» et a réitéré la nécessité d’appliquer «une justice sévère» et de lever l’immunité des députés et autres élus accusés d’inciter à la violence lors des manifestations. Les manifestations contre Maduro, dont la popularité est en berne, ont fait depuis début avril plus de 125 morts dans un contexte de grave crise économique.

Venezuela : le pouvoir affirme avoir déjoué une "attaque" contre l'armée .
Les autorités vénézuéliennes disent avoir étouffé dans l'œuf dimanche une rebellion apparue dans l'armée dont le but, selon une vidéo mise en ligne, était de rétablir la démocratie dans le pays, secoué depuis des mois par une agitation anti-gouvernementale.Le pouvoir vénézuélien affirme avoir déjoué, dimanche 6 août, une "attaque terroriste" contre une base de l'armée, après l'apparition d'une vidéo montrant des hommes en tenue militaire se déclarant en rébellion contre le président Nicolas Maduro.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!