Monde Winnie l'ourson censuré en Chine pour sa ressemblance avec le président Xi Jinping

09:15  17 juillet  2017
09:15  17 juillet  2017 Source:   Franceinfo

Donald Trump se fait remplacer par sa fille Ivanka à la table des dirigeants du G20

  Donald Trump se fait remplacer par sa fille Ivanka à la table des dirigeants du G20 La fille et conseillère du président américain l'a remplacé à la table des dirigeants alors © Fournis par Francetv info L'échange de place n'est pas passé inaperçu. Le président américain Donald Trump s'est éclipsé, samedi 8 juillet, d'une session de travail du sommet du G20. Il a été remplacé par sa fille Ivanka Trump, conseillère à la Maison Blanche, à la table des dirigeants. Une situation plutôt inhabituelle qui a provoqué de vives critiques de la part des détracteurs de Donald Trump.

Les sons an/en et on/om.

erreur aucun n° de mandat trouvé.

Cette censure, qui n'a pas été officiellement confirmée, mais constatée par des observateurs, survient à l'approche du 19e Congrès national du parti communiste, à l'automne.

  Winnie l'ourson censuré en Chine pour sa ressemblance avec le président Xi Jinping © Fournis par Francetv info

Avec son petit t-shirt rouge, sa légendaire bonhomie et sa passion pour le miel, Winnie l'ourson n'est pas aussi inoffensif qu'il n'en a l'air. En Chine, toutes les mentions de ce personnage, créé par l'auteur britannique A.A. Milne en 1926, sont censurées sur les réseaux sociaux, rapporte leFinancial Times (en anglais, pour abonnés), dimanche 16 juillet.

Cette censure, qui se traduit par un message "contenu illégal" dès lors qu'un internaute tente de poster un gif, une image ou le nom "Winnie l'ourson", a été observée pendant le week-end sur Weibo, l'équivalent chinois de Twitter, ainsi que sur WeChat, une application comparable à WhatsApp. Elle fait suite à l'émergence en 2013 d'un mème, une image virale, comparant le président chinois Xi Jinping au sympathique animal.

Cette ferme solaire chinoise ressemble à un panda vue du ciel

  Cette ferme solaire chinoise ressemble à un panda vue du ciel Les fermes solaires sont avant tout pratiques, elles génèrent de l’énergie pour alimenter nos bâtiments. Mais elles peuvent tout à fait lier l’utile à l’agréable. En Chine, cette ferme solaire ressemble à panda lorsque l’on prend un peu de hauteur pour la contempler. À Datong, dans la province de Shanxi, au Nord de la Chine, la ferme solaire baptisée Panda Green Energy est capable de délivrer 50 MW, de quoi alimenter plus de 8 000 foyers occidentaux.

Site Officiel du château de Fontainebleau : histoire, présentation des circuits, appartements, renseignements pratiques, réservation, tarifs, horaires, conditions d'accès et éléments de confort de visite.

A l'époque, la photo d'une rencontre entre Xi Jinping et Barack Obama avait donné lieu à un détournement montrant Winnie l'ourson et son ami Tigrou, censé représenter le président américain. Toujours selon le Financial Times, une image montrant d'une part Xi Jinping lors d'une parade, et de l'autre, l'ourson dans une voiture, avait déjà été désignée "image la plus censurée de 2015" par les observateurs de l'agence Global Risk Insights (en anglais).

Interdiction de parler du président

"Historiquement, deux choses sont interdites : s'organiser politiquement et mener des actions politiques. Mais cette année, il est également interdit de parler du président", explique au quotidien britannique Qiao Mu, professeur à l'université des langues étrangères de Pékin.

A l'approche du 19e Congrès national du parti communiste, à l'automne, la censure s'est renforcée, rapporte le Financial Times. L'événement, qui se tient tous les cinq ans, doit marquer la nomination du bureau politique et de son comité permanent. C'est dans ce contexte que, selon Qiao Mu, des internautes ont été arrêtés après avoir posté des remarques sur le président. "Je pense que cette histoire de Winnie s'inscrit dans cette tendance", ajoute-t-il.

En Chine, les internautes sont habitués à évoquer la politique à travers des blagues et des détournements, afin de contourner la censure, rappelle le quotidien.

Pékin étend sa mainmise sur le cyberespace en bloquant les VPN .
L'opérateur télécoms chinois Guangzhou Huoyun Information Technology a annoncé avoir commencé mardi à bloquer les réseaux privés virtuels (VPN) permettant de contourner le "grand firewall" de Chine, un outil de censure utilisé par les autorités pour filtrer et contrôler l'accès à internet.Dans une loi qui entrera en vigueur dès janvier 2018 et qui devrait prendre pleinement effet à partir de mars, Pékin a ordonné aux groupes télécoms de bloquer tout accès aux réseaux VPN.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!