Monde International - Soudan: un dépôt de munitions explose, 5 morts

09:10  22 mai  2017
09:10  22 mai  2017 Source:   Le Parisien

Diesel: 38.000 décès en 2015 dus à la pollution que les constructeurs souhaitaient cacher

  Diesel: 38.000 décès en 2015 dus à la pollution que les constructeurs souhaitaient cacher Les émissions d'oxyde d'azote produites par les véhicules au diesel au-delà des limites affichées par les constructeurs ont provoqué 38.000 morts prématurées dans le monde en 2015, selon une étude parue lundi dans la revue Nature. Environ 80% de ces décès ont eu lieu dans trois régions: l'Union européenne (UE), la Chine et l'Inde, écrivent les chercheurs.Les oxydes d'azote (NOx), en particulier le dioxyde d'azote (NO2), sont des gaz d'échappement nocifs pour le système respiratoire. Le dioxyde d'azote (NO2) contribue en outre à la formation d'ozone, un autre polluant, lors de journées chaudes et ensoleillées.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Figures du coursdeveloppement du systeme nerveux. mort cellulaire

Un incident électrique serait à l'origine de l'explosion selon les autorités officielles.

Le Parisien: Illustration. Des munitions au Sud-Darfour, en 2004. © MARCO LONGARI / AFP Illustration. Des munitions au Sud-Darfour, en 2004.

Le bilan provisoire est de cinq morts et 67 blessés. Une explosion d'origine accidentelle est survenue dimanche soir dans un dépôt de munitions à Nyala, la capitale de la province du Sud-Darfour, selon des sources militaires et hospitalières.

Le porte-parole de l'armée soudanaise, le général Khalifa Chami, a indiqué dans un communiqué qu'«un incident électrique a provoqué l'explosion d'un dépôt de munitions des forces armées dans la ville de Nyala», soulignant que «des efforts sont en cours pour maitriser l'incendie», mais sans fournir de bilan des victimes.

Une source médicale à l'hôpital de Nyala a dit à l'AFP que «l'explosion a fait cinq morts et 67 blesses, dont certains sont dans un état grave».

Des habitants, que l'AFP a joint par téléphone, ont affirmé que l'explosion a entrainé une panique parmi la population, nombre d'entre eux, pris de panique, ayant fui leurs maisons.

Egypte : le groupe Etat islamique revendique l'attaque contre le bus de chrétiens coptes qui a fait 29 morts .
Les assaillants avaient ouvert le feu sur deux bus qui amenaient des passagers au monastère de Saint-Samuel, à plus de 200 km au sud du Caire.Selon le ministère de l'Intérieur, les assaillants étaient à bord de trois pick-up quand ils ont attaqué le bus "à l'arme automatique". Selon la chaîne Al-Arabiya, ils étaient entre 8 et 12 individus masqués. Tous ont pris la fuite après avoir ouvert le feu sur le bus.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!