Monde L'Onu veut une enquête fiable sur la frappe aérienne au Yémen

02:05  11 août  2018
02:05  11 août  2018 Source:   fr.reuters.com

Le Yémen enterre ses enfants, Ryad parle d'un raid "légitime"

  Le Yémen enterre ses enfants, Ryad parle d'un raid Des milliers de Yéménites ont assisté lundi aux funérailles des dizaines d'enfants tués la semaine dernière dans une frappe aérienne de la coalition sous commandement saoudien contre un autocar dans le nord du Yémen. Au moins 40 enfants ont été tués dans ce raid mené jeudi sur un marché de la ville de Dahyan, dans la province de Saada sous contrôle de la milice des Houthis opposée au gouvernement yéménite et à ses alliés arabes.

La ville de Dahyan au Yémen pleure vendredi la mort de 29 enfants tués jeudi dans des frappes aériennes contre un bus attribuées à la coalition militaire dirigée par l'Arabie saoudite. L ' ONU et Washington appellent à une enquête rapide sur ce carnage.

Alors, si les Etats-Unis voulaient effectuer une frappe aérienne effective sur le Front al-Nosra ou Daesh à Deir ez-Zor ou ailleurs, ils auraient pu attendre deux jours et coordonner leurs actions avec nos militaires.

Le Conseil de sécurité des Nations unies demande une enquête fiable et transparente sur la frappe aérienne menée jeudi au Yémen par la coalition dirigée par l'Arabie saoudite qui a tué de très nombreux enfants, a annoncé vendredi l'ambassadrice du Royaume-Uni à l'Onu.

Les membres du Conseil "ont exprimé leur grave préoccupation à propos de ces attaques et de toutes les attaques récentes au Yémen. Ils ont appelé à une enquête qui soit fiable et transparente", a déclaré Karen Pierce, dont le pays assure la présidence du Conseil de sécurité pour le mois d'août.

Les 15 membres du Conseil de sécurité ont été informés de la situation au Yémen par un haut responsable de l'Onu.

Yémen: 51 morts, dont 40 enfants, dans un raid aérien

  Yémen: 51 morts, dont 40 enfants, dans un raid aérien L'attaque contre un bus a été attribuée à la coalition anti-rebelles sous commandement saoudien. L'ONU demande une enquête.Ce bilan vient rappeler le lourd tribut payé par les civils dans un conflit qui dure depuis plus de trois ans sans perspective de solution en vue. Quarante enfants figurent parmi les 51 personnes tuées jeudi dans le nord du Yémen lors d'un raid aérien visant un bus et attribué à la coalition anti-rebelles sous commandement saoudien.

La ville de Dahyan au Yémen tente vendredi de faire face après la mort de 29 enfants tués dans une frappe aérienne contre un bus sur un marché, un carnage qui doit faire l'objet d' une enquête "indépendante" et "rapide" ont réclamé l ' ONU et les Etats-Unis.

La mort d’au moins 29 enfants tués jeudi par des frappes aériennes dans un bus au Yémen a choqué la communauté internationale, dans frappes aériennes contre un bus attribuées à la coalition militaire. Le secrétaire général de l ' ONU Antonio Guterres et Washington ont appelé à une enquête rapide tant

Un responsable des services de santé yéménites et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) ont rapporté qu'une frappe aérienne avait touché jeudi matin un autocar transportant des enfants alors qu'il traversait un marché dans la province de Saada, dans le nord du Yémen.

L'ONU VEUT UNE ENQUÊTE FIABLE SUR LA FRAPPE AÉRIENNE AU YÉMEN © REUTERS/Brendan McDermid L'ONU VEUT UNE ENQUÊTE FIABLE SUR LA FRAPPE AÉRIENNE AU YÉMEN

D'après les insurgés houthis qui occupent une grande partie pays, ce bombardement aérien a tué au moins 40 enfants. La veille, citant les chiffres recueillis dans le seul hôpital de Saada où opèrent ses équipes, le CICR avait fait état de 29 enfants tués, tous âgés de moins de quinze ans.

(Michelle Nichols; Danielle Rouquié pour le service français)

Indonésie : Un nouveau séisme de magnitude 5,9 frappe Lombok (Vidéo) .
Un nouveau séisme de magnitude 5,9 a frappé la ville de Lombok ce jeudi 9 août au matin. Alors que plus de 164 personnes ont péri dans la première secousse survenue dimanche, des centaines d'autres victimes se seraient ajoutées à la liste des disparus. Non Stop Zapping vous en dit plus.Les habitants de Lombok vivent dans la terreur. Ce dimanche, un séisme de magnitude 7 sur l'échelle de Richter a frappé la ville indonésienne. Sous la pression, des bâtiments se sont effondrés et plus de 164 morts ont été déplorés. Depuis, il y a eu pas moins de 355 répliques selon un porte-parole de l'agence indonésienne de gestion des catastrophes.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!