Monde Gaza: Deux Palestiniens, dont un secouriste, tués par des tirs israéliens

00:10  11 août  2018
00:10  11 août  2018 Source:   20minutes.fr

Gaza : nouveaux raids israéliens après une pause précaire dans les hostilités

  Gaza : nouveaux raids israéliens après une pause précaire dans les hostilités Au moins 18 Palestiniens ont été blessés jeudi dans la ville de Gaza par un bombardemennt de l’armée israélienne. La veille, trois Palestiniens ont été tués lors d’un échange de tirs entre le Hamas et Israël. © MAHMUD HAMS / AFP Le centre-ville de Gaza a été secoué par une forte explosion dégageant une épaisse fumée noire, jeudi 9 août. Au moins 18 Palestiniens ont été blessés dans la ville de Gaza, jeudi 9 août, par une frappe de l’armée israélienne. L’Etat hébreu a repris ses attaques après une pause de quelques heures dans les hostilités engagées la veille.

Deux Palestiniens dont un secouriste ont été tués vendredi par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza durant des manifestations et heurts le long de la frontière.

Deux Palestiniens ont été tués vendredi dans la bande de Gaza par des tirs de soldats israéliens lors de manifestations et de heurts le long de la barrière de séparation, sans que la trêve fragile Il s'agit du 2e secouriste au moins a avoir été tué par les tirs israéliens depuis le 30 mars.

GAZA - A Gaza, deux Palestiniens, dont un secouriste d'une vingtaine d'années, ont été tués par des tirs israéliens lors de manifestations le long de la frontière...

Les manifestations sont très nombreuses dans la bande de Gaza depuis le 30 mars. © SAID KHATIB / AFP Les manifestations sont très nombreuses dans la bande de Gaza depuis le 30 mars. Deux Palestiniens, dont un secouriste, ont été tués vendredi dans la bande de Gaza par des tirs de soldats israéliens lors de manifestations et de heurts le long de la frontière.

La trêve fragile instaurée entre le Hamas et Israël paraît toutefois tenir, alors que près de 2.000 Palestiniens ont manifesté et brûlé des pneus à l’est de la ville de Gaza.

Raids israéliens à Gaza après des tirs de dizaines de roquettes palestiniennes

  Raids israéliens à Gaza après des tirs de dizaines de roquettes palestiniennes L’armée de l’air israélienne a mené mercredi des raids contre des objectifs «terroristes» dans la bande de Gaza, en riposte aux tirs de dizaines de roquettes palestiniennes sur le sud d’Israël, selon des sources israéliennes et palestiniennes. L’armée de l’air israélienne a mené mercredi des raids contre des objectifs «terroristes» dans la bande de Gaza, en riposte aux tirs de dizaines de roquettes palestiniennes sur le sud d’Israël, selon des sources israéliennes et palestiniennes. L’aviation a lancé des raids contre 12 sites «terroristes» du mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle l’enclave palestinienne, selon un communiqué de l’armée israélienne.

Deux Palestiniens ont été tués vendredi 10 août dans la bande de Gaza par des tirs de soldats israéliens lors de manifestations et de heurts le Les heurts avec les soldats israéliens postés sur l’hermétique barrière de sécurité sont également restés limités. Mais un secouriste d’une vingtaine

37 Palestiniens ont été tués lundi par des tirs de soldats israéliens dans la bande de Gaza , le long de la frontière, lors de manifestations contre le

40 blessés par balles israéliennes

Au total, en comptabilisant d’autres rassemblements organisés le long de la frontière, quelques milliers de personnes en tout se sont déplacées. Loin de mobilisations antérieures qui ont pu réunir des dizaines de milliers de Gazaouis.

Si les heurts avec les soldats israéliens postés sur l’hermétique barrière de sécurité sont également restés limités, un secouriste d’une vingtaine d’années, Abdallah al-Qatati, a succombé après avoir été atteint à la poitrine à l’est de Rafah (sud de la bande de Gaza), dans des circonstances non précisées. Le ministère local de la Santé a fait état de 40 blessés par les balles israéliennes le long de la frontière.

Sur son compte Twitter, Tsahal, l’armée israélienne, affirme pour sa part que « des terroristes ont lancé une grenade contre des soldats de Tsahal dans le nord de la bande de Gaza » mais se félicite de l’absence de blessés parmi « [ses] hommes ».

Une nuit d'hostilités sème le choc et la crainte à Gaza et alentour .
La famille d'Enas Khammash et de sa fille Bayan veut savoir: pourquoi cette Palestinienne de 23 ans, enceinte, et son bébé de 18 mois devaient-elles mourir dans le nouvel accès de fièvre entre le mouvement islamiste Hamas et Israël dans et autour de la bande de Gaza. A quelques kilomètres de là, de l'autre côté de la frontière, les riverains israéliens de Gaza, épuisés par une nuit à courir aux abris pour se protéger d'une pluie de roquettes et d'obus de mortier exprimaient leur inquiétude pour leurs enfants.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!