Monde Risque de crise alimentaire en Corée du Nord

15:21  10 août  2018
15:21  10 août  2018 Source:   fr.reuters.com

Corée du Nord: comment Pyongyang contourne les sanctions de l’ONU

  Corée du Nord: comment Pyongyang contourne les sanctions de l’ONU La valse diplomatique continue entre les Etats-Unis et la Corée du Nord. A Singapour, ce samedi 4 août, le chef de la diplomatie américaine appelait ses homologues à maintenir la pression sur le régime de Pyongyang. La Corée du Nord achète du pétrole au marché noir. Elle va chercher le carburant à l'abri des regards en pleine mer, bateau contre bateau. Ce qui lui permet de contourner les sanctions de l'ONU très strictes. Depuis décembre 2017, la Corée du Nord n'a le droit d'importer que 4 millions de barils par an. C'est l'équivalent de ce que la France consomme en deux petites journées.

Cette page contient des caractères coréens. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur. Pour les articles homonymes, voir Corée (homonymie). La Corée du Nord (en coréen Puk Chosŏn, 북조선 — chosŏn’gŭl — et 北朝鮮 — hanja), officiellement

La production alimentaire a augmenté pour la seconde année consécutive en Corée du Nord mais des pénuries et la malnutrition continuent de frapper le pays,rapporte lundi l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).

RISQUE DE CRISE ALIMENTAIRE EN CORÉE DU NORD © REUTERS/Kim Hong-Ji RISQUE DE CRISE ALIMENTAIRE EN CORÉE DU NORD

La canicule et la sécheresse qui frappent la Corée du Nord pourraient avoir des "effets potentiellement catastrophiques" avec la perte d'une part importante des récoltes de riz, de maïs et autres cultures, a alerté vendredi la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IRFC).

Il n'a pas plu depuis le début du mois de juillet en Corée du Nord, où les températures moyennes ont atteint les 39°C. Et les prochaines précipitations ne sont pas attendues avant la mi-août.

"On ne parle pas encore officiellement de sécheresse, mais le riz, le maïs et d'autres cultures fanent déjà sur pied dans les champs, avec des effets potentiellement catastrophiques pour la population de la République populaire démocratique de Corée (RPDC)", a déclaré Joseph Muyamboit, qui dirige le programme de l'IRFC à Pyongyang.

Sécheresse en Corée du Nord, les récoltes céréalières menacées

  Sécheresse en Corée du Nord, les récoltes céréalières menacées La Corée du Nord a décrété jeudi la "mobilisation générale" pour sauver les récoltes menacées par une canicule extrême, alors que le pays est déjà aux prises avec des sanctions internationales sévères du fait de son programme nucléaire militaire. La sécheresse qui accompagne la canicule provoque une "catastrophe naturelle sans précédent", déclare Pyongyang.

La Corée du Nord risque de connaître de graves pénuries en raison de sa pire sécheresse en 15 ans, met en garde la FAO (Organisation des Nations unies pour l'Alimentation et l'Agriculture) qui préconise une hausse des livraisons alimentaires à Pyongyang.

Les armes nucléaires en Corée du Nord sont un sujet diplomatique particulièrement tendu, notamment entre la Corée du Sud, le Japon et les États-Unis. La Corée du Nord est partie prenante du Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires (TNP)

"Nous ne pouvons pas et nous ne devons pas laisser la situation devenir une véritable crise de sécurité alimentaire. Nous savons que de précédentes périodes de sécheresse ont désorganisé l'approvisionnement alimentaire au point de provoquer de graves problèmes de santé et de la malnutrition dans ce pays", a-t-il ajouté.

La République populaire démocratique de Corée compte 25 millions d'habitants. Pour l'heure, les équipes locales de la Croix-Rouge, soutenues par l'IRFC, viennent en aide à 13.700 personnes. Des équipes d'urgence ont été déployées et vingt pompes à eau ont été mises en place dans les zones les plus frappées par la sécheresse pour irriguer les champs.

La situation, souligne l'IRFC, est exacerbée par les sanctions internationales imposées à la Corée du Nord en raison de ses programmes nucléaire et balistique.

La population locale est déjà largement exposée à des difficultés alimentaires. Au printemps dernier, le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies estimait que 70% des Nord-Coréens étaient en "insécurité alimentaire", ayant du mal à se procurer les aliments nécessaires, et qu'un enfant sur quatre de moins de cinq ans souffrait de malnutrition chronique.

La situation est sans commune mesure avec les grandes famines du milieu des années 1990 qui ont fait jusqu'à trois millions de morts.

(Stephanie Nebehay; Henri-Pierre André pour le service français)

Un sommet des deux Corées aura lieu à Pyongyang .
Les deux dirigeants coréens vont se rencontrer en septembre. Ils devraient avancer sur un accord de paix afin de mettre formellement un terme à la Guerre de Corée. © afp.com/Korea Summit Press Pool Le président sud-coréen Moon Jae-in (d) et le leader nord-coréen Kim Jong Un lèvent leurs mains unies pendant le sommet intercoréen, le 27 avril 2018 à Panmunjom. Les deux Corées font un pas de plus vers la paix. Un troisième sommet entre le président sud-coréen Moon Jae-in et le leader nord-coréen Kim Jong Un aura lieu dans la capitale nord-coréenne en septembre.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!