Monde Donald Trump admet que son fils a rencontré une Russe pour obtenir des informations sur Hillary Clinton

17:51  06 août  2018
17:51  06 août  2018 Source:   lemonde.fr

Enquête russe : l'ancien avocat de Donald Trump se retourne contre lui

  Enquête russe : l'ancien avocat de Donald Trump se retourne contre lui Le président des États-Unis a démenti vendredi avoir eu connaissance d'une réunion pendant la campagne de 2016 entre son fils et une avocate russe, comme l'affirme son ancien avocat.Le divorce est bel et bien consommé. À tel point que l'avocat Michael Cohen vient aujourd'hui contredire la version de son ancien client Donald Trump. Ce dernier a toujours dit ne rien avoir su de la rencontre entre son fils et une avocate russe pendant la présidentielle. Or, d'après les chaînes CNN et NBC News, Michael Cohen affirme que celui-ci était parfaitement au courant du rendez-vous. Selon ses dires, l'avocat était présent quand le candidat en a été informé et en a accepté le principe.

Donald Trump a admis dimanche que son fils avait rencontré une avocate russe " pour obtenir des informations " sur son opposante à la présidentielle de 2016, Hillary Clinton , et a qualifié cette rencontre de "totalement légale".

Donald Trump a admis aujourd'hui que son fils avait rencontré une avocate russe " pour obtenir des informations " sur son opposante à la présidentielle de 2016, Hillary Clinton , qualifiant de "totalement légal" un

S’il évoque clairement, pour la première fois, le motif de cette réunion, le président américain affirme que celui-ci était « totalement légal ».

Donald Trump Junior à la Trump Tower, à Manhattan, le 18 janvier 2017. © Stephanie Keith / REUTERS Donald Trump Junior à la Trump Tower, à Manhattan, le 18 janvier 2017.

Pour la première fois, Donald Trump évoque clairement, dans un Tweet, l’objet de la réunion entre son fils, Donald Trump Junior, et l’avocate russe Natalia Veselnitskaya, dans la Trump Tower, à Manhattan, en juin 2016.

« Les fake news rapportent, une pure invention, que je suis inquiet à propos de la réunion que mon merveilleux fils, Donald, a eue à la Trump Tower [en juin 2016]. Il s’agissait d’une réunion pour obtenir des informations sur une opposante, c’est totalement légal, et cela se fait tout le temps en politique et ça n’a mené nulle part. Je n’en savais rien ! », affirme-t-il.

Rencontre avec des Russes en 2016, Trump nie avoir été au courant

  Rencontre avec des Russes en 2016, Trump nie avoir été au courant Donald Trump a démenti vendredi avoir été au courant d'une rencontre qu'avaient eue en 2016 son fils, Donald Trump Jr, et d'autres membres de son équipe de campagne à la Trump Tower avec un groupe de Russes qui auraient proposé de leur communiquer des informations préjudiciables à sa rivale démocrate à la présidentielle, Hillary Clinton. "Je n'étais PAS au courant de la rencontre avec mon fils, Don jr", a écrit Trump sur Twitter, alors que la chaîne CNN, citant un ancien avocat personnel de Donald Trump, Michael Cohen, affirmait que le candidat républicain avait été informé à l'avance de la tenue de la réunion.

Donald Trump a admis dimanche que son fils avait rencontré une avocate russe " pour obtenir des informations " sur son opposante à la présidentielle de 2016, Hillary Clinton , et a qualifié cette rencontre de "totalement légale".

Donald Trump a admis ce dimanche 5 août que son fils avait rencontré une avocate russe " pour obtenir des informations " sur son opposante à la présidentielle de 2016, Hillary Clinton , qualifiant de "totalement légal" un

Lorsqu’un intermédiaire lui avait promis des informations compromettantes supposées émaner du gouvernement russe sur la candidate démocrate à la présidentielle de 2016, Hillary Clinton, son fils Donald Trump Junior avait accepté avec enthousiasme de rencontrer l’avocate russe Natalia Veselnitskaya, qui a nié par la suite avoir des liens avec le Kremlin.

Le gendre de Donald Trump, Jared Kushner, et son directeur de campagne de l’époque, Paul Manafort, actuellement poursuivi pour fraude fiscale et blanchiment d’argent, étaient également présents lors cette rencontre.

Plusieurs versions

L’entourage de M. Trump a avancé plusieurs versions depuis que l’existence de cette réunion a été révélée dans la presse il y a un an. Son fils avait dans un premier temps affirmé qu’elle avait porté sur un contentieux entre Washington et Moscou concernant les adoptions d’enfant. Mais depuis qu’il a admis sa teneur politique, les avocats du président le martèlent : la rencontre n’était pas illégale, rien n’en est sorti et Donald Trump n’était pas au courant de la réunion avant qu’elle n’ait eu lieu.

Un argument qui ne convainc pas les démocrates. « Vous avez (…) trompé le pays sur l’objectif de la réunion de la Trump Tower quand elle a été révélée. Maintenant vous dites que vous n’étiez pas au courant avant [qu’elle ait lieu]. Rien de tout cela n’est normal ou crédible », a lancé dimanche sur Twitter Adam Schiff, numéro deux de la commission du renseignement à la Chambre des représentants.

L'agent qui avait envoyé des SMS anti-Trump à sa maîtresse licencié par le FBI .
Le président américain s'est réjoui du limogeage de Peter Strzok ...« Il ne va pas être président, hein ? Hein ? », lui avait demandé son amante, elle-même employée du FBI, dans un SMS envoyé tard le soir en août 2016. « Non. Non. On va l’en empêcher », avait-il répondu. Lundi, l’agent spécial du FBI Peter Strzok, qui avait notamment participé aux enquêtes sur Hillary Clinton et Donald Trump, a été limogé, à la grande satisfaction du président américain.« Enfin, l’agent Peter Strzok a été viré.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!