Monde Les propos de Trump menacent la sécurité des journalistes, selon l'Onu

03:00  03 août  2018
03:00  03 août  2018 Source:   fr.reuters.com

Trump presse le Mexique d'accélérer les négociations sur l'Aléna (Lopez Obrador)

  Trump presse le Mexique d'accélérer les négociations sur l'Aléna (Lopez Obrador) Le président élu mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a révélé mardi une lettre de Donald Trump dans laquelle le président américain presse le Mexique de faire aboutir "rapidement" la renégociation de l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna). "Je pense qu'une renégociation réussie de l'Aléna génèrera plus d'emplois mieux payés pour les travailleurs américains et mexicains mais seulement si on peut le faire rapidement, sinon je choisirai une route très différente", prévient le président américain."Ce ne serait pas ma préférence, mais ce serait bien plus profitable aux Etats-Unis et ses contribuables", ajoute-t-il.

Capital Gazette : les journalistes travaillent malgré la fusillade. Donald Trump a menacé ceux qui adopteront ce texte. Jérusalem : les États-Unis opposent leur véto à la résolution du Conseil de sécurité de l ' ONU .

Mais des journalistes avaient d’autres préoccupations. Le correspondant d’un journal kenyan a ouvert le bal en demandant si les récents « propos vulgaires » du président Trump avaient compliqué les rapports entre les ONU : Washington divise par deux son aide financière aux réfugiés palestiniens.

Les propos véhéments que Donald Trump profère régulièrement contre la presse menacent la liberté de l'information et alimentent le risque de violences réelles contre les journalistes, estime le rapporteur de l'Onu pour la liberté d'expression, jeudi.

"Ces attaques vont à l'encontre de l'obligation d'un pays de respecter la liberté de la presse et les droits de l'homme internationaux", affirme David Kaye dans un communiqué commun avec Edison Lanza qui occupe un poste similaire à la Commission interaméricaine des droits de l'homme.

"Nous nous inquiétons particulièrement du fait que ces attaques accroissent le risque que des journalistes soient pris pour cible de violences", ajoute le communiqué.

Le chef des gardiens de la Révolution iranienne menace Trump

  Le chef des gardiens de la Révolution iranienne menace Trump Si les Etats-Unis déclarent la guerre à l'Iran, Téhéran va la terminer, a déclaré jeudi le général iranien Qassem Soleimani, commandant des opérations extérieures du corps des gardiens de la Révolution. "Nous sommes près de vous, là où vous ne pouvez même pas l'imaginer (...) Venez. Nous sommes prêts. Si vous déclarez la guerre, nous allons la terminer", a dit Soleimani, selon des propos rapportés par l'agence Tasnim.Le commandant de la force Al Qods a par ailleurs rappelé à l'administration Trump l'influence de Téhéran dans la région et ses capacités dans les guerres asymétriques.

REUTERS/Brendan McDermid. L ' ONU va voter ce jeudi 21 décembre une résolution sur Le résultat aura un poids symbolique, et Trump n'a donc pas hésité à menacer ceux qui se positionneraient contre les Etats-Unis. Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes .

VIDÉO - Pyongyang a réagi lundi aux récents propos de Donald Trump menaçant la Corée du Nord et se Alors qu'il s'apprêtait à entrer dans sa voiture, il est retourné devant les journalistes pour ajouter: «A En un peu plus d'un mois, le Conseil de sécurité de l ' ONU a approuvé à l'unanimité deux séries

LES PROPOS DE TRUMP MENACENT LA SÉCURITÉ DES JOURNALISTES, SELON L'ONU © REUTERS/Carlos Barria LES PROPOS DE TRUMP MENACENT LA SÉCURITÉ DES JOURNALISTES, SELON L'ONU

Sur son compte Twitter, le président américain se livre régulièrement à des attaques verbales contre une partie de la presse américaine qu'il accuse de mensonges et de fausses informations quand elle critique son action ou publient des informations embarrassantes pour lui.

Le New York Times et la chaîne d'information CNN sont régulièrement pris à partie par Trump.

La semaine passée, CNN a annoncé que l'un de ses correspondants à la Maison blanche avait été exclu d'un événement présidentiel, ce qui a entraîné une plainte de l'association des correspondants accrédités à la Maison blanche.

Selon des experts, les attaques formulées par Trump ont pour but de jeter le doute sur des faits vérifiables. Le président et son administration, estiment-ils, cherchent à empêcher la recherche d'informations sur des agissements potentiellement délictueux.

"Mais il (Trump) n'est jamais parvenu à démontrer qu'un reportage avait été motivé par des raisons inappropriées", notent Kaye et Lanza.

Ils appellent également l'administration Trump à cesser ses poursuites judiciaires contre des journalistes pour les contraindre à dévoiler leurs sources et à ne plus faire usage de l'Espionage Act contre les lanceurs d'alerte.

(Tom Miles; Pierre Sérisier pour le service français)

Etats-Unis : Donald Trump déclare l'état de catastrophe naturelle en Californie, ravagée par de violents incendies .
Sept personnes sont mortes dans des incendies dans le nord de la Californie, selon les autorités locales.   © Fournis par Francetv info Le président américain, Donald Trump, a déclaré l'état de catastrophe naturelle en Californie (Etats-Unis), en proie à de très violents incendies, a annoncé la Maison Blanche dimanche 5 août. Le dirigeant a en parallèle ordonné le déblocage d'une aide fédérale pour combattre ces feux qui ravagent l'Etat du sud des Etats-Unis.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!