The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Monde Abbas prié de lever les sanctions instaurées contre Gaza

02:05  14 juin  2018
02:05  14 juin  2018 Source:   fr.reuters.com

Une centaine de blessés à la frontière entre Gaza et Israël

  Une centaine de blessés à la frontière entre Gaza et Israël Les soldats israéliens ont tiré à balles réelles et lancé des grenades lacrymogènes pour disperser vendredi des manifestants à la frontière entre la bande de Gaza et Israël, faisant une centaine de blessés, a-t-on appris de sources médicales. L'armée israélienne a indiqué qu'elle était intervenue pour disperser des milliers de personnes rassemblées près de la clôture qui marque la frontière. Des manifestants ont brûlé des pneus et lancé des pierres en direction des soldats, ajoute-t-elle.

Le 19 mars, Mahmoud Abbas en emboîtant le pas aux Saoudiens et Émiratis et pour faire plaisir aux Américains a menacé d'imposer une série de sanctions financières contre la bande de Gaza .

Un nouveau régime fiscal devrait en outre être instauré dans le pays, avec deux taux d’imposition fixes («flat Face aux sanctions américaines, l’Iran va tester le soutien des puissances eurasiatiques. Gaza : quatre Palestiniens tués, 500 blessés et des images choquantes d'une journée meurtrière.

ABBAS PRIÉ DE LEVER LES SANCTIONS INSTAURÉES CONTRE GAZA © REUTERS/Mohamad Torokman ABBAS PRIÉ DE LEVER LES SANCTIONS INSTAURÉES CONTRE GAZA

Des centaines de manifestants ont bravé les interdictions en défilant mercredi dans les rues de Ramallah pour exiger du président de l'Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, qu'il lève les sanctions qui visent la bande de Gaza.

En avril 2017, Mahmoud Abbas a réduit de 30% les salaires des milliers de fonctionnaires travaillant dans la bande de Gaza contrôlée depuis 2006 par le mouvement islamiste Hamas, adversaire du Fatah, parti dont le président palestinien est issu.

"Nous somme venus pour manifester contre les sanctions imposées à Gaza par le président Mahmoud Abbas. Les sanctions doivent être levées", a déclaré à Reuters Fadi Kran, l'un des manifestants, alors que les forces de sécurité dispersaient le rassemblement à l'aide de leurs matraques et de gaz lacrymogènes.

Le blocus imposé par Israël, les conflits avec l'armée israélienne et les rivalités entre Palestiniens ont contribué à enfoncer Gaza dans une grave crise économique. Selon des économistes locaux, le taux de chômage y atteignait 49,9% au premier trimestre 2018.

(Nidal Almughrabi et Ali Sawafta, Nicolas Delame pour le service français)

Israël: Feu vert du gouvernement à une loi interdisant de filmer les soldats .
Le projet de loi prévoit jusqu’à dix ans de prison pour toute personne filmant, photographiant ou enregistrant des soldats en vue de «porter atteinte à la sécurité de l’État» ... © Majdi Mohammed/AP/SIPA Des soldats israéliens lancent des grenades lacrymogènes à la frontière entre Gaza et Israël, vendredi 30 mars. Le gouvernement israélien a donné son feu vert dimanche à un texte de loi prévoyant jusqu'à dix ans de prison pour toute personne filmant, photographiant ou enregistrant des soldats en vue de «porter atteinte à la sécurité de l'Etat», selon le ministère de la Justice.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!