Monde "Dieselgate" : Volkswagen accepte de payer 1 milliard d'euros d'amende en Allemagne

20:55  13 juin  2018
20:55  13 juin  2018 Source:   francetvinfo.fr

Le président de ZTE s'excuse et veut tirer les leçons du passé

  Le président de ZTE s'excuse et veut tirer les leçons du passé Le président de ZTE Yin Yimin s'est excusé auprès du personnel, des associés, des actionnaires et de la clientèle vendredi, l'équipementier des télécommunications chinois devant payer une amende d'un milliard de dollars (845 millions d'euros) aux Etats-Unis pour mettre fin à une interdiction qui a mis l'entreprise à genoux.L'accord passé avec le gouvernement américain et annoncé jeudi prévoit, entre autres, que ZTE change son conseil d'administration et son équipe dirigeante dans les 30 jours, verse une amende d'un milliard de dollars (845 millions d'euros) et place 400 millions de dollars sur un compte séquestre.

ÉCONOMIE - Le groupe Volkswagen a annoncé qu'il allait payer 1 ,2 milliard d 'indemnités à ses clients roulant sur des véhicules diesels aux moteurs truqués. " Dieselgate " : l'accord sur les moteurs 3 litres coûtera un milliard de dollars à Volkswagen .

Il paie 193 576 euros pour une voiture sans moteur. Après le scandale Volkswagen , c’est au tour de Daimler d’être touché par le scandale des moteurs diesel truqués. >> À lire aussi : Dieselgate : Volkswagen versera jusqu’à 1 ,2 milliard de dollars d’indemnités.

Le groupe automobile a annoncé qu'il ne déposerait aucun recours contre cette sanction

.   © Fournis par Francetv info

Le constructeur automobile Volkswagen accepte de payer 1 milliard d'euros d'amende en Allemagne, dans le scandale des moteurs diesel truqués. Le groupe allemand l'a annoncé lui-même, mercredi 13 juin. Il reconnaît ainsi "sa responsabilité" dans le scandale.

Dans son communiqué, Volkswagen explique que le parquet de Brunswick (Land de Basse-Saxe) "a mis en évidence des manquements au devoir de surveillance" au sein de l'entreprise et "ordonné à Volkswagen le paiement d'une amende". Le constructeur annonce qu'il "accepte l'amende et ne déposera pas de recours".

Dieselgate: L'enquête sur Audi élargie à son patron

  Dieselgate: L'enquête sur Audi élargie à son patron Le parquet de Munich a annoncé lundi que l'enquête liée au scandale du diesel chez Audi, la marque haut de gamme de Volkswagen, avait été élargie afin d'inclure le président du directoire Rupert Stadler parmi les suspects accusés de fraude et de publicité mensongère. Le parquet soupçonne à présent 20 personnes et il a perquisitionné lundi le domicile de Rupert Stadler et celui d'un autre membre du conseil d'administration.

Volkswagen ( VW ) a annoncé, mardi 28 juin, avoir accepté de débourser 14,7 milliards de dollars (13,3 milliards d ’ euros ) afin de dédommager ses clients aux Etats-Unis et plus largement les pouvoirs publics, après la découverte, en septembre 2015, d’un logiciel manipulant les données des émissions

Dans le cadre de l'affaire du Dieselgate , 1 400 investisseurs ont réclamé 8,2 milliards d ' euros à Volkswagen devant le tribunal allemand de Brunswick. Ils s'estiment lésés par le scandale des moteurs diesels truqués.

Des enquêtes restent en cours contre des responsables du groupe

Volkswagen a admis en 2015 avoir utilisé des logiciels capables de fausser les résultats des tests d'émission, dissimulant le niveau réel de la pollution aux oxydes d'azote (NOx), qui accroissent les risques de maladies respiratoires et cardiovasculaires. Le premier constructeur automobile mondial a reconnu avoir installé ces logiciels truqueurs sur 11 millions de véhicules dans le monde entier.

Les voitures ainsi équipées restaient dans les limites légales d'émissions de substances dangereuses comme les oxydes d'azote pendant les tests en laboratoire, mais dépassaient ces mêmes limites de 40 fois en conduite sur route.

Si le paiement de cette amende "met un terme à la procédure administrative visant Volkswagen", d'actuels et d'anciens hauts responsables du groupe restent l'objet d'enquêtes en Allemagne et aux États-Unis.

France/Dieselgate-Des tests complémentaires menés cet été-presse .
L'Institut supérieur de l'automobile et des transports (Isat) va mener des tests complémentaires avant de remettre cet automne son rapport final sur le dieselgate en France, rapporte mardi le quotidien Le Monde. "Le contenu effectif et les informations extraites des documents à notre disposition semblent à ce jour insuffisants pour retranscrire de manière fiable et détaillée les stratégies employées, et ne permettent pas d'émettre à l'heure actuelle de conclusions solides et certaines", écrivent les experts de l'Isat, qui dépend de l'université de Bourgogne, dans un rapport intermédiaire et confidentiel cité par Le Monde.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!