The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Monde Brexit: Fronde des élus écossais à la Chambre des communes

17:55  13 juin  2018
17:55  13 juin  2018 Source:   fr.reuters.com

May confortée à Westminster lors d'un vote sur le Brexit

  May confortée à Westminster lors d'un vote sur le Brexit Le Première ministre britannique, Theresa May, a remporté un scrutin crucial, mercredi à la Chambre des communes où les députés ont rejeté une disposition introduite par la Chambre des Lords qui voulait contraindre le gouvernement à négocier le maintien du Royaume-Uni au sein de l'Espace économique européen.Les députés ont rejeté cet amendement par 327 voix contre 126.

Camouflets, le retour ? Mardi et mercredi, la loi relative à la sortie de l’Union européenne revient à la Chambre des communes en deuxième lecture. Le but premier du texte est de transposer les lois européennes dans le droit britannique, afin d’éviter une pagaille juridique au lendemain du Brexit .

(Actualisé avec autres commentaires de May). Par Elizabeth Piper. LONDRES, 11 juin (Reuters) - Le projet de loi sur le Brexit revient mardi et mercredi devant la Chambre des communes lors d'une série de votes qui mettront à l 'épreuve la capacité de Theresa May à maintenir l'unité de son parti

Une trentaine de députés du Parti national écossais (Scottish National Party, SNP) ont quitté mercredi la salle de la Chambre des communes pour protester contre l'expulsion de leur chef de file Ian Blackford.

Ce dernier, qui exigeait un nouveau débat sur l'avenir de l'Ecosse dans le cadre du Brexit, avait ensuite refusé de s'asseoir et le président de la Chambre avait ordonné son expulsion.

En signe de solidarité, une trentaine d'élus du SNP ont également quitté la salle.

Mardi, la Chambre des communes a voté plusieurs textes sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, concernant notamment la pêche et l'agriculture, des dossiers particulièrement sensibles pour les Ecossais.

Les députés britanniques rétablissent la date du Brexit

  Les députés britanniques rétablissent la date du Brexit La Chambre des communes a voté mardi contre un amendement au projet de loi sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne qui ne prévoyait plus de fixer de date pour le Brexit. Dans le texte initial voté en janvier par les députés, la sortie du Royaume-Uni avait été fixée au 29 mars 2019 à 23h00 GMT. Cette date avait été retirée par la Chambre des Lords, la chambre haute du Parlement, majoritairement pro-européenne. Elle a été rétablie mardi par une majorité de 326 députés contre 301.

Le Brexit est possible. La réélection de David Cameron, et surtout la majorité absolue obtenue par le parti conservateur aux Communes , ont rendu Si cela se confirmait, le Labour pourrait connaître des turbulences, surtout si la très grande majorité des élus à la Chambre des Communes soutient le

Résultats triés par Communes Code postal N° Département Département Code Insee. Si vous connaissez le nom exact, mettez une majuscule en première lettre ou Code insee de la commune : 2.

Le parlement écossais, où le SNP est le parti le mieux représenté, est opposé à plusieurs de ces mesures. De nombreuses voix se sont élevées en Ecosse pour accuser le gouvernement de Theresa May d'ignorer les intérêts de l'Ecosse.

Après son expulsion de la Chambre des communes, Ian Blackford a estimé sur la BBC que le gouvernement de Londres ne respectait pas l'Ecosse. "Ne nous y trompons pas, c'est une crise constitutionnelle", a-t-il dit.

BREXIT: FRONDE DES ÉLUS ÉCOSSAIS À LA CHAMBRE DES COMMUNES © REUTERS/Russell Cheyne BREXIT: FRONDE DES ÉLUS ÉCOSSAIS À LA CHAMBRE DES COMMUNES

"Nous ne resterons pas sans réagir si on prive le parlement écossais de ses prérogatives (...) Nous userons des moyens parlementaires à notre disposition et ce gouvernement devra rendre des comptes."

Le ministre écossais (SNP) chargé du Brexit, Michael Russell, a jugé pour sa part que les règles actuelles de dévolution entre le gouvernement de Londres et les parlements écossais, gallois et nord-irlandais devraient être modifiées à la lumière du Brexit.

"La dévolution existe toujours mais elle ne peut continuer à fonctionner comme ça. On la détruit, on refuse d'accepter les droits du parlement (écossais) et son opinion", a-t-il dit à Reuters.

Le système de dévolution donne au parlement et à l'exécutif écossais des compétences notamment en matière d'éducation, de justice, de police, d'agriculture et de pêche.

(Elisabeth O'Leary à Edimbourg et William James à Londres; Guy Kerivel pour le service français)

LEAD 1-Les députés britanniques rétablissent la date du Brexit .
La Première ministre Theresa May a contré mardi une rébellion au Parlement sur ses projets de Brexit, au prix d'un compromis qui accorde aux parlementaires plus de contrôle sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne.Après un débat serré, les députés de la Chambre des communes ont voté par 324 voix à 298 pour accepter une proposition disant que si le Parlement rejette l'accord final sur le Brexit, un ministre du gouvernement fera savoir comment le gouvernement prévoit de procéder dans les 28 jours.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!