The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Monde Trump libère une détenue à la demande de Kim Kardashian

16:50  07 juin  2018
16:50  07 juin  2018 Source:   lexpress.fr

Quand Kim Kardashian rencontre Donald Trump pour parler réforme carcérale (PHOTO)

  Quand Kim Kardashian rencontre Donald Trump pour parler réforme carcérale (PHOTO) Ce mercredi 30 mai, Kim Kardashian a été reçue par Donald Trump à la Maison Blanche. L'occasion pour elle de plaider la cause d'une prisonnière condamnée à perpétuité. C’est une improbable rencontre qui a eu lieu ce mercredi 30 mai. Alors qu’elle milite pour la libération d’Alice Marie Johnson, une sexagénaire condamnée à perpétuité pour une "infraction non violente liée à la drogue" il y a plus de 20 ans, Kim Kardashian a été reçue à la Maison Blanche pour parler réforme carcérale avec Donald Trump.

Kim Kardashian : un solitaire, de l'or fondu et Ecoutes de la NSA: "avec le recul, je me demande La bénéficiaire de la mesure de clémence, Alice Marie Johnson, a été présentée comme une détenue modèle, dans un communiqué de l'exécutif.

L’épouse de Kanye West était à la Maison Blanche pour plaider la cause d’ une détenue américaine. Kim Kardashian à la Maison Blanche : La star revient sur sa rencontre avec Donald Trump SANTÉ ZEVO 5 օր առաջ.

La star avait rencontré le président américain la semaine dernière. Mercredi, Alice Marie Johnson, 63 ans, a pu sortir de prison après avoir passé 22 ans derrière les barreaux pour trafic de drogue.

Donald Trump a reçu Kim Kardashian à la Maison-Blanche © Twitter @realDonaldTrump Donald Trump a reçu Kim Kardashian à la Maison-Blanche

Après avoir passé 22 ans dans une cellule d'une prison en Alabama pour trafic de drogue, une sexagénaire a été libérée mercredi. Sa peine a été commuée par le président américain Donald Trump. Cette libération intervient une semaine après la rencontre entre la star de téléréalité Kim Kardashian et Donald Trump à la Maison Blanche.

Quand Kim Kardashian rencontre Donald Trump pour parler réforme carcérale (PHOTO)

  Quand Kim Kardashian rencontre Donald Trump pour parler réforme carcérale (PHOTO) Ce mercredi 30 mai, Kim Kardashian a été reçue par Donald Trump à la Maison Blanche. L'occasion pour elle de plaider la cause d'une prisonnière condamnée à perpétuité. C’est une improbable rencontre qui a eu lieu ce mercredi 30 mai. Alors qu’elle milite pour la libération d’Alice Marie Johnson, une sexagénaire condamnée à perpétuité pour une "infraction non violente liée à la drogue" il y a plus de 20 ans, Kim Kardashian a été reçue à la Maison Blanche pour parler réforme carcérale avec Donald Trump.

Articles récents. 2018-06-06 - Trump commue la peine d’ une détenue . La commutation annoncée par M. Trump intervient une semaine après la visite à la Maison Blanche de Kim Kardashian , qui avait appelé le président à offrir une seconde chance à la prisonnière.

Le président américain Donald Trump a commué mercredi la peine de prison à vie d'une femme de 63 ans, une décision immédiatement saluée par la vedette de téléréalité Kim Kardashian qui avait plaidé la cause de la détenue à la Maison Blanche.

La star s'est félicitée de la libération d'Alice Marie Johnson dans un tweet. "C'est la meilleure de toutes les nouvelles", a-t-elle écrit. Elle avait appelé le président américain à offrir une seconde chance à cette femme.

Elle était impliquée dans un trafic de cocaïne et avait été condamnée en 1996 à la perpétuité réelle, conformément à une législation très répressive prévoyant de lourdes peines plancher dans les affaires de drogue. Une sentence "bien trop sévère au regard de l'infraction", a souligné mercredi l'ACLU, grande organisation américaine de défense des libertés, en remerciant le président et en l'incitant à commuer d'autres "lourdes condamnations".

Pas d'antécédents judiciaires

Selon l'administration pénitentiaire, Alice Johnson a fait montre d'un comportement exemplaire en prison durant deux décennies, étant source d'inspiration pour les autres détenues et travaillant dur pour se racheter. Cette arrière-grand-mère "a purgé près de 22 années dans une prison fédérale pour un délit commis sans antécédents judiciaires", a justifié la Maison Blanche.

Selon la Constitution des Etats-Unis, le président peut soit annuler une condamnation rendue par la justice fédérale, soit commuer la peine d'un condamné, c'est-à-dire en raccourcir la durée. Contrairement à ses prédécesseurs, Bill Clinton, George W. Bush et Barack Obama, qui ont chacun attendu plus de deux ans avant d'accorder leur première grâce, Donald Trump montre qu'il n'hésite pas à utiliser ce droit régalien quand il considère que la justice a fait fausse route.

Merci, mais non merci. La famille de Mohamed Ali refuse que Donald Trump le gracie .
Mercredi 6 juin, Donald Trump a gracié Alice Marie Johnson, quelques jours seulement après avoir rencontré Kim Kardashian – venue plaider la cause de la détenue à la Maison Blanche. Le président des États-Unis ne compte visiblement pas s’arrêter en si bon chemin. C’est ainsi qu’il a annoncé, vendredi 8 juin, qu’il envisageait de gracier Mohamed Ali, à titre posthume. Le boxeur, décédé en 2016, avait été condamné en 1967 Mercredi 6 juin, Donald Trump a gracié Alice Marie Johnson, quelques jours seulement après avoir rencontré Kim Kardashian – venue plaider la cause de la détenue à la Maison Blanche.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!