Monde Italie : l'hypothèse d'un retour aux urnes se renforce

09:05  16 mai  2018
09:05  16 mai  2018 Source:   lefigaro.fr

Italie: la Juventus quasiment assurée du titre à deux journées de la fin

  Italie: la Juventus quasiment assurée du titre à deux journées de la fin La Juventus Turin est pratiquement assurée de décrocher un septième titre de championne d'Italie consécutif, le 34e en tout, après le match nul de Naples face au Torino (2-2) dimanche lors de la 36e journée. A deux journées de la fin du championnat, la Juventus compte six points d'avance sur Naples. Les deux équipes sont à égalité dans les confrontations directes et la différence de buts est très favorable à la Juventus (+61 contre +45).

» LIRE AUSSI - La Catalogne a enfin un nouveau président. Pour commencer, le contrôle des comptes de la région reste en vigueur. Italie : l ' hypothèse d ' un retour aux urnes se renforce . Jour de deuil à Gaza après la journée sanglante de lundi.

Cet échec, quatre jours après le refus du Parti républicain du peuple (CHP, principale formation de l’opposition) de participer à une coalition avec le parti d’Erdogan, renforce l ’ hypothèse d ’ un retour anticipé aux urnes cet automne.

Faute d'un accord entre le M5S et la Ligue, qui peinent à former un gouvernement, de nouvelles élections seraient convoquées.

figarofr: Luigi Di Maio, le chef de file du M5S. © Alessandro Di Meo/AP Luigi Di Maio, le chef de file du M5S.

«Un bluff, un imbroglio, une farce»: les commentateurs n'ont pas de mots assez forts pour qualifier la décevante prestation de Luigi Di Maio, le chef de file du M5S, le Mouvement 5 étoiles, antisystème, et de Matteo Salvini, le responsable de Ligue d'extrême droite, lundi au Quirinal, devant le président de la République, Sergio Mattarella. Le chef de l'État a accordé aux deux formations populistes un nouveau délai d'une semaine pour conclure leur «contrat de gouvernement». Mais déjà Matteo Salvini envisage l'hypothèse d'un retour aux urnes en juillet, sinon à l'automne. Pour son numéro deux à la Ligue, Giancarlo Giorgetti, c'est même «la solution la plus probable». Personne ne sait ce qui peut ressortir des consultations «référendaires» que chaque parti veut organiser sur leur programme commun en fin de semaine - le M5S par Internet auprès de ses 37.000 affiliés, la Ligue dans des kiosques de rues. Mais l'impression est qu'à tout moment tout pourrait basculer.

En Italie, dernière chance de former un gouvernement

  En Italie, dernière chance de former un gouvernement Les différentes formations politiques défileront une fois de plus dans le bureau du président de la République ce lundi. Celui-ci pourrait, faute d'accord, nommer un gouvernement technique. © afp.com/Vincenzo PINTO Le président de l'Italie Sergio Mattarella, le 11 janvier 2018 à Rome au palais présidentiel du Quirinale, à Rome Voilà deux mois que les élections législatives italiennes ont accouché de leur verdict. Pourtant après des semaines de tractations, aucun gouvernement n'a encore été choisi. Les différents partis n'ont toujours pas trouvé d'accord.

» LIRE AUSSI - Des ordures aux avions, tout se recycle. Un homme se tenant sur un tas d'ordures brûlant dans une décharge à Saburovo, à la périphérie de Moscou, le 19 août 2010. Italie : l ' hypothèse d ' un retour aux urnes se renforce .

A la sortie des bureaux de vote, nombre d'électeurs se montraient amers, au terme d ' une campagne aux accents parfois violents, dominée par les questions liées à l'immigration, l'insécurité ou la faiblesse de la reprise économique en Italie .

Le Corriere della Sera estime ces consultations «bien peu transparentes»: «Tout cela a l'air d'expédients pour ne pas assumer les responsabilités d'une entente qui vacille.» Entre les deux formations, les divergences demeurent grandes sur des points fondamentaux comme l'Europe, l'immigration, la sécurité, le déficit public, la justice ou encore la politique de grands travaux. Le principal désaccord porte toutefois sur le choix du personnage appelé à conduire le futur gouvernement. Le fait qu'aucun nom n'ait été communiqué lundi au président Mattarella a beaucoup surpris. Matteo Salvini s'opposant fermement au choix de Luigi Di Maio, une dizaine de candidatures ont été examinées avant d'être écartées, tant elles étaient improbables. Celle du professeur d'économie Giulio Sapelli, un ancien professeur du leader de la Ligue âgé de 71 ans, qui semblait le mieux placé, n'a duré qu'une soirée. Les M5S avancent maintenant la candidature de Giuseppe Conte, un universitaire de 54 ans enseignant le droit privé à Florence. La Ligue réserve son jugement.

Italie : "un gouvernement neutre" faute d'accord politique

  Italie : Sans majorité au parlement deux mois après les élections, le président italien propose un gouvernement neutre comme solution provisoire. © Reuters Sans majorité au parlement deux mois après les élections, le président italien propose un gouvernement neu Un gouvernement "politiquement neutre". C'est la solution proposée lundi par le président italien Sergio Mattarella pour sortir le pays de la crise politique qui le secoue depuis deux mois. Depuis les élections, l'Italie n'a pas de gouvernement faute d'accord entre les forces politiques.

Tous sauf l’ Italie , qui pourrait se réveiller lundi sans perdant et, surtout, sans le dessin d ’ une majorité claire en vue de la formation d ’ un gouvernement. Un retour aux urnes , enfin, est peu probable, bien qu’évoqué par Silvio Berlusconi notamment.

Et si quelquefois, sur les marches d ' un palais, sur l'herbe verte d ' un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce.

Avant de se rendre au Quirinal, Matteo Salvini avait pris conseil auprès de Silvio Berlusconi, qui déclarait il y a encore dix jours: «Qu'ils fassent l'accord tous les deux… S'ils en sont capables.» Giorgia Meloni, leader de Frères d'Italie (extrême droite), appelle Matteo Salvini à «ne pas se lancer dans une aventure à l'issue incertaine»: «Mieux vaut retourner tout de suite aux urnes.»

Mise en garde de Bruxelles

Ces incertitudes alarment Bruxelles. Deux commissaires européens ont mis mardi en garde l'Italie contre tout manquement à la discipline communautaire, alors que le programme des deux formations populistes implique de nombreuses dépenses. Le vice-président de la Commission, Valdis Dombrovskis, a appelé au respect de la stabilité financière qui implique «une réduction graduelle du déficit et une réduction parallèlement graduelle de la dette publique», remontée à 2300 milliards d'euros en mars, selon la Banque d'Italie. De son côté, Dimitris Avramopoulos, commissaire européen aux Migrations, espère qu'il «n'y aura pas de changement dans la politique migratoire de l'Italie».

Le Fair-Play Financier renforcé .
Le comité exécutif de l'UEFA vient d'adopter plusieurs réformes qui visent à affermir le système du Fair-Play financier (FPF). Cette formule 2.0 obligera désormais les clubs en lice dans les compétitions européennes à « publier leurs informations financières, y compris les commissions aux agents », développe l'instance. De plus en plus strictes, les nouvelles règles du FPF veulent « améliorer la transparence » et « anticiper les sujets d’interrogations financières », explique l'UEFA.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!