Monde Ukraine: l'agence de presse russe Ria Novosti perquisitionnée

19:43  15 mai  2018
19:43  15 mai  2018 Source:   rfi.fr

Poutine en limousine "made in Russia" pour son investiture

  Poutine en limousine Le président Vladimir Poutine s'est rendu lundi à sa cérémonie d'investiture dans une limousine noire flambant neuve, fabriquée entièrement en Russie, délaissant les Mercedes utilisées lors des trois mandats présidentiels précédents. Sous les caméras, M. Poutine est sorti de son bureau au Kremlin pour monter dans la nouvelle limousine russe "Sénat" pour se rendre au Grand Palais du Kremlin, où il a prêté serment pour son 4e mandat présidentiel, courant jusqu'en 2024.

De notre correspondant à Kiev, Sébastien Gobert. Les enquêteurs ukrainiens ont établi que RIA Novosti est utilisé par le pays agresseur, la Russie, dans le cadre de la guerre hybride contre l' Ukraine . Le communiqué de presse des services de sécurité d' Ukraine , le SBU, est lapidaire.

Le rédacteur en chef de RIA Novosti Ukraine , Kirill Vyshinsky subit un interrogatoire en Ukraine après son arrestation. Ria Novosti et Interselekt, l'entreprise qui gère les activités économiques de l ' agence de presse russe à Kiev, ont été ajoutées pour une durée de trois ans à la liste noire du

Les services secrets ukrainiens, le SBU, ont perquisitionné les locaux de RIA Novosti, une agence de presse russe, et arrêté son directeur. Kiev accuse RIA Novosti d'être une arme de la guerre d'information que mène le Kremlin. La Russie condamne avec fermeté.

Le journaliste Kyrylo Vychynski est accusé de «haute trahison», a déclaré à la presse un responsable du parquet ukrainien, Igor Ponotchovny, le 16 mai 2018. © REUTERS/Valentyn Ogirenko Le journaliste Kyrylo Vychynski est accusé de «haute trahison», a déclaré à la presse un responsable du parquet ukrainien, Igor Ponotchovny, le 16 mai 2018.

De notre correspondant à KievSébastien Gobert

Les enquêteurs ukrainiens ont établi que RIA Novosti est utilisé par le pays agresseur, la Russie, dans le cadre de la guerre hybride contre l'Ukraine. Le communiqué de presse des services de sécurité d'Ukraine, le SBU, est lapidaire. Il promet de publier des preuves étayant ses accusations sous peu. Il n'explique pourtant pas pourquoi le SBU a laissé RIA Novosti opérer depuis le début de la guerre en 2014, et n'a décidé d'agir que maintenant.

Nucléaire iranien-Le Majlis va réclamer une réaction "équivalente"

  Nucléaire iranien-Le Majlis va réclamer une réaction Une motion demandant une réaction "proportionnelle et équivalente" de la République islamique après le retrait américain de l'accord sur son programme nucléaire a été présentée mercredi au parlement iranien, rapporte l'agence de presse Fars.Le texte invite toutefois le président Hassan Rohani à obtenir "les garanties nécessaires" à la poursuite de sa mise en oeuvre auprès des autres signataires, c'est à dire l'Allemagne, la France, la Grande-Bretagne, la Russie et la Chine, selon l'hojatoleslam Mojtaba Zulnouri, président de la commission parlementaire de l'Energie nucléaire.

Publié le 24/05/2018 à 15:11. L' Ukraine a interdit aujourd'hui l ' agence de presse publique russe Ria Novosti d'opérer sur son territoire dans le cadre de nouvelles sanctions visant Moscou qui interviennent une semaine après l'arrestation d'un responsable de l'entreprise à Kiev, inculpé de "haute trahison".

Kiev — L’ Ukraine a interdit jeudi à l ’ agence de presse publique russe Ria Novosti d’opérer sur son territoire dans le cadre de nouvelles sanctions visant Moscou qui interviennent une semaine après l’arrestation d’un responsable de l ’ agence à Kiev, pour « haute trahison ».

A Moscou, le Kremlin promet des représailles et dénonce l'opération du SBU comme une attaque contre la liberté de la presse. Les autorités ukrainiennes ont déjà arrêté et extradé pas moins de 30 journalistes russes depuis 2014. Malgré les inquiétudes et les protestations d'organisations de défense de la liberté de la presse, Kiev les dénonce comme des agents de l'ennemi, et se justifie par le souci de sécurité nationale.

Ce mardi 15 mai, un humoriste russe de renom a été bloqué à la frontière ukrainienne et interdit d'entrée sur le territoire. C'est donc une nouvelle journée très anti-russe en Ukraine, et un signe que les tensions entre les deux pays ne s'apaisent pas.

Vol MH17 : accusée d’être responsable, la Russie nie en bloc .
Le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a accusé vendredi les Occidentaux de « spéculer à des fins politiques », après que l’Union européenne, l’OTAN, les Pays-Bas et l’Australie ont pointé la responsabilité russe dans la catastrophe. © BART MAAT / AFP Le ministre des affaires étrangères néerlandais, Stef Blok, lors de sa conférence de presse, le 25 mai 2018.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!