The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Monde "C'est la guerre, non ?" : en Israël, beaucoup se réjouissent du déménagement de l'ambassade américaine, malgré les morts à Gaza

13:40  15 mai  2018
13:40  15 mai  2018 Source:   francetvinfo.fr

Jérusalem : les États-Unis ouvrent leur ambassade

  Jérusalem : les États-Unis ouvrent leur ambassade Les Etats-Unis inaugurent lundi à Jérusalem leur ambassade en Israël, réalisant la promesse controversée du président Donald Trump au risque d'enflammer les passions des Palestiniens qui pourraient protester massivement dans les Territoires, surtout à Gaza. "La semaine prochaine, l'ambassade américaine en Israël va être déménagée à Jérusalem. Félicitations à tous !" tweetait le président américain Donald Trump samedi 12 mai. La cérémonie d'inauguration aura lieu lundi 14 mai, elle est largement perçue comme défiant la réprobation de la communauté internationale dans une période de grande inquiétude pour la stabilité régionale.

Simona Frankel, ambassadrice d' Israël en Belgique: "Les 55 morts de la bande de Gaza étaient tous des terroristes". Israël : 70e anniversaire de la création de l 'État et déménagement de l ' ambassade américaine .

Des cérémonies pour le déménagement de l ' ambassade américaine dans la ville de Qods sont prévues pour le lundi 14 mai. Nakba: Israël en état d’alerte à Gaza .

  © Fournis par Francetv info

Pendant qu'Israël et États-Unis célébraient l'inauguration de la nouvelle ambassade américaine à Jérsualem, de violents affrontements avec l'armée israélienne ont fait près de 60 morts côté palestinien, à Gaza.

À Jérusalem, beaucoup d'Israéliens se réjouissent du déménagement de l’ambassade américaine dans leur ville, lundi 14 mai. La journée sanglante de Gaza – près de 60 Palestiniens tués, plus de 2 400 blessés par l'armée israélienne – paraît, elle, bien loin. Lundi soir le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a justifié l’usage de la force à Gaza par la nécessité de défendre les frontières contre des actes terroristes.

Gaza: le Canada juge "inexcusable" que des civils aient été tués

  Gaza: le Canada juge Le Canada s'est dit "très préoccupé" lundi après la mort de 52 Palestiniens tués par l'armée israélienne lors de manifestations contre le transfert à Jérusalem de l'ambassade américaine en Israël, jugeant "inexcusable" que des civils aient été tués. La ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, s'est déclarée sur Twitter "très préoccupée par la violence dans la bande de Gaza"."Nous sommes attristés par les morts" et les blessés "d'aujourd'hui et des dernières semaines", a-t-elle indiqué au nom du gouvernement de Justin Trudeau.

Sur Twitter comme dans la rue, l ' ambassade américaine en Israël entame son déménagement à Jérusalem. Gaza : trois Palestiniens tués par des soldats israéliens. Un correspondant de la chaîne israélienne Channel 10 s' est procuré le discours du prince saoudien.

Un mal qui répand la terreur, Mal que le Ciel en sa fureur Inventa pour punir les crimes de la terre, La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom) Capable d'enrichir en un jour l'Achéron, Faisait aux animaux la guerre . Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés

Au bruit du chophar,une corne de bélier utilisé dans la tradition juive, de jeunes Israéliens se réjouissent du déménagement de l’ambassade. Accrochés aux lampadaires et sur leur dos, des drapeaux américains et israéliens.

"C’est notre pays, et Jérusalem est notre capitale"

Et sur la tête de Shlomo Gordon, une casquette "Make America Great Again", le slogan de campagne du président américain Donald Trump. Il se félicite du déménagement de l'ambassade. "C’est Trump qui l’a dit le mieux, assure-t-il. C’est simplement reconnaître la réalité ! Il dit : peu importe la solution, deux États, un État, ça n’a pas d’importance. La vérité c’est que mon peuple, le peuple juif, ne doit être nulle part ailleurs qu’en Israël. C’est notre pays, et Jérusalem est notre capitale depuis le jour où le roi David l’a établie comme capitale du royaume d’Israël."

À une heure et demie de voiture d’ici, la bande de Gaza et ses dizaines de morts. Mais pour Lior, pas de quoi ternir la fête autour de ce qui est pour lui un événement historique. "C’est la guerre, non ? (rires) Je veux dire, ils s’imposent ça à eux-mêmes, pour arrêter quelque chose qui n’est pas arrêtable. Et ils utilisent la violence, comme toujours. Ça reste des vies humaines, mais… malheureusement, ça s’est passé comme ça."

Le président turc compare le sort des Palestiniens à Gaza à celui des juifs sous les nazis .
"Il n'y a pas de différence entre les atrocités subies par le peuple juif en Europe il y a 75 ans et la brutalité dont souffrent nos frères à Gaza", a déclaré M. Erdogan à l'ouverture d'un sommet panislamique à Istanbul. © Fournis par Francetv info Le président turc ne mâche pas ses mots. Recep Tayyip Erdogan a comparé, vendredi 18 mai, le traitement réservé par Israël aux Palestiniens de la bande de Gaza à la persécution des juifs en Europe sous les nazis.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!