Monde Indonésie : attentat-suicide à Surabaya contre une base de police

09:10  14 mai  2018
09:10  14 mai  2018 Source:   france24.com

Indonésie : série d'attaques meutrières contre des églises à Surabaya

  Indonésie : série d'attaques meutrières contre des églises à Surabaya Au moins neuf personnes ont été tuées et 40 blessées dimanche dans des attentats à la bombe contre des églises à Surabaya, en Indonésie. Ces attaques, qui n'ont pas été revendiquées, ont eu lieu à deux jours du début du ramadan. Des kamikazes se sont fait exploser, dimanche 13 mai, dans trois églises à Surabaya, la deuxième ville d'Indonésie, à dix minutes d'intervanlles. Le bilan est, pour l'heure, provisoire : six morts et 35 blessés, selon la police.Ces explosions, qui interviennent à quelques jours du ramadan, n'ont pas été revendiquées.

Une nouvelle attaque suicide menée contre une base de la police indonésienne à Surabaya a eu lieu ce lundi. Une famille de cinq personnes dont un enfant est à l'origine de l'explosion kamikaze.

EN IMAGES - Quatre kamikazes à moto se sont fait exploser lundi matin près d'un commissariat de police de Surabaya , faisant une dizaine de blessés. La veille, trois attentats - suicides revendiqués par Daech avaient fait 14 morts dans des églises d' Indonésie .

Des policiers en patrouille, lundi 14 mai 2018, près du bureau de la police de Surabaya ayant été visé par un attentat. © Juni Kriswanto, AFP Des policiers en patrouille, lundi 14 mai 2018, près du bureau de la police de Surabaya ayant été visé par un attentat.

Au lendemain d'une série d'attaques contre des églises de Surabaya, un nouvel attentat a frappé la deuxième ville d'Indonésie, lundi, visant cette fois-ci une base de la police.

Quatre kamikazes à moto se sont fait exploser, lundi 14 mai, près d'une base de la police à Surabaya, dans le sud-est de l'Indonésie, tuant au moins un agent, ont annoncé les autorités. La veille, la ville avait déjà été la cible d'une série d'attentats-suicides contre des églises.

Images de vidéosurveillance à l'appui, Frans Barung Mangera, porte-parole de la police de la province de Java Oriental, a raconté qu'un homme et une femme à moto s'étaient arrêtés au checkpoint de la base : "C'est à ce moment-là que l'explosion s'est produite."

L’Indonésie frappée par le « djihadisme familial »

  L’Indonésie frappée par le « djihadisme familial » Deux familles, dont l’une de retour de Syrie, ont perpétré une série d’attaques meurtrières à Surabaya. Ce sont des familles entières, père et mère et enfants transformés en commandos suicides, qui ont perpétré, dimanche 13 et lundi 14 mai, les attentats djihadistes les plus sanglants de la dernière décennie en Indonésie. Dans la ville portuaire de Surabaya, située dans l’est de l’île de Java, un couple et leurs quatre enfants ont attaqué trois églises chrétiennes : leur assaut a fait au moins quatorze morts et quarante blessés.

Les trois attaques, dont un attentat - suicide , ont visé des églises Les trois attaques ont été perpétrées dans trois endroits différents à dix minutes d'intervalle, la première explosion s'étant produite à 07h30 (00h30 TU), a précisé la police de Surabaya , deuxième ville d' Indonésie .

Cinq membres d’une même famille ont commis un attentat - suicide , lundi 14 mai, visant une base de la police de Surabaya , la deuxième ville d’ Indonésie , faisant au moins dix blessés. Sur les attaques de ce week-end : L’EI revendique une série d’attaques contre des églises.

"Quatre assaillants sur deux motocyclettes sont morts et leurs identités sont en train d'être vérifiées. Une fillette de huit ans qui était avec eux a survécu", a-t-il poursuivi, ajoutant que l'attaque avait fait au moins 10 blessés. Plus tôt dans la journée, il avait fait état de deux kamikazes à moto.

La métropole de l'est de l'île de Java, deuxième ville d'Indonésie, a été le théâtre, dimanche, d'une des vagues d'attentats les plus meurtrières de ces dernières années dans l'archipel. Trois attentats-suicides ont été commis contre des églises par six membres d'une même famille, dont deux très jeunes filles de 9 et 12 ans, et revendiqués par le groupe jihadiste de l’organisation État islamique (EI). Ces attaques ont fait 14 morts et des dizaines de blessés, selon un dernier bilan.

L'archipel d'Asie du Sud-Est, pays musulman le plus peuplé du monde, est en état d'alerte. Le mouvement local Jamaah Ansharut Daulah est lié à de nombreuses attaques, dont l'un en janvier 2016 à Jakarta qui avait coûté la vie à quatre civils et quatre assaillants. Cette attaque avait été la première revendiquée en Asie du Sud-Est par l'EI.

Avec AFP

Attentat du 13 novembre : Netflix dévoile la bande-annonce de son documentaire (Vidéo) .
Plus de deux ans après les terribles attentats du 13 novembre à Paris, Netflix s’apprête à dévoiler sur sa plateforme un documentaire bouleversant qui donnera la parole aux héros et victimes de cette soirée. Non Stop Zapping vous propose de découvrir la bande-annonce.Dès le 1er juin prochain, les abonnés de Netflix pourront découvrir un documentaire tout simplement bouleversant sur les attentats du 13 novembre à Paris intitulé "13 novembre : Fluctuat Nec Mergitur". Découpé en trois parties, ce documentaire plonge le spectateur au cœur de cette terrible soirée, et donne la parole aux rescapés et aux héros : "Tu veux ne plus avoir ces images, ces pensées, ces souvenirs.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!