Insolite Insolite : les gendarmes arrêtent une Laguna chargée à bloc sur l'autoroute

12:30  07 septembre  2017
12:30  07 septembre  2017 Source:   Turbo.fr

Les Copains d’abord : années 80 (France 2) - Lio : "La vie s’est chargée de me remettre à ma place !"

  Les Copains d’abord : années 80 (France 2) - Lio : Lio présente l’émission, chante ses tubes, interprète des sketchs avec Patrick Fiori… Et regarde la jeune génération reprendre les chansons des années 80 dans "Les Copains d'abord : années 80", diffusé ce jeudi 31 août à 20h55 sur France 2.Lio : Un peu tout ça mélangé, je crois. J’ai cru comprendre que la chaîne a eu peur. Il faut bien l’avouer, je traîne la réputation d’être ingérable ! Je suis une bonne copine, mais beaucoup trop frontale, j’appelle un chat un chat, et ce n’est pas toujours très bien perçu. Il faut que je travaille là-dessus. Le producteur, qui me connaît bien, sait aussi que je sais rire de moi. Nous nous sommes tous beaucoup amusés.

erreur aucun n° de mandat trouvé. copyright 2015 - © A la lucarne de l'immobilier.

Il n'existe pas de document avec cet identifiant.

Logo turbo 1280 laguna 400 kg trop© Fournis par Turbo.fr Logo turbo 1280 laguna 400 kg trop

400 kilos de bagages en trop, mais surtout, un chargement totalement improbable et bien évidemment dangereux. C'est ce que les gendarmes de Valence ont constaté sur une Laguna, interceptée par une patrouille.

Non, décidément, le bon sens n'est pas partagé de manière équitable entre tous. Car pour charger ainsi son véhicule, non seulement en le surchargeant au-delà du poids maximal autorisé et possible, mais aussi, avec des bagages qui débordent de partout sur le véhicule, il faut être un brin inconscient.

400 kilos de bagages en trop

Et pourtant, une telle mise en danger de sa propre vie, de celle de ses passagers et des autres usagers de la route, notamment si des bagages se détachent du toit en roulant, n'est sanctionnée que par une amende de 135 euros ! C'est ce que les gendarmes ont infligé au conducteur de cette Laguna, interceptée fin août du côté de Valence, sur l'autoroute A7.

Faits divers - Isère : une recherche citoyenne samedi pour tenter de trouver Maëlys

  Faits divers - Isère : une recherche citoyenne samedi pour tenter de trouver Maëlys Près d'un millier de personnes se sont mobilisées à Pont-de-Bonvoisin et dans les environs pour une grande battue qui aura lieu ce samedi, à la rechercher de la fillette de 9 ans disparue lors d'un mariage le week-end dernier. © AFP Depuis dimanche dernier, les gendarmes ont recherché Maëlys autour du lieu du mariage. 900 volontaires vont s'y mettre ce samedi. C’est le cauchemar de tout parent. Et c’est aussi, naturellement, le sien. « Ma fille a 9 ans, comme Maëlys, et j’habite à quinze minutes de Pont-de-Beauvoisin, où elle a disparu », explique Nour-Eddine Ghaoui.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Site en maintenance Rencontre sans lendemain les premiers de la rencontre coquine Paris.

La Laguna, qui plus est plus toute jeune, était littéralement écrasée par les bagages disposés sur son toit, mais aussi sur le hayon arrière, ce qui est bien évidemment totalement illégal. Illégal aussi, le PTAC, poids total autorisé en charge du véhicule, qui était dépassé de 400 kilos.

Des bagages même sur le hayon arrière !

À l'intérieur, même si ce n'est pas répréhensible, le véhicule était également chargé à bloc, tant le coffre que la banquette arrière et même le siège passager avant.

Les gendarmes ont verbalisé le contrevenant, qui n'a été autorisé à repartir qu'après avoir débarrassé une partie de son chargement, afin non seulement de rester dans l'étiage du PTAC, mais aussi pour ne pas mettre en danger les autres usagers de la route, avec des bagages mal attachés sur la galerie ou le hayon arrière.

Faits divers - Eleveur abattu en Saône-et-Loire : un gendarme mis en examen .
Le gendarme poursuivi avait atteint l'éleveur de trois balles. Celui-ci fonçait alors sur les forces de l'ordre.Un gendarme qui avait tiré mortellement sur un agriculteur fin mai en Saône-et-Loire, alors que ce dernier fonçait sur lui et l'un de ses collègues en voiture, a été mis en examen vendredi, a-t-on appris auprès du parquet de Chalon-sur-Saône. Une information judiciaire avait été ouverte début juin pour «violences avec arme ayant entraîné la mort sans intention de la donner». Cette mise en examen intervient «sans placement sous contrôle judiciaire», a précisé le procureur de la République de Chalon-sur-Saône, Damien Savarzeix.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!