Insolite Un tueur de chats condamné à 16 ans de prison aux É.-U.

02:35  18 juillet  2017
02:35  18 juillet  2017 Source:   Metrotime

Un gâteau au cannabis intoxique ses collègues: un employé condamné

  Un gâteau au cannabis intoxique ses collègues: un employé condamné Il dépose sans rien dire un gâteau au cannabis dans la salle de pause de son entreprise, trois de ses collègues font un malaise: le trentenaire auteur de cette mauvaise "blague" a été condamné mardi à Bordeaux à une peine d'amende, rapporte mercredi le journal Sud Ouest. Une "blague" d'un goût douteuxEn février, cet ex-employé d'un magasin de bricolage situé à Biganos (Gironde) avait déposé anonymement un "space cake" aux allures de fondant au chocolat dans la salle de pause de l'entreprise, suscitant l'appétit de ses collègues.

Cette page n'est pas visible actuellement.

erreur aucun n° de mandat trouvé.

<p>Un tueur de chats condamné à 16 ans de prison aux É.-U.</p> © Metrotime (fr)

Un tueur de chats condamné à 16 ans de prison aux É.-U.

Un Californien de 26 ans a été condamné à 16 ans de prison. Robert Farmer a été reconnu coupable d’avoir tué et torturé 21 chats en 2015.

Voici une nouvelle qui réjouit les défenseurs des animaux du monde entier. Vendredi dernier, un jeune homme américain a été condamné pour avoir massacré 21 chats. Il a également été reconnu coupable d’avoir abusé sexuellement du cadavre de l’un des chats. Pour ces faits, Robert Farmer a écopé d’une peine de 16 ans de prison ferme. Après sa future libération, le juge lui a également interdit de posséder ou même de s’approcher d’un chat pendant dix ans.

Aux États-Unis, un détenu s'évade de prison grâce... à un drone

  Aux États-Unis, un détenu s'évade de prison grâce... à un drone Avant d'utiliser une tenaille pour couper les grillages, le détenu avait pris soin de glisser un mannequin portant ses vêtements dans son lit. © AFP Aux États-Unis, un détenu s'évade de prison grâce... à un drone Aux États-Unis, un détenu a réussi à s'évader grâce à un drone. Il a utilisé l'engin pour se faire livrer une tenaille.Une première évasion en 2005. L'affaire se passe en Caroline du Sud. À 46 ans, Jimmy Cosey purge une peine de prison à vie pour un enlèvement commis en l'an 2000 et il n'en est pas à son coup d'essai.

Erreur! Vous tentez d'accèder à un Sujet qui n'existe plus.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

Un serial killer de chats

Les faits remontent à 2015. A l’époque, ils avaient secoué la ville de San José, en Californie. Le mois de septembre 2015 avait été marqué par plusieurs disparitions de chats dans le quartier de Cambrian Park. Un habitant avait même aperçu un homme dérober deux chats et les mettre dans son sac à dos. L’un d’entre eux avait réussi à s’échapper et le vétérinaire avait découvert des traces de morsures humaines sur son corps. Dans le voisinage, la psychose a commencé à s’emparer des propriétaires de chats. En quelques semaines, plusieurs cadavres de félins torturés ont été découverts.

Arrêté endormi à côté d’un cadavre de chat

Finalement, début octobre, des images de vidéosurveillance ont permis à la police de mettre la main sur l’auteur de ces atrocités. Robert Farmer a été arrêté en train de dormir dans sa voiture, à côté du cadavre d’un félin. Plus tard, des analyses ADN ont montré que le jeune homme était l’auteur du meurtres de 21 chats. L’enquête montrera également que le chat mort découvert à ses côtés dans la voiture a été victime d’abus sexuels.

Robert Farmer a plaidé coupable. Face à l’atrocité de ces faits, il a été condamné vendredi à 16 ans de prison.

  Un tueur de chats condamné à 16 ans de prison aux É.-U. © Fournis par Metrotime (fr) Ph. Capture CBS San Francisco

Evan Rachel Wood condamne les anciens propos de Ben Affleck .
Le réalisateur Kevin Smith a évoqué des propos tenus par Ben Affleck en 1997, au cours de la projection de la comédie romantique Méprise Multiple lors du festival du film Outfest Los Angeles cette semaine. D’après le réalisateur, Ben Affleck aurait dit en parlant d’embrasser les lèvres de l’acteur Jason Lee à l’écran : « Un homme qui embrasse un autre homme est le plus grand challenge qu’un acteur puisse relever ». Une fois la scène terminée, il aurait alors déclaré : « Maintenant je suis un vrai acteur ! ». La révélation du réalisateur à propos de l’anecdote vieille de 20 ans a été reprise par différents médias dont le magazine Paper, qui a rapporté les commentaires de l’acteur comme s’ils dataient d’une interview de cette année (17). Evan Rachel Wood fait partie des personnes à avoir condamné ses remarques. En postant un lien vers l’article du magazine Paper sur Twitter, l’actrice a partagé : « Essaye d’être violé dans une scène. Et aussi, grandis Ben (Affleck). Tu penses que nous les femmes aimons embrasser tous les mecs que nous embrassons ? Le fait que ce soit un baiser "hétéro" ne signifie pas que nous l’apprécions. Hum ». Evan Rachel Wood a joué des scènes de viol à plusieurs occasions au cours de sa carrière, y compris dans le film de 2015, The Forest, et dans la série Westworld.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!