The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

France Politique - Logement : une baisse des APL allant jusqu'à 60 euros envisagée dans le parc HLM

20:50  12 septembre  2017
20:50  12 septembre  2017 Source:   leparisien.fr

Logement : plus de places et moins de normes, annonce Macron

  Logement : plus de places et moins de normes, annonce Macron À l'occasion d'un déplacement à Toulouse, le président a annoncé lundi la création de 50.000 places supplémentaires pour le logement d'urgence.

Politique de confidentialité. Tous les programmes. 1min. Le gouvernement veut baisser les APL non plus de 5 euros mais de 60 euros . Cette fois ci pour les locataires en HLM . Une mesure qui serait compensée par une baisse des loyers équivalentes.

Macron poursuit sa politique austéritaire. Ce mercredi Édouard Philippe a confirmé les informations parues la vieille dans l ’Opinion sur la baisse des APL pour le parc HLM . Si plusieurs sources dont l’Opinion et Le Figaro évoquaient une baisse de 50 à 60 euros

Le gouvernement contraindrait ainsi les organismes HLM à baisser leurs loyers d'une somme équivalente à cette baisse des APL.

Le Parisien: Le «plan logement» pourrait intégrer cette baisse des APL dans le parc HLM. (Illustration)© LP/Olivier Boitet Le «plan logement» pourrait intégrer cette baisse des APL dans le parc HLM. (Illustration)

Le gouvernement pourrait baisser les Aides personnelles au logement (APL) dont bénéficient les locataires du parc HLM, d'un montant allant jusqu'à 60 euros mensuels, en contraignant les bailleurs sociaux à réduire d'autant leurs loyers, selon des sources concordantes, confirmant des informations de L'Opinion mardi. Prévu à l'origine cette semaine en Conseil des ministres, le «plan logement» du gouvernement, qui pourrait entériner cette piste de travail, a été reporté à la semaine prochaine.

Logement social : le taux du livret A maintenu à 0,75% pendant deux ans ?

  Logement social : le taux du livret A maintenu à 0,75% pendant deux ans ? Dans l'optique de garantir le financement des sociétés HLM, le gouvernement pourrait décider de limiter la rémunération du livret A à sont taux actuel pendant deux ans.Selon une information publiée par L'Opinion, "le gouvernement prévoit donc de bloquer la rémunération du livret préféré des Français à sont taux actuel, historiquement bas (0,75%), pendant deux ans". Le taux de rémunération du livret A serait alors totalement décorrélé de l'inflation (hausse des prix), qui est en train de remonter, et en fonction de laquelle il est normalement calculé.

APL : une baisse allant jusqu ' à 60 euros envisagée dans le parc HLM . Baisse future des APL conditionnée à la baisse des loyers du parc social, avance Jacques Mézard. Baisse des APL : Macron appelle "tous les propriétaires à baisser les loyers de 5 euros ".

Le gouvernement pourrait baisser les aides personnelles au logement ( APL ) dont bénéficient les locataires du parc HLM , d'un montant allant jusqu ' à 60 euros mensuels, en contraignant les bailleurs sociaux à réduire d'autant leurs loyers, ont indiqué des sources concordantes

L'Opinion, qui assure avoir eu accès à une version provisoire d'articles du projet de loi de Finances 2018, évoque, lui, une baisse pouvant aller «jusqu'à 50 euros» dans le cadre d'une réduction de 5% des dépenses en matière de logement, soit «deux milliards d'économies» qui «se concentreront principalement» sur les APL. Interrogé sur ces informations, Matignon n'a fait pas de commentaires. «Le gouvernement finalise son plan», a-t-on simplement indiqué dans l'entourage du Premier ministre.

Une contrepartie prévue pour les organismes HLM

D'après L'Opinion, un article serait ajouté au Code de l'Habitat afin de «contraindre juridiquement les bailleurs sociaux du secteur réglementé à baisser leurs loyers». Les organismes HLM pourraient, en contrepartie, être «invités à augmenter les surloyers payés par les ménages dont les revenus excèdent de plus de 20% les plafonds de ressources, soit 4% du parc HLM».

Coupes budgétaires : logement, LE grand perdant du quinquennat Macron ?

  Coupes budgétaires : logement, LE grand perdant du quinquennat Macron ? Après un premier rabot sur les APL, le gouvernement envisage d'autres sévères coupes budgétaires, de l'ordre de 18% en deux ans.Le rabot sur les Aides Personnalisées au Logement (APL) n'était manifestement qu'un premier pavé dans la mare. Domaine hautement sensible, le logement sera "un des grands perdants de l'ère Macron", assure "Le Parisien" ce mardi 19 septembre, qui publie à la veille de la présentation du plan logement par le gouvernement, les lettres de cadrage reçues cet été par le ministre Jacques Mézard et son ministère en charge de la Cohésion des territoires et surtout du Logement.

APL : une baisse allant jusqu ' à 60 euros envisagée dans le parc HLM . HLM : 800.000 ménages en difficulté de paiement, les expulsions augmentent.

Le gouvernement pourrait baisser les aides personnelles au logement ( APL ) dont bénéficient les locataires du parc HLM de près de 60 euros mensuels, indiquent des sources concordantes confirmant une information de L'Opinion.

Ils pourraient aussi bénéficier de conditions de crédit privilégiées, par le biais du livret A, le placement le plus répandu en France, dont les fonds servent essentiellement à financer la construction de logements HLM. «Le gouvernement prévoit de bloquer la rémunération du livret préféré des Français à son taux actuel, historiquement bas (0,75 %), pendant deux ans», écrit le quotidien.

Interrogée sur ce point, une source gouvernementale a évoqué une «simple piste de travail», ajoutant que rien n'étant tranché. Le gouvernement s'est attiré de nombreuses critiques en décidant en juillet, de baisser de cinq euros par mois le montant des APL versés à 6,5 millions de ménages en France.

Les APL ne baisseront pas en 2018, promet le gouvernement .
Le secrétaire d’État à la Cohésion des territoires a annoncé que les APL, qui baisseront de cinq euros par mois dès le 1er octobre, ne seront pas diminuées de nouveau en 2018. © Brian Kinney Les aides personnelles au logement coûtent chaque année à l’État, 18 milliards d’euros C’est une promesse du gouvernement: la baisse des APL, qui fait tant polémique depuis cet été, ne sera pas reconduite en 2018. Concrètement, dès le 1er octobre, les aides personnelles au logement, qui coûtent chaque année quelque 18 milliards d’euros à l’État, diminueront, comme prévu, de cinq euros par mois. Mais ne baisseront pas en 2018.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!