France Edouard Philippe lance une concertation délicate avec les collectivités locales

14:30  17 juillet  2017
14:30  17 juillet  2017 Source:   AFP

PHOTOS - Brigitte Macron accro à sa veste Militaire

  PHOTOS - Brigitte Macron accro à sa veste Militaire Une veste rouge signée Alexandre VauthierLes tenues de Brigitte Macron ne passent jamais inaperçues. La Première dame a du style. A chaque occasion, elle semble avoir la tenue appropriée. Dès le premier jour, Brigitte Macron avait fait sensation, place du Louvre, avec un manteau signé Louis Vuitton à col à paillettes. Et lors de la passation de pouvoir en mai dernier, c’était vêtue d’une robe bleue lavande de la même marque de luxe qu’elle avait fait une entrée très remarquée à l’Elysée. Rebelote au G7 en mai dernier, elle s’affichait au bras d’Emmanuel Macron habillée d’un tailleur blanc immaculé une nouvelle fois signé Louis Vuitton.

erreur aucun n° de mandat trouvé. Situé en centre village animé sur 423m2 terrain, local commercial bien placé

Catégories : Afrique Amérique Asie Europe Moyen-Orient Océanie Régions polaires. Amérique > Costa Rica. You need Flash player 9+ and JavaScript enabled to view this video.

Edouard Philippe a ouvert lundi une concertation délicate avec les collectivités locales, inquiètes pour leurs finances, en reconnaissant qu'un accord serait "dur" et "long" sur la question, avant une intervention d'Emmanuel Macron dans l'après-midi.

Edouard Philippe fait un discours à la Conférence nationale des Territoires au Sénat le 17 juillet 2017 © Fournis par AFP Edouard Philippe fait un discours à la Conférence nationale des Territoires au Sénat le 17 juillet 2017

En ouvrant la Conférence des territoires, face aux associations d'élus inquiètes notamment de l'impact de la réforme de la taxe d'habitation, le Premier ministre a affiché sa volonté d'écouter et de concerter, mais n'a pas dévié du cap: les collectivités devront elles aussi baisser leurs dépenses, et même sans doute plus que prévu.

Philippe annonce une baisse des impôts et une nouvelle mouture du compte pénibilité

  Philippe annonce une baisse des impôts et une nouvelle mouture du compte pénibilité Les prélèvements obligatoires baisseront «d’environ 7 milliards d’euros» en 2018, a annoncé samedi le Premier ministre Édouard Philippe lors de la convention de la République en marche à Paris. «Ça passera par une maîtrise des dépenses et ça passera par la mise en œuvre, dès le vote de la loi de finances 2018, des engagements du président de la République, dans la cohérence, dans la durée», a-t-il ajouté. Mardi, lors de sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale, le chef du gouvernement avait promis que «les prélèvements obligatoires baisseront de 20 milliards d’euros d’ici 2022», jugeant que «la France ne peut demeurer à la fois la championne de la dépense publique et la champion

Désolé, la page que vous demandez est introuvable.

Le premier agenda des loisirs en Belgique. Plus de 9000 activités pour tous: familles et enfants! Brocantes, Fêtes, Stages, Concerts, Spectacles.

Edouard Philippe et Gérard Larcher à la Conférence nationale des Territoires au Sénat le 17 juillet 2017 © Fournis par AFP Edouard Philippe et Gérard Larcher à la Conférence nationale des Territoires au Sénat le 17 juillet 2017

"Notre objectif sera évidemment d'écouter et de discuter", a assuré M. Philippe, devant un parterre comprenant plusieurs ministres, le président LR du Sénat, Gérard Larcher, ou encore les patrons d'associations d'élus, dont le président de l'Association des maires de France (AMF), François Baroin (LR).

Mais sur le dossier le plus sensible, celui des finances, l'effort demandé aux collectivités sera "globalement important", a-t-il prévenu, sans donner de chiffre précis.

Selon des sources gouvernementales, l'exécutif vise désormais "entre 10 et 13 milliards" d'euros d'économies pour les collectivités, une fourchette relevée par rapport au chiffre de 10 milliards fixé par Emmanuel Macron lors de sa campagne, sur un total de 60 milliards pour toute la dépense publique.

Bercy veut amputer le budget de la défense 2017 de 850 millions d'euros

  Bercy veut amputer le budget de la défense 2017 de 850 millions d'euros Après avoir gelé 2,7 milliards d'euros de crédits, Bercy a récemment transmis à Matignon une proposition pour réduire de 850 millions d'euros le budget de la défense en 2017.Arbitrages chez Macron?

Liseuse documents eyrolles. Chapitre 1 - Avant de se lancer .

un espace de discussion pour débattre de divers sujets, lancer des débats

Gérald Darmanin à Paris le 12 juillet 2017 © Fournis par AFP Gérald Darmanin à Paris le 12 juillet 2017

Ce relèvement, qui doit être confirmé officiellement par le ministre des Comptes Publics, Gérald Darmanin, est un nouvel effet de l'audit de la Cour des Comptes remis le mois dernier sur la situation budgétaire, selon ces mêmes sources.

"Nous devons engager une réflexion d'ensemble sur la fiscalité locale, sur la taxe d'habitation bien sûr, elle est annoncée, mais plus généralement sur l'ensemble du système de financement des collectivités territoriales", a expliqué M. Philippe.

"Je n'ai aucun doute sur le fait que ce sera dur et aucun doute sur le fait que ce sera long", a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre a évoqué un "mécanisme intelligent" devant permettre d'éviter des "impositions brutales" de baisses de dotations versées par l'Etat aux collectivités.

Mais un tel mécanisme "ne veut pas dire qu'on pourrait contourner l'objectif de baisse des dépenses. Il faudra que nous discutions, en confiance", a-t-il prévenu.

Taxe d'habitation : la réforme entrera en vigueur en 2018

  Taxe d'habitation : la réforme entrera en vigueur en 2018 La réforme de la taxe d'habitation, visant à exonérer à terme 80 % des ménages français, commencera à entrer en vigueur dès 2018, selon une source à Bercy. C'était une promesse de campagne d'Emmanuel Macron dont le calendrier était resté flou : la réforme de la taxe d'habitation commencera à entrer en vigueur dès 2018, a indiqué lundi 10 juillet une source à Bercy, confirmant des informations de Franceinfo. "Le président de la République a décidé de mettre en application cette partie de son programme dès 2018", a ainsi déclaré à l'AFP une source proche du ministre de l'Économie Bruno Le Maire.

Catégories : Afrique Amérique Asie Europe Moyen-Orient Océanie Régions polaires. Afrique > Gambie. You need Flash player 9+ and JavaScript enabled to view this video.

Catégories : Afrique Amérique Asie Europe Moyen-Orient Océanie Régions polaires. Amérique > Guyana. You need Flash player 9+ and JavaScript enabled to view this video.

Le chef du gouvernement a présidé ensuite à huis clos une "instance de dialogue" avec des ministres et seize représentants des collectivités, avant un déjeuner en présence d'Emmanuel Macron.

- 'Respecter les élus' -

Dans un Sénat qui se veut le forum des collectivités et des élus locaux, la partie s'annonce serrée.

Gérard Larcher (LR), qui avait déjà averti dimanche contre un "marché de dupes", a demandé lundi que "l’État s'engage véritablement à respecter les élus, leur rôle et l'action des collectivités".

La principale pomme de discorde concerne la suppression de la taxe d'habitation pour 80% des contribuables, une des mesures phares du programme de M. Macron, qui doit être mise en place progressivement entre 2018 et 2020.

Or, cette même taxe d'habitation est une des principales mamelles financières des communes. Sur la vingtaine de milliards d'euros qu'elle rapporte actuellement au "bloc communal" chaque année, 8,5 milliards n'arriveront plus dans les caisses, selon le chiffrage du ministre des Comptes Publics.

"Je reste fermement contre cette mesure, car la taxe d'habitation, c'est d'abord un lien direct entre la collectivité et ses habitants", a affirmé M. Baroin lundi dans le Parisien.

Budget défense : après un coup de rabot en 2017, Edouard Philippe promet une croissance en 2018

  Budget défense : après un coup de rabot en 2017, Edouard Philippe promet une croissance en 2018 Après une coupe de 850 millions d'euros dans le budget de la défense en 2017, le Premier ministre promet "un effort supplémentaire" au profit du ministère des Armées "dès l'an prochain". Il a également confirmé que le gouvernement allait "tenir" l'objectif de consacrer 2% du PIB en 2025."Notre objectif est de consacrer 2% du PIB, en plusieurs étapes, et nous allons le tenir, a-t-il expliqué aux Échos. L'effort de défense doit être encore plus intense pour défendre nos intérêts dans un monde plus instable, et poursuivre le processus de modernisation de nos équipements".

Prud’danse avec les maux.

Premier portail Internet de Madagascar. Actualités locales , régionales et internationales, contenus thématiques, culture, économie, femme, insolite, multimédia, musique, people, santé, sciences, sport, webmail, services pratiques, outils de communication.

Le projet de réforme de la taxe d'habitation: Projet de réforme de la taxe d'habitation, proportion de ménages concernés et gains moyens par département, selon une étude. © Fournis par AFP Projet de réforme de la taxe d'habitation, proportion de ménages concernés et gains moyens par département, selon une étude.

Emmanuel Macron a promis de compenser le manque à gagner "à l'euro près". Les maires redoutent cependant de ne pas voir la promesse respectée ou poursuivie dans le temps.

Pour obtenir des garanties, Gérard Larcher comme d'autres réclament une loi de finances pluriannuelle consacrée aux collectivités.

Régions, départements, communes, etc. ont déjà réalisé des milliards d'euros d'économies sous le quinquennat Hollande, rappellent-elles. "Nous nous sommes donc déjà beaucoup serrés la ceinture. Là, je dis que trop, c'est trop !", a dit M. Baroin.

Quant au chantier du "pacte girondin" de décentralisation voulu par le chef de l'Etat, Edouard Philippe a indiqué que l'exécutif voulait agir "sous l'angle des libertés".

Les fusions des communes voire de départements seront encouragées, mais rien ne sera imposé d'en haut, a-t-il assuré.

Conférence nationale des territoires : les élus partagés par les annonces d'Emmanuel Macron .
Emmanuel Macron a proposé aux collectivités un "pacte de confiance", à l'occasion de la conférence nationale des territoires, lundi. Les élus locaux sont partagés face aux annonces du président de la République © Fournis par Francetv info Le président de la République a fait face aux élus locaux, lundi 17 juillet, au Sénat, pour la première conférence nationale des territoires. Désormais, cette réunion se tiendra tous les six mois pour permettre aux collectivités locales de revoir leurs relations avec l'État.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!