France Projet de loi sur la sécurité : Gérard Collomb promet un équilibre entre "protection" et "libertés individuelles"

15:20  19 juin  2017
15:20  19 juin  2017 Source:   Franceinfo

Collomb : «Il n'y aura pas de centre» d'accueil d'urgence à Calais

  Collomb : «Il n'y aura pas de centre» d'accueil d'urgence à Calais Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a affirmé qu’il n’y aura pas d’installation de centre d’accueil d’urgence à Calais pour les migrants, dans un entretien au quotidien calaisien Nord Littoral. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a affirmé qu’il n’y aura pas d’installation de centre d’accueil d’urgence à Calais pour les migrants, dans un entretien au quotidien calaisien Nord Littoral à paraître vendredi. «Si nous créons un centre sur place, il sera rapidement débordé et nous ne pourrons pas faire face à cette situation. Les précédents de Sangatte et du campement de la Lande en attestent», a affirmé le ministre de l’Intérieur. «Je me méfie des centres qui se disent prêts à accueillir des m

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document. Projet Business Process Management.

Maladie d’Alzheimer: en France, prévalence de 1 % entre

  Projet de loi sur la sécurité : Gérard Collomb promet un équilibre entre © Fournis par Francetv info

Invité sur franceinfo lundi matin, le ministre de l'Intérieur a estimé que le projet de loi sur la sécurité qui sera présenté dans quelques jours sera "équilibré" et permettra un équilibre entre la protection et le respect des libertés

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a estimé lundi matin sur franceinfo que la loi en préparation qui vise à faire entrer dans le droit commun certaines des mesures exceptionnelles permises par l'état d'urgence permettrait de mieux sécuriser des événements comme le Tour de France cycliste. Selon lui, le texte qui sera présenté dans quelques jours sera "équilibré" et permettra un équilibre entre la protection et le respect des libertés individuelles.

"Il n'y aura pas de centre" d'accueil d'urgence à Calais, affirme Collomb

  Le ministre de l'Intérieur pense que le nouveau centre serait "rapidement débordé".Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a affirmé qu'il n'y aura pas d'installation de centre d'accueil d'urgence à Calais pour les migrants, dans un entretien au quotidien calaisien Nord Littoral vendredi.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Site en maintenance

Le Tour de France, cible potentielle d'attentat

Avec la prorogation de l'état d'urgence, et avec le nouveau texte de loi en préparation, "nous allons pouvoir continuer de faire un certain nombre de perquisitions et d'assignations à résidence qui vont nous permettre de sécuriser ce type d'événements", a dit Gérard Collomb en citant notamment le prochain Tour de France cycliste, souvent présenté comme cible potentielle d'un éventuel attentat terroriste.

Interrogé sur les éventuelles atteintes aux libertés publiques que provoquerait l'inscription dans le droit commun des mesures d'exception permises par l'état d'urgence, Gérard Collomb a tenu à rassurer sur le caractère équilibré, selon lui, du projet de loi en préparation, tout en appelant à tenir compte de la "réalité du moment, une réalité d'intense menace terroriste."

Collomb promet des lois "balancées"

"Ce que nous essaierons de faire, et je crois que nous y sommes plutôt bien parvenu, c'est trouver un équilibre entre protection et en même temps capacité à faire en sorte que les libertés individuelles soient totalement protégées", a expliqué Gérard Collomb. Le ministre de l'Intérieur "en dira plus dans quelques jours".

"Toutes les lois que nous passerons en matière de sécurité seront des lois balancées, où on essaie de préserver la liberté individuelle, mais où en même temps on prend en compte la réalité du moment qui est une réalité d'intense menace terroriste", a promis Gérard Collomb.

COP 21 : les villes françaises s’engagent .
Anne Hidalgo, Alain Juppé, Martine Aubry, Gérard Collomb, Jean-Claude Gaudin Les maires de France, à l’instar des villes américaines, poursuivront les objectifs de transition écologique prévus dans l’accord de Paris que vient de dénoncer Trump. Les grandes agglomérations françaises sont un atout indéniable pour la France, l’Europe et le monde. Outre la part essentielle de dynamisme, d’innovation qu’elles portent pour notre pays, elles incarnent une nouvelle forme de diplomatie aux côtés des Etats, notamment sur le plan climatique. En effet, au-delà du consensus historique entre les Etats, c’est bien la mobilisation de l’ensemble des acteurs de la société civile et des pouvoirs locaux, qui a marqué l

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!