The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

France 80 km/h : des opposants remontés mais résignés

09:05  14 juin  2018
09:05  14 juin  2018 Source:   liberation.fr

L'Egypte serre les vis avant la fin des subventions du FMI

  L'Egypte serre les vis avant la fin des subventions du FMI Les autorités égyptiennes sont de plus en plus fébriles à l’approche de l’expiration du délai fixé avec le FMI pour la levée partielle ou totale des subventions sur le carburant et l’électricité qui devrait intervenir avant la fin juin. De notre correspondant au Caire, Durant cette période, les autorités ont procédé à l’arrestation de plusieurs opposants notoires. Le plus connu est Hazem Abdel Azim. Cet informaticien devenu activiste politique contre les Frères musulmans était l’un des plus farouches opposants au président Abdel Fatah al-Sissi après avoir été l’un de ses proches lors de la campagne présidentielle en 2014.

AFP. Trois sénateurs remettent jeudi à Edouard Philippe un rapport hostile à une baisse de la vitesse limite sur le réseau secondaire. Mais l'exécutif ne lâchera rien sur cette mesure impopulaire. 80 km / h : des opposants remontés mais résignés .

Paris - Sans illusion sur un revirement du gouvernement avant l'échéance annoncée du 1er juillet, les opposants à la limitation à 80 km / h des routes secondaires continuent de dénoncer un "passage en force" pour imposer une mesure "impopulaire, injuste et inefficace".

Un panneau limitant la vitesse maximale autorisée à 80km/h sur une route nationale à Hyet, dans l'est de la France. © SEBASTIEN BOZON Un panneau limitant la vitesse maximale autorisée à 80km/h sur une route nationale à Hyet, dans l'est de la France.

Trois sénateurs remettent jeudi à Edouard Philippe un rapport hostile à une baisse de la vitesse limite sur le réseau secondaire. Mais l'exécutif ne lâchera rien sur cette mesure impopulaire.

Dans quinze jours, il faudra mettre le pied sur le frein. C’est à partir du 1er juillet que s’appliquera la baisse de la vitesse maximale sur le réseau secondaire : interdit, à partir de cette date, de dépasser les 80 km/h sur les routes bidirectionnelles sans séparateur médian. La remise à Edouard Philippe d’un rapport sénatorial critique envers la mesure, ce mercredi, ne changera rien à l’affaire : bien qu’elle lui vaille de sévères critiques, le Premier ministre ne reviendra pas sur cette réforme censée sauver entre 300 et 400 vies chaque année, et dont il est le principal artisan.

Aubaine économique ou catastrophe écologique ? En Guyane, partisans et opposants au projet de mine d'or se réunissent une dernière fois

  Aubaine économique ou catastrophe écologique ? En Guyane, partisans et opposants au projet de mine d'or se réunissent une dernière fois Une dernière réunion publique est prévue lundi autour d'un projet de mine d'or qui pourrait voir le jour en 2022 en Guyane. Ses opposants dénoncent un risque pour l'environnement et pour l'attractivité touristique.Ce sont 85 tonnes d'or à extraire dans une fosse grande comme 32 Stade de France : le gigantisme du projet de mine d'or à Saint-Laurent-du-Maroni en Guyane fait tourner toutes les têtes. Une dernière réunion publique est organisée lundi 18 juin. Cela ressemble à une discussion de la dernière chance, avant le choix du gouvernement.

Saint-Saturnin (France) - Conforté dans sa position par de mauvais chiffres pour le mois de février, Edouard Philippe s'est encore montré inflexible vendredi dans la Sarthe sur l'abaissement de la limitation de vitesse à 80 km / h sur certaines routes secondaires malgré les "râleries".

Dans une manifestation de motards opposés à la limitation à 80 km / h sur les routes secondaires, le 15 avril 2018 à Paris. Le décret d'application abaissant la vitesse maximale autorisée sur 400.000 kilomètres de routes secondaires à double sens sans séparateur central (muret, glissière), mesure

«On peut toujours espérer un miracle, qu’il dise : “Tiens, je n’avais pas vu les choses comme ça”, ironise Jean-Luc Fichet, sénateur PS du Finistère et auteur du rapport avec ses collègues Michel Raison (LR) et Michèle Vullien (Union centriste). Mais pour être honnête, je ne pense pas que le rendez-vous changera grand-chose. On a sollicité cette rencontre surtout pour s’expliquer une dernière fois.»

«Au cas par cas»

Les conclusions du rapport, publié voilà déjà plusieurs semaines, sont connues : le trio sénatorial y critique une mesure «annoncée brutalement et sans concertation», et «vécue comme pénalisante par de nombreux territoires enclavés, pour lesquels la route constitue un moyen de déplacement incontournable». Les auteurs proposent de renvoyer le débat au niveau départemental : la décision de réduire ou non la vitesse limite serait prise conjointement par le préfet et le président du conseil départemental, selon la dangerosité de chaque tronçon.

"Le même niveau que ma fille de 3 ans" : la secrétaire d'Etat Brune Poirson tacle le comportement des députés de l'opposition (VIDEO)

  Agacée par le comportement de l'opposition lors des questions au gouvernement ce mardi, la secrétaire d'Etat à la transition écologique et solidaire Brune Poirson a vertement taclé ses détracteurs. Chahutée par certains opposants lors des traditionnelles questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, mardi après-midi, la secrétaire d'Etat Brune Poirson a été contrainte de hausser le ton. Alors qu'elle décrivait l'avancée de la transition écologique promise par son ministre de tutelle, Nicolas Hulot, la secrétaire d'Etat a vu son intervention interrompue par un concert de protestations venues des bancs de l'opposition : cris hostiles, applaudissements ironiques, matraquage de pupitres Un vacarme de tous les diables. ⋙ Brigitte Macron, un roman français (France 3) : sa vie avant qu'elle n'épouse Emmanuel…Affichant d'abord un calme olympien, Brune Poirson a fini par craquer, en interrompant son discours dans l'hémicycle pour hausser le ton : "Moi, vous savez, j'ai une petite fille qui a 3 ans. Sincèrement, je pense que c'est à peu près le même niveau. Je suis désolée, mais c'est la réalité", a-t-elle grondé. Un sermon assez improductif puisqu'il a eu pour seul effet d'accentuer l'agitation des opposants à la politique du gouvernement d'Edouard Philippe. ⋙ Exclu.

80 km / h : voici les départements les plus touchés Autoplus.fr-7 juin 2018 1.000.000 de kilomètres de routes vont être touchés, et non 400.000 comme l'annonce 1871 radars vont être abaissés à 80 km / h soit un sur deux ! du 8 au 14 juin 2018 et sans limite de temps sur notre kiosque en ligne.

Par ailleurs, elle était totalement absente du programme du Président Macron, à part pour en dire qu’il était opposé à la mise en œuvre généralisée des 80 km / h … Devons-nous en conclure que vous jugez n’avoir rien à apprendre des spécialistes que nous sommes ?

Une position similaire était défendue par les collectivités, et notamment par l’Association des départements de France (ADF) : «Nous avions proposé de déterminer la vitesse au cas par cas, et ainsi de partager l’impopularité de la mesure avec le gouvernement, explique-t-on. Nous avons été étonnés de son refus.» Edouard Philippe, en effet, a plusieurs fois exclu tout retrait ou aménagement de cette mesure contestée : «Quand on a l’honneur d’exercer des responsabilités publiques, il faut parfois choisir entre de mauvaises décisions qui rendent populaire et de bonnes décisions qui rendent impopulaire», a-t-il jugé mi-mai à Strasbourg.

«Joker»

Même quelques représentants du gouvernement et de la majorité ont, plus ou moins discrètement, fait connaître leurs réserves sur la réforme. «Joker», avait répondu le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, questionné à ce sujet mi-mai lors d’une réunion publique à Rungis (Val-de-Marne). Ces sceptiques redoutent l’effet de la mesure dans l’opinion. Dans une enquête publiée le 9 mai par BVA, 74% des sondés se disaient opposés à celles-ci, tout en approuvant majoritairement les autres mesures du plan Philippe – suspension du permis si l’infraction est commise avec un téléphone en main, vidéo-verbalisation du non-respect de la priorité aux piétons.

Sur le terrain, cependant, tout sera prêt le jour J, assure l’ADF : «Les services des routes fonctionnent bien, il n’y a pas de problèmes particuliers, qu’il s’agisse de remplacer les panneaux ou la signalisation au sol, car avec la baisse de la vitesse, certaines zones de dépassement deviendront des portions à ligne continue.» L’association se satisfait aussi que «l’Etat rembourse les frais de changement de la signalétique. Et qu’il ait renoncé à maintenir un écart de 20 km/h entre les différentes limitations : les panneaux 70 ne passeront pas à 60». Sur le papier, la réforme est expérimentale : elle doit faire l’objet d’une évaluation en 2020, à partir notamment de l’évolution de la mortalité routière.

"Tirelire", "G8", "ordre mondial": le G7 en cinq mots-clés .
"Tirelire", "ordre mondial", "G8" Derrière ces mots-clés, autant de lignes de fracture ayant marqué le sommet du G7 (Etats-Unis, Canada, France, Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Japon) de vendredi et samedi au Canada. - Tirelire"Nous sommes la tirelire que le monde entier pille. Cela va cesser", a déclaré Donald Trump, lancé dans l'une de ses diatribes récurrentes contre les partenaires commerciaux des Etats-Unis, eux-même très remontés contre les nouveaux tarifs douaniers américains sur l'acier et l'aluminium.- Ordre mondial"Ce qui m'inquiète le plus (...

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!