The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

France Bataclan : quelles sont les paroles de Médine qui ont créé la polémique ?

15:55  11 juin  2018
15:55  11 juin  2018 Source:   liberation.fr

Médine au Bataclan : Très vif échange sur le plateau de "Morandini Live" (Vidéo)

  Médine au Bataclan : Très vif échange sur le plateau de Sur le plateau du "Morandini Live" diffusé sur CNews et Non Stop People, Rost et le député républicain David-Xavier Weiss ont fait l'objet d'un vif échange concernant la prochaine représentation de Médine au Bataclan. Non Stop Zapping vous en dit plus.C'est la dernière polémique qui secoue la twittosphère: Médine devrait prochainement se produire au Bataclan, la salle de concert où a eu lieu la tuerie du 13 novembre 2015. Et si l'idée dérange certains internautes, c'est parce que le rappeur est à l'origine d'un titre controversé, intitulé "Djihad".

Voilà, en effet, plusieurs jours que le rappeur français Médine est au centre d’une polémique , lancée par l’extrême droite, et reprise depuis plus largement sur la Toile. Ces paroles , quelles sont - elles précisément ?

Paroles du titre Bataclan - Médine avec Paroles .net - Retrouvez également les paroles des chansons les plus populaires de Médine . Paroles de la chanson Bataclan par Médine .

Médine au Havre, le 22 janvier. © Fournis par Libération Médine au Havre, le 22 janvier.

Elles sont issues du morceau «Don't Laïk», qui avait déjà suscité le débat en janvier 2015.

Question posée le 10 juin 2018

Bonjour,

Vous avez été nombreux à nous poser des questions sur ce sujet.

Voilà, en effet, plusieurs jours que le rappeur français Médine est au centre d’une polémique, lancée par l’extrême droite, et reprise depuis plus largement sur la Toile.

Nombreux commentateurs appellent, en effet, à l’annulation des concerts du rappeur au Bataclan, prévus les 19 et les 20 octobre prochains. La raison ? Les paroles d’une de ses chansons, incompatibles selon eux avec un concert dans une salle où 90 personnes ont été tuées par un commando djihadiste le 13 novembre 2015.

Rappeur Médine au Bataclan : la salle est "libre de sa programmation"

  Rappeur Médine au Bataclan : la salle est Après la polémique soulevée par les concerts à venir du rappeur Médine au Bataclan, l'association Life for Paris qui regroupe plus de 700 victimes a déclaré qu'elle n'était pas "un organe de censure".L'association de victimes des attentats du 13 novembre 2015, Life for Paris, a jugé lundi que le Bataclan était "complètement libre de sa programmation", alors que les concerts du rappeur Médine prévus dans la salle suscitent une controverse.

[Couplet 1] Mesdames et messieurs, bienvenue dans les métiers du spectacle Où les disques de rap ne servent qu'à caler les armoires bancales J'préfère quand y'a pas d'siège Entrouvre les rideaux dans les backstage Pour voir si la jauge est pleine J'ai la boule au ventre de la taille d'une pastèque J'ai vu le

Alors que Médine se produira à deux reprises en octobre au Bataclan , lieu d’une tragédie lors des attentats de Paris Ce 8 juin, plusieurs internautes ont de nouveau relancé la polémique évoquant un «malaise» pour certains, un problème de «décence» pour d’autres……Cliquez ici pour lire la suite.

Ces paroles, quelles sont-elles précisément ? Dans le morceau «Dont Laïk», issu de son EP «Démineur» (2015), on entend le couplet suivant :

Le concert du rappeur Médine au Bataclan fait polémique

  Le concert du rappeur Médine au Bataclan fait polémique Sur Twitter, des élus de droite et d'extrême droite jugent provocantes les paroles du rappeur dont le dernier album s'intitule Jihad. Les politiques ont promis de tout faire pour empêcher le concert de se dérouler au sein du Bataclan. © ETIENNE LAURENT/AFP Le 13 novembre 2015, 90 personnes ont trouvé la mort au Bataclan. Depuis l'annonce du concert du rappeur Médine dans la célèbre salle du Bataclan (XIe arrondissement parisien), la polémique enfle, notamment symbolisée par la montée du hashtag #Bataclan sur Twitter.

Afficher les Paroles . Paroles de Bataclan - Medine . [Couplet 1] Mesdames et messieurs, bienvenue dans les métiers du spectacle Où les disques de rap ne servent qu'à caler les armoires bancales J'prefère quand y'a pas de siège Entrouvre les rideaux dans les backstages Pour voir si la

Le texte est illustré par un clip aussi artistique qu'esthétique tourné en partie au Bataclan . Celui-ci est réalisé par Florin Defrance en coproduction avec Alpaga Films. On peut y apercevoir les rappeurs Orelsan et Youssoupha, proches de Médine .

Dieu est mort selon Nietzsche

«Nietzsche est mort» signé Dieu

On parlera laïcité ente l’Aïd et la Saint-Matthieu

Nous sommes les gens du Livre

Face aux évangélistes d’Eve Angeli

Un genre de diable pour les anges de la TV Reality

Je porte la barbe j’suis de mauvais poil

Porte le voile t’es dans de beaux draps

Crucifions les laïcards comme à Golgotha».

Sur le morceau lui-même, «Dont Laïk», jeu de mot qui fait référence au titre «Dont Like» du rappeur américain Chief Keef, Médine s’est déjà exprimé à plusieurs reprises. Aux Inrocks, en janvier 2015, il disait :

«Je voulais absolument parler de la façon dont est manipulée aujourd’hui une valeur républicaine comme la laïcité alors que dans son esprit et sa lettre, la laïcité est faite pour réunir les gens». Il prend l’exemple de la journaliste et essayiste Caroline Fourest, qui selon lui, fait partie des gens qui «prennent en otage la laïcité pour diaboliser l’islam».

Sur le «Crucifions les laïcards comme à Golgotha», en particulier, qui fait référence au lieu où Jésus a été condamné à mort selon les Évangiles, Médine s’était aussi longuement justifié sur le plateau d’Arrêt sur images en janvier 2016 :

Bataclan : le rappeur Médine répond à la polémique : "l'extrême-droite veut limiter notre liberté d'expression"

  Bataclan : le rappeur Médine répond à la polémique : Ce lundi 11 juin, des élus de droite et d'extrême droite sont montés au créneau pour s'opposer aux concerts de Médine au Bataclan. Le rappeur leur répond sans détour. L'annonce de la venue du rappeur Médine les 19 et 20 octobre prochains au Bataclan, salle parisienne où 90 personnes ont péri sous les balles lors d'une attaque terroriste le 13 novembre 2018 a suscité de vives réactions de la part de l'extrême-droite et de certains élus Les Républicains (LR). Ce lundi 11 juin, l'artiste a tenu à répondre à ses détracteurs sur sa page Facebook.

Et ce au Bataclan , où effectivement, le 13 novembre 2015, ce fut la cité du combat, la demeure de la guerre, Dâr al-harb Médine c'est une plume aiguisée qui remet le rap au service d’une parole engagée et responsable.

Les élus de droite et d'extrême droite se sont élevés dimanche 10 juin contre les prochains concerts au Bataclan du rappeur Médine , qui avait suscité une polémique en 2015 avec le titre Don't Laïk, paru une semaine avant l'attentat contre Charlie Hebdo.

«Crucifions les laïcards comme à Golgotha, c’est clairement un oxymore, dans ce qui est proposé comme image. On ne crucifiait pas les laïcards à Golgotha. Et d’ailleurs, il ne s’agit pas de crucifier à proprement dit les laïcards. Il y a un déroulé d’absurdités, d’oxymores jusqu’à la fin du morceau, qui amène vers l’exorcisme de la laïcité. Et c’est ça qui est le plus important. Parce qu’à la fin, je rappelle que la laïcité est possédée par un certain nombre de gargouilles de la République».

Dans le dernier couplet de la chanson, on peut en effet entendre :

«Que le mal qui habite le corps de Dame Laïcité prononce son nom

Je vous le demande en tant qu’homme de foi

Quelle entité a élu domicile dans cette enfant vieille de 110 ans ?

Pour la dernière fois ô démons, annoncez-vous ou disparaissez de notre chère valeur

Nadine Morano, Jean-François Copé, Pierre Cassen et tous les autres, je vous chasse de ce corps et vous condamne à l’exil pour l’éternité».

Les paroles de «Dont Laïk» avaient déjà fait polémique en janvier 2015, le clip de la chanson ayant été publiée six jours avant la tuerie de Charlie Hebdo, obligeant le chanteur à se justifier. Libé l’avait rencontré à l’époque. Il déplorait alors que «les débats actuels aillent dans le sens d’une propagande laïque complètement antireligieuse». Pour en parler, il utilisait l’expression «laïcisme», et assurait le combattre au même titre que tous les extrémismes.

En mars 2017, lors d’une conférence à l’École normale supérieure de Paris, Médine, venu expliquer ses textes et ses références, avait reconnu «être allé trop loin» avec son le clip de «Dont Laïk» :

«La provocation n’a d’utilité que quand elle suscite un débat, pas quand elle déclenche un rideau de fer. Avec Dont laik, c’était inaudible, et le clip a accentué la polémique. J’ai eu la sensation d’être allé trop loin».

Cordialement

Gérard Collomb n'exclut pas d'interdire le concert de Médine au Bataclan .
Le ministre de l'Intérieur a été interrogé à l'Assemblée au sujet de la programmation du rappeur Médine en octobre prochain dans cette salle de concert parisienne. © Fournis par Francetv info Le gouvernement pourrait interdire le concert du rappeur Médine, prévu à l'automne au Bataclan, s'il y a un risque de trouble à l'ordre public, a déclaré mercredi le ministre de l'Intérieur.Nous ne sommes pas maîtres de la programmation du Bataclan mais, comme vous le savez, tout ce qui peut amener un trouble à l'ordre public peut, dans les limites de la loi, pouvoir trouver une interdiction.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!