Immobilier Crédits immobiliers: les taux encore à la baisse en juillet

15:00  02 août  2018
15:00  02 août  2018 Source:   msn.com

Bourse : Navya cale au démarrage

  Bourse : Navya cale au démarrage Le spécialiste français des véhicules autonomes doit revoir ses ambitions à la baisse à l'occasion de son introduction en Bourse. Après avoir prolongé sa période d'offre, il a dû revoir sa fourchette de prix nettement à la baisse. Mauvais départ pour le spécialiste français des véhicules autonomes. Alors qu'il avait dû proroger la période d'offre, Navya a annoncé la révision de sa fourchette d'introduction sur le marché. Celle-ci est passée de 9 à 12 euros, à 7 à 9 euros... Une baisse conséquente alors que l'entreprise fondée par Christophe Sapet comptait lever entre 51 et 65 millions d'euros.

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont encore baissé en juin, retrouvant leur niveau de février 2017 1/5. Journal du 23 juillet . Acheter une édition Accès boutique "hors série" Archives Journal Voir mes avantages. S'abonner à partir de 1€.

Environ 90% des crédits immobiliers sont à taux fixe. Par ailleurs, en période de taux bas, les chances pour que les taux baissent sont minces et le risque d’augmenter le coût total de votre crédit plus élevé.

Les banques françaises ont encore baissé en juillet les taux d'intérêts des crédits immobiliers accordés aux particuliers, continuant à se mener une vive concurrence dans le domaine, selon une étude mensuelle publiée mardi.

Toutes durées confondues, les taux des prêts du secteur concurrentiel se sont établis à 1,43% en moyenne le mois dernier, contre 1,46% en juin, rapporte l'observatoire de l'institut CSA et du Crédit Logement, société de financement comprenant les principales banques françaises parmi ses actionnaires.

Ces chiffres s'entendent brut: ils ne prennent par exemple pas en compte l'assurance des prêts, systématiquement demandée par l'organisme créancier.

France/logement neuf: les mises en chantier en baisse de 4,3% d'avril à juin

  France/logement neuf: les mises en chantier en baisse de 4,3% d'avril à juin Les mises en chantier de logements neufs ont reculé de 4,3% d'avril à juin en France, comparé à la même période de 2017, tandis que le nombre de permis de construire baissait de 4% sur un an, a annoncé vendredi le ministère de la Cohésion des territoires. Au cours de ces trois mois, les mises en chantier se sont élevées à 101.600 unités, tandis que le nombre de permis de construire délivrés sur la même période s'est établi à 116.800, précise le ministère dans un communiqué.Par type de logement, les mises en chantier ont marqué le pas dans le logement individuel non groupé (-5%), tout comme dans le logement collectif (-2,7%).

Les taux d'intérêt des crédits immobiliers accordés aux particuliers par les banques en France ont poursuivi leur repli en août, à 2,68 % en moyenne, mais le rythme de la baisse s'est ralenti, selon une étude publiée mercredi.

Bref, les taux des crédits à l ’habitat ont toutes les chances de garder des niveaux très attractifs pendant encore des mois. Tout savoir sur les taux immobiliers en juillet 2018. Les nouvelles baisses des prêts à l 'habitat

Les taux des crédits immobiliers restent ainsi sur leur tendance des derniers mois, à un moment où l'inflation dépasse, elle, les 2%: après avoir touché un point historiquement bas fin 2016, ils ont entamé un petit rebond en 2017 mais celui-ci a finalement avorté.

Parmi les principaux facteurs à l'œuvre, l'observatoire cite "une concurrence par les taux toujours très vive entre les établissements de crédit", alors que la demande marque le pas.

En effet, la baisse persistante des taux, qui a longtemps encouragé les achats immobiliers, ne suffit souvent plus à compenser des prix dont la hausse est de plus en plus décourageante pour les acheteurs potentiels.

"Les évolutions des taux ne sont plus suffisantes pour atténuer l'impact de la hausse des prix de l'immobilier sur la solvabilité de la demande", remarque l'Observatoire, dans la lignée de ses observations des mois précédents.

American Express paie le prix de ses pratiques commerciales douteuses

  American Express paie le prix de ses pratiques commerciales douteuses Le spécialiste américain des cartes de paiement a lourdement chuté en Bourse lundi, signant la deuxième plus forte baisse du Dow Jones. AmEx a été pointé du doigt pour avoir augmenté les taux de change appliqués aux PME clientes sans même les en avertir. C'est une affaire qui risque d'affecter durablement l'image du géant des cartes de paiement American Express. Le Wall Street Journal a révélé que le groupe new-yorkais gonflait les taux de change appliqués à ses clients entreprises, notamment PME, sans les en informer.

Alors que la demande de crédits diminue, les banques n'hésitent pas à baisser leurs Au mois de mai, Cafpi a négocié ses taux de crédits immobiliers à un niveau très bas, pouvant atteindre 0,95 % sur 15 ans (contre 1,24 % en Choix des lecteurs. Édition du 5 Juillet . Newsletter Offres Mobiles.

En juin, les taux des crédits immobiliers sont ressortis à 1,44 % en moyenne, selon les données publiées ce matin par l'Observatoire Crédit Logement/CSA faisant référence sur le marché. 19 Juillet 2018. Benjamin Pavard reprend la chanson des supporters en son honneur.

Alors que les taux sont normalement plus élevés quand un prêt est souscrit pour longtemps, leur baisse de juillet a eu lieu quand leur durée moyenne se maintenait: elle s'est établie à 222 mois comme en juin.

Dans le détail, les taux se sont établis le mois dernier à 1,49% pour l'accession dans le neuf et 1,45% dans l'ancien. Dans les deux cas, ce sont des reculs.

Les banques françaises ont encore baissé en juillet les taux d'intérêts des crédits immobiliers accordés aux particuliers © Fournis par AFPRelaxNews Les banques françaises ont encore baissé en juillet les taux d'intérêts des crédits immobiliers accordés aux particuliers

Vols Air France annulés : l'intersyndicale met en cause une politique de baisse des coûts .
L'intersyndicale d'Air France a dénoncé lundi une "posture totalement mensongère" de la direction de la compagnie, qui a attribué aux conséquences de la grève des annulations de vols plus importantes que d'habitude, mettant en cause une politique fondée "uniquement" sur la baisse des coûts."On a des taux d'annulation qui sont beaucoup plus élevés que" d'habitude, avait déclaré mercredi dernier, à l'occasion de la publication des résultats du deuxième trimestre, le directeur général d'Air France, Franck Terner, sans donner de chiffre précis. "C'est strictement le résultat de la grève", avait-il ajouté.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!