Entreprise FoodTech: Sodexo prend la majorité de FoodChéri

14:10  11 janvier  2018
14:10  11 janvier  2018 Source:   La Tribune

Engie au CES de Las Vegas : les startups d'abord

  Engie au CES de Las Vegas : les startups d'abord Adepte du grand show de l'électronique grand public de Las Vegas depuis dix ans, l’énergéticien français y participe pour la troisième année en tant qu’exposant. Le directeur de l’innovation et le responsable de l’activité smart city, l’un des thèmes phares de l’année, exposent à la Tribune ce que le CES représente pour eux. Pourquoi un grand groupe tel qu'Engie s'invite-t-il à la fête mondiale de l'innovation ? « Au fil des années, le concept du CES a évolué du pur BtoC vers le BtoB, tandis que dans le même temps, on observait un essor des startups sans précédent », explique Stéphane Quéré, directeur de l'innovation d'Engie.

L’enregistrement ne prend que quelques secondes et augmente vos possibilités. L’administrateur du forum peut également accorder des permissions additionnelles aux membres du forum. Avant de vous enregistrer

L'arrivée du géant de la restauration collective au capital de la startup française devrait permettre à cette dernière de se déployer dans toute la France voire à l'international, ainsi que de développer son offre aux entreprises. L'investissement dépasserait les 13 millions d'euros.

Après la levée de fonds à 30 millions d'euros réalisée en mai dernier par le premier du secteur, Frichti, FoodChéri, deuxième sur le podium français de la livraison de repas cuisinés, trouve aussi de quoi redonner un coup de pouce à son activité. La jeune pousse française, créée en 2015 par des anciens de LaFourchette, vient de céder une participation majoritaire à Sodexo, dont les services de restauration collective constitue le cœur de l'activité.

Défense aérienne : le pas de deux entre la France et la Turquie se poursuit

  Défense aérienne : le pas de deux entre la France et la Turquie se poursuit Paris et Ankara ont signé à l'occasion de la visite vendredi à Paris du président turc Recep Tayyip Erdogan un contrat d'étude de définition d'un futur système de missiles dans le cadre du programmec Loramids. Peu à peu, MBDA et Thales sont en train de construire une véritable histoire avec la Turquie en vue de fournir un système de défense aérienne aux militaires turcs.

Cher lecteur, Notre site est momentanément indisponible. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.

Cher client, nous sommes actuellement en train de regrouper pour vous les offres actuelles. Cela peut prendre encore un peu de temps. Veuillez patienter.

Si aucune information officielle n'a été partagée concernant le montant de l'opération, une "source proche", citée par Les Echos, évoque une somme comprise entre 13 et 16 millions d'euros. Les précédents investisseurs tels que 360 Capital Partners et Breega Capital, qui avaient participé aux levées de fonds de 1 million d'euros en 2015 et de 6 millions d'euros en 2016, sortent de l'aventure, selon le quotidien.

Aujourd'hui la startup, qui compte 70 salariés, est présente seulement à Paris et en petite couronne, où elle sert quelque 12.000 plats par semaine. © Fournis par La Tribune Aujourd'hui la startup, qui compte 70 salariés, est présente seulement à Paris et en petite couronne, où elle sert quelque 12.000 plats par semaine.

Une nouvelle cuisine centrale et peut-être de nouvelles embauches

Pour FoodChéri, qui comme ses concurrents est encore en quête de rentabilité, l'arrivée de Sodexo représente tout d'abord la possibilité de concrétiser un objectif poursuivi depuis plus d'un an: le développement en province voire à l'international. Aujourd'hui la startup, qui compte 70 salariés, est en effet présente seulement à Paris et en petite couronne, où elle sert quelque 12.000 plats par semaine. L'expansion a jusqu'à présent été freinée par les difficultés liées au modèle de "restaurant virtuel", intégrant la production, ainsi qu'au choix de recourir à des fournisseurs locaux et à des produits durables. L'entreprise espère aussi profiter du réseau de Sodexo pour étoffer son offre aux entreprises, déjà proposée sur leur site. Pour l'instant, elle compte quelque 200 sociétés clientes.

Limitation de vitesse à 80km/h : Edouard Philippe assumera l'impopularité

  Limitation de vitesse à 80km/h : Edouard Philippe assumera l'impopularité Interrogé sur la probable et prochaine limitation de la vitesse sur les routes secondaires à 80 km/h, Edouard Philippe se dit prêt à être "impopulaire" pour "sauver des vies".Edouard Philippe défend la probable réduction de la vitesse à 80km/h sur les routes secondaires, même s'il "comprend les arguments, et même la mauvaise humeur", disant accepter d'être "impopulaire" au besoin  "pour sauver des vies", dans un entretien au JDD.

Une erreur est survenue. Merci de nous excuser pour la gene occasionnee.

Prendre un rendez-vous avec un conseiller. Suivez-nous

L'argent frais apporté par Sodexo permettra notamment à la jeune pousse d'investir en 2018 dans une nouvelle cuisine centrale de plus de 2.000 mètres carrés. Plusieurs annonces postées sur le site laissent aussi entrevoir de nouvelles embauches. FoodChéri restera néanmoins dirigée par ses fondateurs, et notamment par son PDG Patrick Asdaghi.

Sodexo intéressé par les nouvelles tendances de consommation

Quant à la multinationale Sodexo, cet investissement est un premier pas dans la FoodTech.

"Il s'inscrit dans la stratégie de Sodexo d'adapter ses offres afin de répondre aux tendances de consommation émergentes et réinventer l'expérience du consommateur", lit-on dans le communiqué publié jeudi.

Ce dernier évoque notamment "la flexibilité, le nomadisme, la simplicité et l'hyperréactivité" en tant que "piliers de l'expérience consommateur de demain".

La Société Générale lestée par la réforme Trump et un redressement fiscal .
La banque française passe une charge de 256 millions d'euros liée à la réforme fiscale de Trump et une autre de 200 millions suite à un contrôle fiscal en France et la confirmation d'une amende de l'Autorité de la concurrence sur la dématérialisation des chèques. L'effet n'est certes pas aussi fort que chez Goldman Sachs, qui a annoncé que son bénéfice serait amputé de 5 milliards de dollars à cause de la réforme fiscale de Trump, mais tout de même : la Société générale indique ce jeudi soir qu'elle doit enregistrer une charge de 307 millions de dollars (environ 256 millions d'euros) au quatrième trimestre reflétant "l'impact com

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!