Entreprise Protection de l'environnement : les entreprises dépensent moins

10:05  12 septembre  2017
10:05  12 septembre  2017 Source:   La Tribune

ChetWode, pour le renouveau industriel en Europe

  ChetWode, pour le renouveau industriel en Europe ChetWode est un spécialiste du financement des entreprises industrielles sur tout le territoire européen. Ses clients sont pour la majorité des grandes PME ainsi que des ETI.« Aujourd'hui, le marché du financement des PME et des ETI est majoritairement dominé par les banques », explique M. Magnen, « Mais on voit émerger de plus en plus de fonds de prêts à l'économie qui participent au financement des entreprises ». Cette nouvelle tendance est notamment due aux nouvelles réglementations qui incitent les banques à moins prêter à long terme aux entreprises.

Cette page n'est pas visible actuellement. The Centre d’études interdisciplinaires sur le développement de l ’enfant et sa

Communiqué supprimé de l 'Espace Datapresse.

Les entreprises industrielles ont consacré 1,6 milliard d'euros à des investissements ou des études pour protéger l'environnement en 2015. Si le chiffre peut paraître élevé, il est en légère baisse par rapport à 2014 (-1%) selon des chiffres publiés par l'Insee ce lundi 11 septembre. A l'heure où les cyclones se multiplient dans les Caraïbes ou en Floride, la protection de l'environnement semble de moins en moins prioritaire au vue de l'évolution des sommes investies par l'industrie française et le secteur de l'énergie.

> Lire aussi : Irma : cinq chiffres à savoir sur l'ouragan et ses conséquences

Recul des investissements

A2 Consulting met l’esprit d’innovation au service des entreprises

  A2 Consulting met l’esprit d’innovation au service des entreprises L’équipe d’experts de A2 Consulting, cabinet de conseil transverse, cultive un esprit entrepreneurial afin d’accompagner les projets difficiles. Elle offre également une expertise de haut niveau dans le domaine de la responsabilité sociétale.Au niveau de la R&D, A2 Consulting a mis en place une norme internationale ISO 20400 sur les achats responsables, ce qui a éveillé l'intérêt de l'État et des plus grandes entreprises. « Cela fait des années que nous investissons sur l'innovation : ce qui est bon pour nos clients est bon pour nous ! », résume Jacques Schramm.

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

erreur aucun n° de mandat trouvé. copyright 2015 - © A la lucarne de l 'immobilier.

D'après l'institut de statistiques, la taille de l'entreprise joue énormément sur le poids des montants investis. Sur l'ensemble des établissements industriels employant 20 salariés ou plus, seulement 40% ont réalisé des investissements ou des études pour protéger l'environnement. En revanche, près de 90% des établissements de 500 salariés ou plus ont engagé de telles dépenses antipollution. A l'inverse, seulement 26 % des établissements de 20 à 49 salariés ont engagé des dépenses en faveur de l'environnement.

A Dijon, Suez consacre son rôle d'intégrateur dans la gestion des ressources

  A Dijon, Suez consacre son rôle d'intégrateur dans la gestion des ressources Dans le cadre du consortium qui a remporté un contrat de gestion connectée de l'ensemble des services publics de Dijon Métropole, le spécialiste de l'eau et des déchets sera chargé de l'intégration des données dans un centre unique de pilotage urbain. Un rôle qui selon le groupe correspond parfaitement à son savoir-faire ainsi qu'à sa vision de l'avenir. Une expérience nationale dans gestion des données

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Site en maintenance Elle me versa de l 'huile solaire dans le dos et reprit sa caresse qu' elle

Sur les sommes engagées, les investissements antipollution représentent la grande majorité des dépenses (83%, soit 1,3 milliard d'euros). Ces dernières sont en baisse régulière depuis 2012 passant de 1,4 million d'euros à 1,337 million d'euros sur la période 2012-2015. En ce qui concerne les montants consacrés aux études, ils sont quasiment stables depuis 2014 .

Quand EDF, Coca Cola, Ikea et consorts prônent le zéro déchet

  Quand EDF, Coca Cola, Ikea et consorts prônent le zéro déchet Dans un rapport publié vendredi par un groupe d'entreprises européennes, 14 sociétés témoignent de leurs premiers pas vers un modèle économique plus circulaire, et de l'avantage compétitif qu'elles en retirent. Elles appellent l'Union européenne et ses Etats membres à soutenir davantage leurs efforts.Un modèle économique revu de fond en comble

Venez vous inscrire sur Unibet et recevez jusqu'à 3 bonus cumulables !

Champ : à partir de 2012 : France, industries extractive et manufacturière (y compris artisanat commercial) et énergie, établissements de 20 salariés ou plus; - avant 2012 : France, industries extractive (hors extractions de houille et d'hydrocarbures) et manufacturière (hors artisanat commercial), établissements de 20 salariés ou plus.

Les investissements "spécifiques", à savoir l'achat de matériels entièrement dédiés à la protection de l'environnement, représentent 86% des montants investis, loin devant les investissements "intégrés" (14%), qui correspondent aux surcoûts liés à l'intégration dans l'outil de production de produits ou procédés moins polluants.

Par ailleurs, quatre secteurs concentrent plus de 70% des dépenses : l'énergie (391 millions d'euros), la métallurgie (275 millions d'euros), les industries agroalimentaires (260 millions d'euros) et la chimie (215 millions d'euros).

Climat: les Etats-Unis pourraient rester dans l'Accord de Paris

  Climat: les Etats-Unis pourraient rester dans l'Accord de Paris Dimanche, le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson à déclaré à la chaîne de télévision CBS que Donald Trump était "à la recherche de conditions" permettant aux Etats-Unis de ne pas quitter l'accord international sur le climat."Le président a déclaré qu'il était ouvert à la recherche de conditions permettant que nous restions engagés aux côtés des autres sur ce que nous considérons tous comme un problème à résoudre".

Past.is. Le raccourcisseur d'url du sud. Oh fada !! Tu la raccourcis ton url ?

Liseuse documents eyrolles. Partie I : Le recrutement - Chapitre 1 : De la stratégie de l ’ entreprise à la

La qualité de l'air au centre des priorités

En 2015, une grande partie des dépenses des industriels en matière d'environnement concerne la protection de l'air avec 337 millions d'euros. Le traitement des eaux usées (251 millions d'euros) et la limitation des gaz à effet de serre (182 millions d'euros) constituent les deux autres domaines prioritaires.

Près de 40% des investissements antipollution visent à éviter ou à limiter les effets de l’activité sur la qualité de l’air (337 millions d’euros) ou, via les émissions de gaz à effet de serre, sur l’équilibre du climat (182 millions d’euros).© Fournis par La Tribune Près de 40% des investissements antipollution visent à éviter ou à limiter les effets de l’activité sur la qualité de l’air (337 millions d’euros) ou, via les émissions de gaz à effet de serre, sur l’équilibre du climat (182 millions d’euros).

Champ : France, industries extractive et manufacturière (y compris artisanat commercial) et énergie,établissements de 20 salariés ou plus.

Dans le cadre de la loi de transition énergétique de 2015, l'Etat a fixé l'objectif de baisser de 40% les émissions de gaz à effet de serre, par rapport au niveau de 1990. C'est pourquoi l'industrie dépense autant de millions à limiter les émissions de CO2. Mais les objectifs pourraient être difficilement tenables si les entreprises ne font pas plus d'efforts en faveur de l'environnement.

_____

(*)Les données sont issues de l'enquête annuelle sur les investissements pour protéger l'environnement (Antipol) ; celle-ci porte sur les investissements dans des matériels entièrement dédiés à la protection de l'environnement, ainsi que dans des achats d'équipements de production plus performants en matière environnementale.

Pollution : la Chine bloque la construction de grands projets industriels .
Pékin a ordonné mercredi la suspension de grands chantiers entre le 15 novembre et le 15 mars. Cette opération appartient à la politique de la "guerre à la pollution", mise en oeuvre par les autorités chinoises depuis quatre ans. © Fournis par La Tribune Pékin a connu l'un de ses plus important pic de pollution le 21 décembre 2016, recouvrant près d'un dixième de la surface de la Chine. Trêve hivernale pour les chantiers chinois. Les grands projets industriels s'apprêtent à être bloqués dans les régions les plus polluées du pays - comme à Pékin, a rapporté mercredi l'agence de presse Chine nouvelle.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!