Entreprise Faute de trésorerie, les ex-Fralib appellent au soutien populaire

13:50  17 juillet  2017
13:50  17 juillet  2017 Source:   latribune.fr

L'usine Nissan du Mississippi va enfin pouvoir organiser son scrutin syndical

  L'usine Nissan du Mississippi va enfin pouvoir organiser son scrutin syndical Les syndicalistes américains de l'automobile se battent depuis trois ans pour organiser un référendum qui doit permettre de constituer (ou non) un syndicat dans cette usine où ils ils qualifient les conditions de travail de très difficiles. Nissan se défend d'enfreindre la loi, expliquant que la sécurité et le bien-être au travail font parti de ses priorités.Cela fait trois ans que l'UAW accuse la direction de l'usine d'empêcher la tenue de ce scrutin. Le syndicat raconte que celle-ci menaçait de représailles les salariés qui apportaient leur soutien à cette initiative. Une accusation niée par la direction et par le groupe. Nissan estime être en conformité avec la loi.

Faute de trésorerie , les ex - Fralib appellent au soutien populaire . En dépit de carnets de commandes pleins, la société de de thés Scop-Ti, née après des mois de luttes face

Claude François : un coup de fil populaire . Quand leur usine a fermé, les anciens salariés du groupe Fralib se sont battus pour créer une coopérative et continuer la production de thés et de tisanes en Si le succès commercial est au rendez-vous, l'entreprise a malgré tout un problème de trésorerie .

En manque de trésorerie, la Société coopérative ouvrière provençale de thés et infusions (Scop-Ti) lancée en 2014 par les salariés de l'ex-Fralib, à Gémenos (Bouches-du-Rhône), près de Marseille, lance lundi une campagne de financement participatif pour récolter plusieurs centaines de milliers d'euros.

"Malgré la reconnaissance de notre savoir-faire et la qualité de nos produits, nous manquons d'environ 700.000 euros pour nous développer et ainsi pérenniser notre modèle économique", a expliqué à l'AFP Olivier Leberquier, ancien délégué syndical CGT des Fralib (ex-Unilever), aujourd'hui directeur général délégué de la Scop.Ti. "Bien que nos carnets de commandes soient remplis, il y a un risque que nous ne puissions les honorer, faute de fonds: car il faut que nous puissions acheter les premières premières, les emballages...et tout cela ne peut se faire sans trésorerie."

La Ville de Paris se dote d'un fonds d'investissement pour la transition écologique

  La Ville de Paris se dote d'un fonds d'investissement pour la transition écologique La capitale a signé ce mardi une convention de partenariat avec la Caisse des dépôts pour créer un fonds d'investissement territorial qui financera des solutions innovantes accélérant la transition écologique de la ville. Ce fonds de capital-risque d'un nouveau genre investira dans des startups.Ce fonds, dont l'enveloppe visée à terme n'est pas précisée, a "vocation à rassembler des financements privés (investisseurs ou entreprises) et de les réinjecter dans des entreprises innovantes qui développeront des solutions contribuant à la transition écologique".

S'offrir ce portrait de rêve Alors que je l'imagine Depuis si longtemps. Se maquiller le coeur Se vêtir de merveilles Se dévêtir la personnalité Se trouver belle, bordel. Mordre dans la vie À pleine dent Sourire, Offrir sa plus belle fleur Aux ex Pour qu'ils se souviennent que Gi existe

Négociant depuis plus de 30 ans en produits laitiers, je suis convaincu de pouvoir améliorer le rendement de votre entreprise. Avant ça, j'ai été arbitragiste en Euro-obligations, trader en or et argent, préposé au Département de Trésorerie d'une banque d'affaires dans la City de Londres.

Dons par internet

Pour l'heure, les donateurs sont invités à envoyer un chèque à la coopérative. Le don en ligne sera également possible "dans la semaine" via le site internet de la coopérative, a promis le directeur général délégué.

En mai 2014, après avoir fait annuler en justice plusieurs plans de sauvegarde de l'emploi (PSE), les ex-Fralib avaient réussi à arracher à Unilever un accord de fin de conflit ainsi que 19,26 millions d'euros pour pouvoir monter leur projet de coopérative, y investissant toutes leurs indemnités de licenciement. Depuis, ils ont lancé deux marques: "1336", correspondant au "nombre de jours de lutte" contre Unilever, ainsi que "Bio SCOPTI", une nouvelle marque de tisanes destinées aux magasins bio.

Selon Olivier Leberquier, l'entreprise a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 1,86 millions d'euros et compte actuellement 41 salariés en CDI. La coopérative espère pouvoir intégrer dans l'année encore quatre salariés de l'ex-Fralib, a-t-il ajouté.

(Avec AFP)

Et Jupiter Macron a eu la peau des quatre Fantastiques de la défense .
En trois mois seulement, Emmanuel Macron a écarté les quatre plus hauts responsables qui comptaient dans la défense.C'était bien sûr quatre forts caractères toujours prêts à en découdre pour défendre la Grande Muette face à la guérilla continuelle de Bercy, qui considère le ministère des Armées comme la variable d'ajustement parfaite du budget général. Des "grandes gueules" qui auraient beaucoup plu à Michel Audiard, le très célèbre dialoguiste des "Tontons flingueurs". Et de temps en temps, le ministre de l'Economie d'alors (Emmanuel Macron) venait d'ailleurs donner un coup de main aux "tontons flingueurs" pour faire plier Bercy, voire Matignon.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!