Entreprise Première réunion de travail entre la ministre des Transports et la SNCF

09:55  15 juin  2017
09:55  15 juin  2017 Source:   latribune.fr

Comment SNCF Intercités veut prendre des parts de marché à Blablacar

  Comment SNCF Intercités veut prendre des parts de marché à Blablacar Face à la concurrence du covoiturage et des autocars dits "Macron", SNCF Intercités mise sur une offre compétitive "porte-à-porte" et "sur-mesure", permettant de valoriser le temps passé à bord afin d'améliorer le taux d'occupation de ses trains régionaux.Hausse du taux d'occupation

La ministre des Transports Elisabeth Borne a assuré vendredi que les discussions avec les syndicats sur la réforme de la SNCF sont "utiles" et a vanté La première journée d’intervention des gendarmes mobiles s’est traduite par de nombreux affrontements avec les habitants de la zone et leurs soutiens.

Les présidents de la SNCF , Guillaume Pepy, Frédéric Saint-Geours et Patrick Jeantet, ont rencontré mercredi la ministre déléguée aux Transports Eure-et-Loir : un homme aurait tué sa femme en l'attachant sur les rails du TGV avant de se suicider. Première réunion de travail entre la ministre

Premier rendez-vous officiel entre le gouvernement et la SNCF. Les présidents du groupe ferroviaire public, Guillaume Pepy, président du groupe et PDG de SNCF Mobilités, Frédéric Saint-Geours, président du conseil de surveillance et Patrick Jeantet, PDG de SNCF Réseau, ont rencontré mercredi la ministre déléguée aux Transports, Elisabeth Borne pour lui présenter les orientations du groupe pour les années à venir. Au programme: reprise ou non par l'Etat des 52,8 milliards d'euros de dette du groupe public, calendrier de l'ouverture à la concurrence, ou encore projet de transformation de la SNCF.

La ministre prépare sa feuille de route

Transports : pas question pour le moment de changer l'appellation "RER" en Île-de-France

  Transports : pas question pour le moment de changer l'appellation Le terme "RER" devrait disparaître dès le 1er juillet pour être remplacé par l’appellation « train », selon un site spécialisé. Du côté du Syndicat des Transports d’Ile-de-France (STIF), on explique que ce changement n'est pas à l’ordre du jour même si on reconnaît travailler à des évolutions."RER", qui signifie "Réseau Express Régional", est employé depuis décembre 1977 et la création de la ligne A du RER gérée conjointement par la RATP et la SNCF selon les tronçons. Bien connus des habitants d'Ile-de-France, ces RER opèrent aujourd'hui sur cinq lignes : A,B,C,D et E avec les deux premières où la RATP et la SNCF cohabitent.

Ayant parlé pendant plus de 6 heures avec la ministre des Transports , Elisabeth Borne, jeudi 5 avril, les syndicats de cheminots, qui ont commencé une grève en pointillés il y a trois jours contre la réforme de la SNCF , sont ressortis 14 Avril 2018, 10:11 Frappes en Syrie : les premières réactions.

Le Premier ministre s'est dit à la fois "extrêmement déterminé" et "extrêmement calme". "Ce n'est pas une réforme contre la SNCF , mais pour le transport ferroviaire", a-t-il insisté réunion , selon des propos rapportés. Et ce député du Finistère d'affirmer qu'en la matière "l'Allemagne a 20 ans d'avance".

Guillaume Pepy a précisé en début de semaine à la presse que "la ministre est en train de préparer sa feuille de route", dans laquelle seront inscrits "ordre de priorité des sujets, enchaînement, méthode, calendrier". Ainsi, a-t-il ajouté, "c'est dans quelques semaines qu'on va en savoir plus sur les sujets, pas seulement SNCF, mais de politique ferroviaire". "Elle nous a dit qu'elle préparait sa feuille de route à partir du programme transports du président de la République et des priorités du gouvernement", a-t-il précisé à l'AFP.

Guillaume Pepy a précisé en début de semaine à la presse que © Fournis par La Tribune Guillaume Pepy a précisé en début de semaine à la presse que "la ministre est en train de préparer sa feuille de route", dans laquelle seront inscrits "ordre de priorité des sujets, enchaînement, méthode, calendrier".

"Les ministres doivent chacun remettre leur feuille de route pour mi-juin, qui nourrira ensuite le programme de travail du gouvernement et la déclaration de politique générale que le Premier ministre sera amené à faire devant le Parlement", a détaillé le ministère des Transports.

SNCF : le train autonome, c’est pour demain !

  SNCF : le train autonome, c’est pour demain ! Le groupe ferroviaire prévoit de faire circuler des trains de marchandises d’ici deux ans et des TGV autonomes dès 2022.Accroître le nombre de trains en circulation

de la réunion qui s'est tenue hier durant plus de six heures entre les syndicats de la SNCF et la ministre des Transports . » LIRE AUSSI - Réforme de la SNCF : premier feu vert des députés. Évoquant des «protestations qui sont totalement légitimes et supposent un travail d'explication

Dans le cadre de la réunion de travail , des questions d'interaction entre les autorités régionales et le centre fédéral ont été soulevées lors des manifestations sportives.

La dette et l'ouverture à la concurrence

Pour commencer, la question de la dette abyssale de la SNCF - 44,9 milliards d'euros pour SNCF Réseau, 7,9 milliards pour SNCF Mobilités - représente un gros dossier. En septembre, l'ancien gouvernement s'était prononcé contre une reprise, même partielle, au nom de la réduction des déficits publics. Mais, durant sa campagne, Emmanuel Macron avait ouvert la porte à une reprise.

La SNCF doit également faire face à la fin de son monopole, et à l'arrivée prochaine de la concurrence, à partir de décembre 2020 pour les lignes TGV et Intercités, et au plus tard décembre 2023 sur les lignes régionales, sur lesquelles des expérimentations pourraient toutefois être menées dès décembre 2019.

(Avec AFP)

Royaume-Uni : la SNCF dans la short list pour la LGV Londres-Birmingham .
Les autorités britanniques ont publié jeudi une liste réduite de candidats pour exploiter la future ligne à grande vitesse ferroviaire entre Londres et Birmingham (HS2), et la SNCF fait partie d'un des trois consortiums pré-sélectionnés."Cette liste réduite comporte des consortiums qui associent des experts britanniques du rail avec des entreprises qui exploitent des lignes à grande vitesse partout dans le monde", s'est réjoui Paul Maynard.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!